Miklós Vadász

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dans le nom hongrois Vadász Miklós, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français Miklós Vadász, où le prénom précède le nom.
Miklós Vadász
Önarckép-Vadasz miklos.jpg
Autoportrait dessiné (1910).
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 46 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Lieu de travail

Miklós Vadász, né le à Budapest et mort le à Paris, est un artiste peintre, dessinateur, affichiste et illustrateur hongrois.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'Assiette au beurre n° 422 (1909)[1].

Après des études à l'École d'art appliqué (Iparművészeti Iskola), Vadász commence une carrière de caricaturiste pour le journal satirique hongrois Borsszem Jankó et d'illustrateur pour le quotidien hongrois Az Est. Il part ensuite pour Paris et travaille principalement pour Le Rire[2] et L'Assiette au beurre (Schwarz, le fondateur, est d'origine hongroise)[3]. Vivant du côté de Montmartre, il fréquente les jeunes artistes hongrois comme lui installés dans la capitale, tels Károly Józsa et Leó Kóber.

Utilisant l'aquarelle, le pastel, le fusain ou la mine de plomb, il est l'auteur de nombreux portraits et de scènes de genre, qui font de lui un témoin de ce que furent la Belle Époque et les Années folles, entre Budapest et Paris[4].

Expositions et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. M. Vadász, « Les p'tits jeun' hommes », L'Assiette au beurre, no 422,‎ (lire en ligne)
  2. (hu) Ágnes Kenyeres (dir.), Magyar életrajzi lexikon II. (L–Z) [« Encyclopédie biographique hongroise »], Budapest, Akadémiai kiadó, (ISBN 9789630524971), « Vadász Miklós »
  3. Vadász compose également L'Assiette au beurre n° 267 et daté 12 mai 1906 intitulé « L'Amour » [lire en ligne].
  4. (hu) Péter Ujvári (dir.), Magyar zsidó lexikon [« Encyclopédie juive hongroise »], Budapest, , 1028 p. (lire en ligne), p. 931-932

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :