Mika Vainio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vainio.
Mika Vainio
Pansonic2.jpg

Mika Vainio à gauche.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 53 ans)
FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonymes
Mika Vainio
Ø
Kentolevi
Philus
TekonivelVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Genre artistique

Mika Tapio Vainio (né en 1963 à Kuopio (Finlande) et mort le en Normandie, France[1]) est un musicien et producteur finlandais de musique électronique.

Jusqu'en décembre 2009, il a formé avec Ilpo Väisanen le duo Pan Sonic.

Mika Vainio a également enregistré plusieurs albums solos, sous son nom ou différents pseudonymes (Ø, Kentolevi, Philus, Tekonivel).

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1997 : Three Compositions For Machines (avec Pita, Charlemagne Palestine)
  • 1997 : Onko
  • 1999 : Ydin
  • 2000 : Kajo
  • 2002 : Invisible Architecture #2 (avec Christian Fennesz)
  • 2003 : In The Land Of The Blind One-Eyed Is King
  • 2004 : GRM Experience (avec Christian Fennesz, Christian Zanési)
  • 2005 : Nine Suggestions (avec John Duncan, Ilpo Väisänen)
  • 2006 : Revitty [Torn]
  • 2009 : Trahnie (avec Lucio Capece)
  • 2009 : Time Examined
  • 2009 : Aíneen Musta Puhelin / Black Telephone Of Matter
  • 2010 : STATION 15, ROOM 3.064 Parts 1–5 (Atak)
  • 2010 : 3. Telepathics Meh In-Sect Connection (avec Kouhei Matsunaga, Sean Booth)
  • 2011 : Life... (It Eats you up)
  • 2012 : FE3O4 – Magnetite
  • 2013 : Kilo

Singles et EP[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Untitled
  • 2003 : Flame On (avec Chicks On Speed)
  • 2008 : Behind The Radiators
  • 2009 : Vandal EP
  • 2010 : Mika Vainio / Kouhei Matsunaga (avec Kouhei Matsunaga)
  • 2010 : It's A Muthang
  • 2012 : Rasputin 3000

Références[modifier | modifier le code]

  1. Olivier Lamm, « Le pionnier électronique Mika Vainio est mort », sur Libération.fr, (consulté le 14 avril 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]