Mikhaïl Klodt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clodt von Jürgensburg.
Mikhaïl Klodt
Iwan Nikolajewitsch Kramskoj - Michail Konstantinovich Klodt.jpg
Mikhaïl Klodt portrait par Ivan Kramskoï
Naissance

Saint-Pétersbourg (Empire russe)
Décès
(à 69 ans)
Saint-Pétersbourg (Empire russe
Nom dans la langue maternelle
Михаил Константинович Клодт фон ЮргенсбургVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Михаил Константинович Клодт фон Юргенсбург
Autres noms
Mikhaïl Konstantinovitch Klodt von Jürgensburg.
Nationalité
Russe
Activité
Peintre paysagiste
Formation
Lieux de travail
Mouvement
Père
Konstantin Clodt von Jürgensburg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Le baron Mikhaïl Klodt (en russe : Михаил Константинович Клодт фон Юргенсбург, Mikhaïl Konstantinovitch Klodt von Jürgensburg), né le 30 décembre 1832 ( dans le calendrier grégorien) à Saint-Pétersbourg et mort le 16 mai 1902 ( dans le calendrier grégorien) à Saint-Pétersbourg, est un peintre russe, paysagiste de la seconde moitié du XIXe siècle. Le premier parmi les peintres russes à lier les scènes de genre au paysage épique[1]. Il est le neveu du célèbre sculpteur russe Peter Clodt von Jürgensburg (dit aussi en russe Piotr Karlovitch Klodt) et le cousin de l'artiste-peintre Mikhaïl Petrovitch Klodt. Il fut le maître de Nikolaï Doubovskoï, un des peintres du groupe des Ambulants, dont il fit lui-même partie. Constantin Kryjitski fut également un de ses élèves.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père était général-major d'artillerie. Mikhaïl Klodt étudia à l'Académie russe des beaux-arts (18511858) de Saint-Pétersbourg. Il termine ses études chez Maxime Vorobiov. Après avoir obtenu des prix pour ses travaux, il décroche une bourse pour étudier en France où il passe un an avant de revenir à sa demande en Russie en janvier 1861.

En 1870, il devient membre des Ambulants. Il meurt en 1902.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Selon le critique Vladimir Stassov il peut être considéré comme un « peintre aux sentiments poétiques villageois ».

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Biographie[modifier | modifier le code]

  • (ru) ВТ-ЭСБЕ|Клодт фон Юргенсбург, русские художники
  • (ru) Роньшин В. Михаил Клодт; Серия: Мастера живописи. — М.: Белый город, 2008. — 48 с.

Liens externes[modifier | modifier le code]

(ru) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en russe intitulé « Клодт, Михаил Константинович » (voir la liste des auteurs).