Mikhail Rudy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mikhail Rudy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (65 ans)
TachkentVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Instrument
Maître
Genre artistique
Site web

Mikhail Rudy est un pianiste français d'origine russe, né le à Tachkent en RSS d'Ouzbékistan (Union soviétique), où sa famille avait été déportée par le régime soviétique[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Né à l'époque de l'URSS, il passe son enfance dans la ville de Stalino (aujourd'hui Donetsk) en Ukraine. Sa famille est privée de droits civiques et cataloguée comme « traitre à la patrie » (elle sera plus tard réhabilitée et on lui apprendra que ses deux grands-pères avaient été exécutés pour remplir les quotas d'« ennemis du peuple »). Enfant, il se passionne pour la lecture, des classiques jusqu'aux livres interdits par le régime (Kafka, Beckett ou Soljenitsyne). Il découvre la musique grâce à un voisin violoniste. Il est élève de la professeur Helena Abramova, qui le forme mais n'hésite pas à le brimer puis au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou avec l'illustre pianiste et professeur Yakov Flier. Mikhaïl Rudy remporte le Premier Grand Prix du Concours Marguerite-Long à Paris en 1975[2]. Peu de temps après, au cours de sa première tournée, il demande l’asile politique en France[3]. Il travaille avec Paul Paray.

Mikhaïl Rudy a fait ses débuts en Occident avec le Triple Concerto de Beethoven en compagnie de Mstislav Rostropovitch et Isaac Stern à l’occasion des 90 ans de Marc Chagall, un peintre qu’il a toujours admiré et dont il a été proche dans ses dernières années.

Depuis lors, ses engagements reflètent son statut de soliste international de haut niveau : débuts américains à Cleveland avec Lorin Maazel, Festival de Pâques de Salzbourg avec Herbert von Karajan, débuts à Londres avec l’Orchestre symphonique de Londres et Michael Tilson Thomas, concert à la Waldbühne (Berlin) avec l’Orchestre philharmonique de Berlin et Mariss Jansons, retransmis en mondovision. Rudy est toujours l’invité régulier de ces orchestres, ainsi que des principaux orchestres américains, britanniques, italiens, allemands, scandinaves ou français.

En 1989, il est retourné dans sa Russie natale pour enregistrer l'émission avec Jacques Chancel le Grand Échiquier. Depuis, il joue avec les artistes et les orchestres russes de renom comme l’Orchestre philharmonique de Saint-Pétersbourg avec lequel il a effectué de nombreuses tournées internationales.

Ses engagements récents comprennent l’Orchestre symphonique de San Francisco avec Michael Tilson Thomas, l’Orchestre de la Radio bavaroise à Munich sous la direction de Mariss Jansons, Alexandre Vedernikov, Andris Nelsons et David Zinman, l’orchestre de Santa Cecilia à Rome et au Theatro Real de Madrid avec Mstislav Rostropovitch, le Musikverein de Vienne, la Grosses Festspielhaus de Salzbourg et Edinburgh avec le Royal Scottish National Orchestra et Walter Weller, le Royal Flemish Orchestra avec Jaap van Zweden et des récitals au Théâtre des Champs-Élysées, au Châtelet et à la Cité de la musique.

Sa discographie, principalement chez EMI, a été couronnée de nombreuses récompenses : l’intégrale des Concertos de Sergueï Rachmaninov avec Mariss Jansons et l’Orchestre Philharmonique de Saint-Pétersbourg - le premier volet de ce cycle ayant été aussi le premier disque enregistré avec un soliste par cet orchestre depuis plus de trente ans - a reçu le prix de l’Académie du Disque Français et a été choisie comme la meilleure référence par le célèbre Penguin Guide de Londres. Le Premier Concerto de Chostakovitch avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin et le Deuxième Concerto de Chostakovitch avec le London Philharmonic, dirigés par Mariss Jansons, ont reçu le prix allemand « Deutsche Schallplatten Kritik ». D’autres prix lui ont été attribués : pour son anthologie des œuvres pour piano de Liszt : le Grand Prix Liszt de Budapest, pour son cycle Scriabine : le Prix de l’Académie Charles-Cros et pour son récital d’œuvres pour piano de Karol Szymanowski : le Grand Prix du Disque.

Parmi ses enregistrements marquants, citons aussi : l’intégrale pour piano seul de Leoš Janáček, ainsi que son œuvre concertante enregistrée avec l’Orchestre de l’Opéra de Paris sous la direction de Charles Mackerras, les œuvres pour piano seul de Maurice Ravel, Franz Schubert ainsi que plusieurs disques consacrés à Johannes Brahms en solo et en sonates avec Michel Portal et Vladimir Spivakov, un disque compact dédié aux œuvres originales pour piano et transcriptions en partie inédites de Richard Wagner et un disque Frédéric Chopin comprenant les 24 préludes et la 2e sonate. À l’automne 2008, est paru un coffret de cinq disques intitulé Le Piano romantique regroupant un choix de ses enregistrements.

Mikhaïl Rudy a participé à de nombreuses émissions de télévision et de radio : comme le film de la British Broadcasting Corporation consacré à Tchaïkovski où il enregistre la musique du compositeur sur son piano. Pour France Musique, il a coréalisé une série d’émissions sur Scriabine, Brahms, Szymanowski et Janacek. Enfin, il a été directeur artistique du festival de Saint-Riquier de 1995 à 2004.

La curiosité artistique de Mikhaïl Rudy l’a conduit à explorer différentes formes d’art et à réaliser avec beaucoup de succès de nombreux projets innovants.

Son duo Double Dream avec le grand pianiste de jazz Misha Alperin (en) — programme original de compositions improvisées sur la base du répertoire classique, présenté en concert avec l’utilisation du multimédia — reçoit chaque année un accueil enthousiaste dans le monde entier et son enregistrement, paru chez EMI, a été primé par la revue Gramophone à Londres. Il a coréalisé le film de vidéo art Désir noir pour lequel il a reçu le prix du meilleur scénario au festival Video Brazil.

Le spectacle Le Pianiste, tiré du livre de Władysław Szpilman, écrit en 2001 par Mikhaïl Rudy et Robin Renucci a été salué par la critique et fait l’objet à ce jour de plusieurs centaines de représentations, notamment au Théâtre de la Pépinière et au Théâtre des Bouffes-du-Nord à Paris.

Rudy a écrit son premier livre Le Roman d’un pianiste ou L’Impatience de vivre paru aux Éditions du Rocher en . Un film-portrait d’Andy Sommer également intitulé Mikhaïl Rudy, le roman d’un pianiste, produit par France 2, est diffusé en 2009.

Jeff Mills a proposé à Mikhaïl Rudy de l’accompagner en musique et en images dans une exploration spatio-temporelle inspirée notamment de L’Enfer, film inachevé d’Henri-Georges Clouzot (1964), très lié à l’art cinétique. Cette performance piano en association avec ce DJ accompagnée d'un film conceptuel (archives remixées) est prévue le 19 juin 2015 à l'auditorium du Louvre[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le roman d'un pianiste, l'impatience de vivre, Éditions du Rocher, 2008, son autobiographie.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Ludwig van Beethoven Hammerklavier / Six Bagatelles op.126 Calliope 6686 (réédition prévue en 2016)
  • Johannes Brahms Klavierstücke op.76, Valses op.39, Rhapsodies op.79 EMI CD 7542332
  • Johannes Brahms Variations & Fugue sur un thème de Haendel Variations sur un thème de Robert Schumann Thème & Variations d'après le sextuor à cordes no 1 Variations sur un thème hongrois EMI CD 55516
  • Johannes Brahms Fantaisies op.116 Intermezzi op.117 Klavierstücke op.118 Klavierstücke op.119 EMI CD 5551672
  • Johannes Brahms Trois Sonates pour piano & violon, Scherzo WoO2 BMG Classics
  • Johannes Brahms Trio pour piano, clarinette & violoncelle op.11 Sonates pour clarinette & piano n° 1 & 2 EMI CD7544662 Michel Portal (clarinette) Boris Pergamenschikow (violoncelle)
  • Frédéric Chopin Piano sonata N2 Nocturne no 8 opus 27 n° 2 Nocturne n° 33 opus 48 no 1 24 préludes EMI CD3438312
  • Dmitri Chostakovitch Concerto pour piano no 1 (trompette et cordes) Symphonie no 1 EMI CD 5553612 Ole-Edvard Antonsen (trompette) Orchestre Philharmonique de Berlin Mariss Jansons (direction)
  • Dmitri Chostakovitch Concerto pour piano no 2 London Philharmonic Orchestra EMI CD5565912 Mariss Jansons (direction)
  • César Franck Sonate pour violon et piano Erato
  • Edward Grieg Sonate pour violon et piano n° 3, op.45 0630-110774-2 Pierre Amoyal (violon)
  • Leoš Janáček Sonate ( 1905), Un sourire, Dans le brouillards Sur un sentier recouvert, Trois danses de Moravie EMI CD 7540942
  • Leoš Janáček Presto pour violoncelle et piano /Conte pour violoncelle et piano Capriccio / Concertino pour piano et orchestre Sonate pour violon et piano EMI CD 5555852 Pierre Amoyal (violon) Gary Hoffmann (violoncelle) Solistes de l'Orchestre National de l'Opéra de Paris Charles Mackerras (direction)
  • Franz Liszt Les Jeux d’eau à la Villa d’Este, Valse oubliée nos 1 & 2, Trois Sonnets de Pétrarque (47, 104, 123), Deux études de concert (Murmures de la forêt, Ronde des lutins), Trois Liebesträume, Wagner-Liszt Isoldes Liebestod (Mort d'Isolde) EMI CD 7498422
  • Franz Liszt Sonate en si mineur, Gondole lugubre no 1, Bagatelle sans tonalité Nuages gris Am Grabe Richard Wagner En rêve (nocturne) Ave Maria Csardas obstinée Gondole lugubre no 2 APP C 6685 Calliope (réédition prévue en 2016)
  • Olivier Messiaen Trois des Vingt Regards sur l'Enfant-Jésus (Melodiya)
  • Igor Stravinski Petrouchka Le Chant du Monde
  • Modeste Moussorgsky Tableaux d'une Exposition, Une Larme Gopak Rêverie (Calliope CAL1528 - réédition remastérisée 2016)
  • Serguei Prokofiev Visions fugitives / Sonate no 2 Roméo et Juliette (Melodyia)
  • Serguei Rachmaninov
  1. Concerto pour piano no 3, Rhapsodie sur un thème de Paganini Orchestre Philharmonique de Saint-Petersburg Mariss Jansons (direction) EMI CD 758802
  2. Concertos pour piano no 1 & 4 Orchestre Philharmonique de Saint-Petersburg Mariss Jansons (direction) EMI CD 5551882
  3. Concertos pour piano no 1 & 2 Orchestre Philharmonique de Saint-Petersburg Mariss Jansons (direction) EMI CD 4835922
  • Piotr Ilitch Tchaïkovski Concerto pour piano no 1 Orchestre Philharmonique de Saint-Petersburg Mariss Jansons (direction) EMI CD 7542322
  • Maurice Ravel Pavane pour une infante défunte / La Valse Miroirs / Gaspard de la Nuit EMI
  • Camille Saint-Saëns Le Carnaval des animaux Tzimon Barto ( 2e piano) Orchestre du capitole de Toulouse Michel Plasson (direction) EMI CD 754452 MC 7544654
  • Franz Schubert Sonates D. 784 & 537 / Wanderer Fantaisie Two Scherzi EMI
  • Robert Schumann 5 Pièces pour violoncelle & piano op.102 Adagio & Allegro pour violoncelle & piano op.703 Romances pour clarinette et piano op.94, Phantasiestücke pour clarinette et piano op.73, Märchenerzählungen pour clarinette, alto & piano op.132, Märchenbilder pour alto & piano op.113 Michel Portal (clarinette), Gérard Caussé (alto) Boris Pergamenschikow (violoncelle) EMI CD 758242
  • Alexandre Scriabine Sixième Sonate op.62 Masques op.63, no 1 Étrangeté op.63, no 2, Septième Sonate op.64 Calliope CAL1528 réédition remastérisée 2016
  • Alexandre Scriabine Trois Études op.65,Sonate no 8, Deux Préludes op.67, Sonate no 9, Deux Poèmes op.69, Sonate no 10, Deux Poèmes op.71, Vers la flamme, Deux Danses op.73, Cinq Préludes Op.74 Calliope CAL1528 réédition remastérisée 2016
  • Igor Stravinsky Petrouchka, scènes burlesques en quatre tableaux EMI CD 556731 (transcriptions I.Stravinski & M.Rudy)
  • Serguei Prokofiev Romeo et Juliette, Dix pièces pour piano op.75
  • Karol Szymanowski Œuvres pour piano 12 Études, op. 33 Métapes, op. 29 Masques, op. 34, 3 Mazurkas, op. 50, 2 Mazurkas, op. 62 EMI CD 5553902
  • Piotr Ilitch Tchaïkovski Concerto pour piano no. 1 op.23 EMI CD 4895792 Orchestre Philharmonique de Saint-Petersburg Mariss Jansons (direction)
  • Richard Wagner Transcriptions et œuvres originales pour piano EMI CD 7243 5
  • Double dream, Improvisations sur J.S. Bach, Chopin, Debussy, Mozart, Schumann… avec Misha Alperin (EMI CD & DVD)
  • Le Piano romantique, coffret de 5 CD, réédition de ses enregistrements chez EMI

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Chevalier des Arts et des Lettres

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]