Mike Honda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mike Honda
Image illustrative de l'article Mike Honda
Fonctions
Représentant des États-Unis
pour le 17e district de Californie
Prédécesseur Sam Farr
Successeur Ro Khanna
Représentant des États-Unis
pour le 15e district de Californie
Prédécesseur Tom Campbell
Successeur Eric Swalwell
Biographie
Nom de naissance Michael Makoto Honda
Date de naissance (76 ans)
Lieu de naissance Walnut Grove (Californie)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômé de Université d'État de San José
Religion Protestantisme

Michael Makoto Honda dit Mike Honda, né le à Walnut Grove (Californie), est un homme politique américain, élu démocrate à la Chambre des représentants des États-Unis pour la Californie de 2013 à 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mike Honda naît le , à Walnut Grove près de la capitale californienne, Sacramento[1]. En 1942, Honda et sa famille sont internés dans un camp de Nippo-Américains du Colorado, dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale. Ils y restent enfermés pendant trois ans[2].

Il rejoint le corps de la Paix de 1965 à 1967. Après des études à l'université d'État de San José[1], Honda devient professeur puis principal[3].

Il fait partie de la commission d'urbanisme de San José de 1971 à 1981. Il rejoint ensuite le bureau des écoles de la ville. En 1990, il devient membre du board of supervisors du comté de Santa Clara. Il est élu en 1996 à l'Assemblée de l'État de Californie[1].

Représentant des États-Unis[modifier | modifier le code]

Honda élu en 2000 à la Chambre des représentants des États-Unis en remportant le 15e district de Californie avec 54,3 % des voix. Il est réélu tous les deux ans entre 2002 et 2010, réunissant entre 65 % et 73 % des suffrages[4].

En 2012, à la suite du redécoupage électoral, il se présente dans le 17e district de la Californie. Cette circonscription correspond à l'ancien 15e district mais elle perd l'essentiel de San José, où vit Honda, et s'étend vers le comté d'Alameda[3]. Il s'agit du seul district américain (en dehors d'Hawaï) où les asiatiques sont majoritaires[5]. Il est élu avec 73,5 % des voix face à la républicaine Evelyn Li[4].

En 2014, Honda arrive en tête de l'élection primaire avec 20 points d'avance sur Ro Khanna, un autre démocrate. Lors de l'élection générale, en novembre, Khanna réussit à refaire une partie de son retard et Honda ne conserve son siège qu'avec 51,8 % des voix[6],[4].

Depuis 2015, Honda fait l'objet d'une enquête du Bureau d'éthique du Congrès (Office of Congressional Ethics). Il est accusé d'avoir employé son équipe de collaborateurs au Congrès, rémunérés par de l'argent public, pour faire campagne, en violation des règles d'éthique de la Chambre des représentants[7],[8]. Candidat à sa réélection en 2016, il n'arrive qu'en deuxième position de la primaire avec 37,4 % des voix contre 39,1 % pour Ro Khanna, qui l'affronte à nouveau[6]. Khanna est alors considéré comme favori pour l'élection de novembre[3].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1967, Mike Honda épouse Jeanne Yoshida rencontrée à l'université d'État de San José. Elle meurt en 2004 des suites d'un cancer des ovaires, à l'âge de 61 ans. Ils ont ensemble deux enfants : Mark et Michelle[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « HONDA, Mike, (1941 - ) », sur Biographical Directory of the United States Congress (consulté le 26 juillet 2016).
  2. (en) Mike Honda, « Mike Honda: What My Time in a Japanese Internment Camp Taught Me About Hate », sur Time Magazine, (consulté le 25 juillet 2016).
  3. a, b et c (en) John Wildermuth, « Honda, Khanna set to go head to head in Democratic race for House », sur The San Francisco Chronicle, (consulté le 25 juillet 2016).
  4. a, b et c (en) « Rep. Michael M. Honda (D-Calif.) », 2014 Member Profile Page, sur Roll Call, (consulté le 25 juillet 2016).
  5. (en) Hansi Lo Wang, « In Asian-Majority District, House Race Divides Calif. Voters », sur National Public Radio, (consulté le 25 juillet 2016).
  6. a et b (en) Eric Kurhi, « Election 2016: Khanna touts primary win over incumbent Honda, but count continues », sur The Mercury News, (consulté le 25 juillet 2016).
  7. (en) Jake Sherman, « Rep. Honda ethics probe to continue », sur Politico, (consulté le 25 juillet 2016).
  8. (en) Eric Kurhi, « Ethics probe: Rep. Mike Honda creates legal expense fund », sur The Mercury News, (consulté le 25 juillet 2016).
  9. (en) Ryan Kim, « Jeanne Yoshida Honda -- wife of congressman », sur SF Gate, (consulté le 25 juillet 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]