Mikko Hyppönen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mikko Hyppönen
Mikko Hypponen (6924573368).jpg
Fonctions
Chief Research Officer chez F-Secure
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Mikko Hermanni Hyppönen
Autres noms
Mikko Hypponen
Nationalité
Formation
Université d'Helsinki
Institute of Information Technology (d) (datanom (d))Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
F-Secure (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinction

Mikko Hermanni Hyppönen (prononciation finnoise : ['mik:o 'hyp:ønen]), né en 1969 en Finlande, est un expert en sécurité informatique et chroniqueur.

Mikko Hyppönen se présente.
Mai 2016.

Carrière[modifier | modifier le code]

Mikko Hyppönen est Chief Research Officer chez F-Secure. Il travaille pour F-Secure, en Finlande, depuis 1991[1].

Depuis les années 1990, Mikko Hyppönen participe activement au déroulement d’enquêtes liées à la cyber criminalité[2], aux États-Unis, en Europe et en Asie. Il officie également en tant que consultant en sécurité informatique pour plusieurs gouvernements. Son équipe est à l’origine de la chute du botnet Sobig.F.[3]

En 2004, Mikko Hyppönen partage son expérience avec Vanity Fair. Un article baptisé The Code Warrior, retrace son combat contre les vers informatiques Blaster et Sobig.

À de nombreuses reprises, Mikko Hyppönen s’exprime publiquement sur les questions de sécurité informatique. Il participe à plusieurs conférences à travers le monde comme Black Hat, DEF CON, DLD (Digital Life Design), Hack In The Box[4] et RSA. Mikko Hyppönen est également intervenu sur des sujets plus généraux, notamment à l’occasion des conférences TED, TEDx, DLD, SXSW (Festival South by Southwest) et Google Zeitgeist. Il s’est également exprimé à l’occasion d'évènements militaires, comme les AFCEA ou la Cooperative Cyber Defense Centre Of Excellence de l’OTAN. Mikko Hyppönen est officier de réserve des forces armées finlandaises.

Depuis 2007, Mikko Hyppönen est membre du comité consultatif IMPACT (International Multilateral Partnership Against Cyber Threats - « Partenariat multilatéral international de lutte contre les cyber menaces ») aux côtés de Yevgeny Kaspersky, du Dr Hamadoun Touré, du Professeur Fred Piper et de John Thompson[5].

Mikko Hyppönen est chroniqueur pour BetaNews et Wired[6]. Il a également partagé les résultats de ses recherches sur CNN, ainsi que dans le New York Times[7] et Scientific American[8].

En 2011, il est classé 61e dans le top 100 des penseurs mondiaux établi par Foreign Policy[9].

« Les deux plus belles inventions de notre époque ont été déviées de leur usage initial et converties en outils de surveillance gouvernementaux. Je parle des téléphones mobiles et d'internet. George Orwell était finalement optimiste. » Mikko Hyppönen à propos du PRISM surveillance[10] en 2013.

Histoire de la sécurité informatique[modifier | modifier le code]

Mikko Hyppönen a fait la une des journaux internationaux en 2011[11],[12] lorsqu'il s'est rendu au Pakistan pour retrouver les créateurs du tout premier virus touchant les PC, Brain.A. Mikko Hyppönen a produit un documentaire à ce sujet, disponible sur YouTube[13].

Mikko Hyppönen a également alerté sur l’existence des malware visant les téléphones mobiles dès que les premiers virus de ce type ont été découverts[14].

Le blog "News from the Lab", créé par Mikko Hyppönen en 2004 est le premier blog jamais créé par une entreprise de sécurité informatique.

Twitter a fait appel à Mikko Hyppönen pour améliorer la cyber sécurité de sa plateforme.

Articles connexes (en anglais)[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) « Triangulation 220 Mikko Hyppönen | TWiT.TV », sur TWiT.tv (consulté le )
  2. (en) « Home | TEDxRotterdam » (consulté le )
  3. (en) Mikko Hypponen, « Mikko Hypponen | Speaker | TED.com » (consulté le )
  4. (en) Hack In The Box Security Conference, « #HITB2012KUL D2T3 - Mikko Hypponen - Behind Enemy Lines », (consulté le )
  5. (en) « International Advisory Board | About Us - IMPACT », sur www.impact-alliance.org (consulté le )
  6. (en) Mikko Hypponen, « Why Antivirus Companies Like Mine Failed to Catch Flame and Stuxnet » (consulté le )
  7. (en) « Do Cyberattacks on Iran Make Us Vulnerable? », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  8. (en) « Stories by Mikko Hypponen » (consulté le )
  9. (en) « The FP Top 100 Global Thinkers », Foreign Policy,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. (en) « GCHQ and NSA outsourcing cyber security tasks to third-party vendors » (consulté le )
  11. (en) « Documentary examines the inception of PC viruses 25 years ago » (consulté le )
  12. (en) Mikko Hypponen, « Fighting viruses, defending the net » (consulté le )
  13. (en) F-Secure, « Brain: Searching for the first PC virus in Pakistan », (consulté le )
  14. (en) « Malware Goes Mobile »

Liens externes[modifier | modifier le code]