Nicolas Christophe Radziwill (1515-1565)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mikolaj Krzysztof Radziwill)
Aller à : navigation, rechercher
Nicolas Christophe Radziwill
Mikałaj Radzivił Čorny. Мікалай Радзівіл Чорны (Niaśviž, XVIII).jpg
Fonctions
Grand maréchal de Lituanie (d)
Q24197431
Hetman de Lituanie (d)
Voïvode de Vilnius (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 50 ans)
VilniusVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Mère
Anna Kiszka (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Frère
Sœur
Sofia Radziwiłł (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Elżbieta Szydłowiecka (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants

Nicolas Christophe Radziwiłł (en lituanien : Mikalojus Radvila Juodasis, en biélorusse : Мікалай Радзівіл Чорны, en latin : Nicolaus Radvil), surnommé Le Noir en raison de la couleur de ses cheveux, connu également sous le titre de Nicolas IV, (en lituanien : Mikalojus Radvila Juodasis, en biélorusse : Мікалай Радзівіл Чорны, en latin : Nicolaus Radvil), né le et mort le , chancelier du grand duché de Lituanie, voïvode de Vilnius et grand-Hetman de Lituanie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nicolas Radziwill est le fils de Jean Radziwiłł (1474-1522) et d'Anna Kiszka.

Nicolas Radziwill le Noir forme une alliance avec son cousin Mikołaj Radziwiłł Rudy dit le Rouge pour garantir la souveraineté de la Lituanie contre l'hégémonie de la Pologne et l'influence de l'aristocratie polonaise.

Il se signale en 1557 dans un combat contre l'Ordre Teutonique.

Malgré sa défiance envers la Pologne, Nicolas Radziwill est un des principaux conseillers du roi de Pologne et grand-duc de Lituanie Sigismond II Auguste durant la guerre de Livonie. Il est l'artisan de la réussite des négociations entre le Grand-Duché de Lituanie et l'état de l'Ordre de Livonie, qui conduisent à la sécularisation de la Livonie et son union avec le Grand-duché de Lituanie en 1562.

En 1563, il finance la traduction de la Bible en polonais. Il participe à la Réforme protestante, soutient la cause des Calvinistes et se converti. Néanmoins, mis à part une de ses filles, tous ses enfants seront de fervents catholiques et participeront à la Contre-Réforme.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Il se marie avec Élisabeth Szydłowiecka (en) qui lui donne huit enfants:

Ascendance[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :