Mikado (biscuit)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mikado.

Mikado est le nom européen du biscuit japonais Pocky. Il est à l’origine fabriqué par Ezaki Glico Company à partir 1965. Ce biscuit et sa technique d’enrobage sont brevetés. Il a été commercialisé tout d’abord sous le nom de « Chocotek » puis sous le nom de « Pocky » en référence a l’onomatopée japonaise pokki (ポッキー) qui fait référence au bruit du Pocky quand on le croque puis finalement il est nommé Mikado.

Histoire[modifier | modifier le code]

C’est en 1982 que Mikado (fait référence au jeu Mikado) est lancé en France à travers une joint-venture entre General Biscuit Glico France S.A et LU[1]. Mikado est donc un produit sous licence. Glico a cédé les droits à LU pour pouvoir fabriquer et distribuer ce biscuit en France. Étant donnée que Mikado appartient à la fois à LU et à General Biscuit Glico France S.A, Glico a un pouvoir de décisions en ce qui concerne le développement du produit en France[2].

En 2000, le chiffre d’affaires généré par Mikado était de 13 millions de francs soit 2 millions d’€[2]. En 2006, Mikado faisait partie du groupe Danone. Selon Georges Casala, directeur général du pôle biscuits de Danone, Mikado avait doublé ses ventes en cinq ans ce qui plaçait la marque dans une situation privilégiée. Elle était alors considérée comme l’un des six joyaux de la branche biscuits de Danone. En effet, les ventes de Mikado progressaient de 15 à 20 % par an. Ainsi LU a réinvesti dans son outil de production de Cestas en Gironde. En 2006, Mikado vendait 25 millions de paquets par an en France[3]. En 2007, Kraft Foods rachète à Danone sa branche biscuit et donc Mikado de LU. En 2011, Kraft Foods décide de « cobrander » son produit Mikado, c'est-à-dire vendre le produit sur deux marques à la fois. Ainsi, on retrouve Mikado associé à Daim, détenue également par Kraft Foods. Ce concept de marier les marques entre elles à de nombreux avantages comme celui de limiter les risques en s’appuyant sur deux marques connues[4].

Fabrication[modifier | modifier le code]

Le procédé d'enrobage des bâtons par du chocolat est gardé secret et breveté, et l'accès à la zone de l'usine de Cestas où ces biscuits sont produits fait l'objet d'une protection par cartes magnétiques. Ce secret de fabrication permet la protection de ce biscuit face à la concurrence accrue des marques de distributeurs.

Description du biscuit[modifier | modifier le code]

Mikado est un bâton de 13 cm de biscuits enrobés au ¾ d’un nappage. Au Japon, il existe différentes tailles de « Pocky » : les normaux (même taille que les Mikado), les Giants (diamètre trois fois plus grand que les Mikado mesurant environ 30 cm) et les Gokuboso (plus fin que les Mikado).

Ingrédients et analyses nutritionnelles[modifier | modifier le code]

Selon le fabricant, les données nutritionnelles sont les suivantes :

  • Chocolat au lait 49 % (sucre, beurre et pâte de cacao, lait écrémé en poudre, lactose, sirop de glucose, beurre pâtissier, émulsifiant : lécithine de soja, arôme vanille)
  • Farine de blé
  • Sucre
  • Matière grasse végétale[évasif]
  • Lactose et protéines de lait
  • Sel
  • Poudre à lever : carbonate d'ammonium
  • Levure
Éléments pour 100 g
Valeur énergétique 480 kcal - 2005 kJ
Protéïnes 7,8 g
Glucides 67 g
Lipides 19 g

Enrobage[modifier | modifier le code]

En France, le nombre de nappages est très limité contrairement au Japon où on dénombre environ quarante saveurs différentes ; par exemple : Fraise, Citron, Coco, Ananas, Lait, Marron, Orange, Myrtille, Café, Caramel, Melon[5]

Communication[modifier | modifier le code]

  • 1984 : Mikado ça détend illico
  • 1988 : Mikado la petite faiblesse qui vous perdra
  • 2004 : Mikado restons léger
  • 2011 : Mikado even if you shouldn’t (même si vous ne devriez pas)
  • 2015 : Mikado, le biscuit qui en dit long sur vous.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]