Mike Ladd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le poète australien, voir Mike Ladd (poète).
Mike Ladd
Naissance Cambridge, Massachusetts
Activité principale Rappeur, producteur
Genre musical Hip-hop, hip-hop alternatif, spoken word, jazz
Instruments Basse, batterie
Années actives Depuis 1997
Labels Likemadd, Pi Recordings, Thirsty Ear, Big Dada

Mike Ladd, né à Boston dans le Massachusetts, est un rappeur américain pratiquant le spoken word, reconnu pour ses textes poétiques. Il est également producteur au sein de son propre label, Likemadd. Il s'inspire de groupes allant de Funkadelic à King Tubby, Minor Threat, et l'artiste Charles Stepney[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ladd est né à Boston dans le Massachusetts[2],[3], et réside actuellement à Paris, en France[4]. Avant de se lancer dans la musique, il gagne le Nuyorican Poets Café Slam et est publié en 1996 dans le recueil In Defense of Mumia.

En 1997, il sort son premier album, chez Scratchie, intitulé Easy Listening 4 Armageddon[5]. Il publie ensuite Welcome to the Afterfuture LP et Vernacular Homicide EP chez Ozone Music en 2000[6]. Il entreprend ensuite une trilogie mettant en scène un combat entre le bien et le mal, représentés respectivement par The Infesticons et The Majesticons. Il publie aussi sur le label Big Dada Gun Hill Road en 2000 (album qui réunit, entre autres, Saul Williams, LP, Mr Len, Antipop Consortium et Rob Smith) et Beauty Party en 2003. En 2002, il apparaît également sur les morceaux Sublime et Heroes de Terranova, extraits de leur album Hitchhiking Non-Stop With No Particular Destination. Avec le pianiste et compositeur Vijay Iyer, il publie, en 2003, une chanson sur le monde post 11 septembre, In What Language?. En 2004, il publie Nostalgialator[7] un album inspiré de l'ouvrage homonyme de Petrine Archer-Straw[8].

Father Divine, coproduit par Gymkhanasort, est publié en 2005 sur ROIR[9]. Il fait également du freestyle sur l'album éponyme d'Anarchist Republic of Bzzz, avec Arto Lindsay, Marc Ribot et Sensational. En 2015, il participe à l'album Polyurbaine au côté de Zone Libre, et Marc Nammour, et commence une tournée en novembre. Il participe également au morceau L'Arène du collectif La Canaille, avec Marc Nammour, publié dans l'EP Deux yeux de trop.

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) John Bush, « Mike Ladd - Biography », AllMusic (consulté le 2 avril 2015).
  2. (en) Drew Fortune, « Mike Ladd: Sci-Fi Hip Hop Futurist », Alarm,‎ (consulté le 2 avril 2015).
  3. (en) Bryant Rutledge, « Mike Ladd "Trouble Shot" », XLR8R,‎ (consulté le 2 avril 2015).
  4. (en) Daniel Siwek, « Mike Ladd Nostalgialator », XLR8R,‎ (consulté le 2 avril 2015).
  5. Dan LeRoy, « Mike Ladd - Easy Listening 4 Armageddon », AllMusic (consulté le 2 avril 2015).
  6. Ethan P., « Mike Ladd: Welcome to the Afterfuture », Pitchfork Media,‎ (consulté le 2 avril 2015).
  7. Evan Sawdey, « Mike Ladd: Nostalgialator », PopMatters,‎ (consulté le 2 avril 2015).
  8. (en) Andy Kellman, « Mike Ladd - Negrophilia: The Album », AllMusic (consulté le 2 avril 2015).
  9. Joe Tangari, « Mike Ladd: Father Divine », Pitchfork Media,‎ (consulté le 13 avril 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]