Miguel Loayza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Loayza et Rios.

Miguel Loayza
Image illustrative de l’article Miguel Loayza
Miguel Loayza
Biographie
Nom Miguel Ángel Loayza Ríos
Nationalité Drapeau : Pérou Péruvien
Naissance
Lieu Iquitos (Pérou)
Décès (à 77 ans)
Lieu Buenos Aires (Argentine)
Taille 1,70 m (5 7)
Période pro. 1957 – 1971
Poste Milieu de terrain
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1957-1959Drapeau : Pérou Ciclista Lima 0??0 (??)
1959-1960Drapeau : Espagne FC Barcelone 00000 (0)
1961-1963Drapeau : Argentine Boca Juniors 02600 (9)
1964Drapeau : Argentine Rosario Central 01800 (4)
1965Drapeau : Argentine Huracán 02900 (6)
1966Drapeau : Argentine River Plate 02500 (9)
1967-1968Drapeau : Argentine Huracán 0460 (25)
1969-1971Drapeau : Colombie Deportivo Cali 0520 (25)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1959Drapeau : Pérou Pérou 00700 (5)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 18 janvier 2016

Miguel Ángel Loayza Ríos, plus connu comme Miguel Loayza, né le à Iquitos (Pérou) et mort le à Buenos Aires (Argentine), est un footballeur international péruvien. Il jouait au poste de milieu de terrain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Miguel Loayza débute dans le club Ciclista Lima et il démontre tout de suite ses grandes qualités balle au pied[1]. Les supporters l'appellent affectueusement « Miguelito » en raison de son habileté, charisme et jeunesse. Sa réputation traverse vite les frontières et dès 1959 il est recruté par le FC Barcelone. Comme d'autres grands joueurs sud-américains de l'époque, Loayza ne s'adapte ni au football, ni au mode de vie européens. Loayza n'est âgé que de 20 ans et les titulaires à son poste sont deux piliers du FC Barcelone tels que Laszlo Kubala et Sándor Kocsis. Il joue peu de matchs.

En 1961, il débarque dans le football argentin avec Boca Juniors. Après un excellent début, il passe par des hauts et des bas qui le conduisent à être remplaçant. Tout le monde s'accorde à reconnaître sa grande habileté mais on critique le fait qu'il ne joue pas pour l'équipe et son individualisme excessif.

Loayza joue ensuite avec Rosario Central puis il signe avec Club Atlético Huracán en 1965[2]. Il fait une bonne saison, ce qui lui permet d'être transféré au River Plate où il s'adapte bien au jeu de l'équipe formant une excellente attaque avec Luis Cubilla, Luis Artime, Ermindo Onega et "Pinino" Más. Il inscrit sept buts lors de la Copa Libertadores de 1966 et il joue la finale perdue face à Peñarol.

Il retourne jouer au Parque de los Patricios (le stade d'Huracán) en 1967 et 1968[2]. À cette époque, Miguel Loayza est surnommé « El Maestrito » (le « Petit maître ») en raison de son habileté balle au pied[1]. Il devient la star de l'équipe et démontre tout son talent en jouant 75 matchs et marquant 31 buts. Il devient la référence pour deux jeunes joueurs qui vont peu après devenir des piliers du club d'Huracán : Miguel Brindisi et Carlos Babington[2].

En 1969, Loayza part jouer en Colombie où il remporte les championnats de 1969 et 1970 avec Deportivo Cali. Il devient une idole et est surnommé « El Mago » (« le Magicien »)[3]. En 1970, il mène Cali jusqu'en demi-finale de la Copa Libertadores en marquant 8 buts en 10 matchs. Les commentateurs le considèrent comme le meilleur joueur de l'histoire du Deportivo Cali et comme un des meilleurs étrangers à avoir joué en Colombie[3].

« Miguelito » Loayza a été un des meilleurs joueurs du football sud-américain mais certains connaisseurs considèrent que son manque de discipline et son penchant pour l'alcool l'ont empêché de devenir encore meilleur[réf. nécessaire].

Il meurt le , à l'âge de 77 ans, à Buenos Aires en Argentine[4].

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

International péruvien, Miguel Loayza participe au Championnat sud-américain de 1959 qui voit le Pérou se hisser à la 4e place. Il y marque 5 buts en 6 matchs[5].

Le , il réalise un match mémorable à l'occasion de la victoire du Pérou sur l'Angleterre de Bobby Charlton, Jimmy Greaves et Johnny Haynes sur le score de 4 buts à 1[6].

Néanmoins, Loayza ne joue que sept matchs avec La Blanquirroja. Des divergences avec les dirigeants du football péruvien font qu'il ne joue plus avec son pays après 1959.

Buts en sélection[modifier | modifier le code]

NB : Les scores sont affichés sans tenir compte du sens conventionnel en cas de match à l'extérieur (Pérou-Adversaire).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Drapeau : Espagne FC Barcelone 
Drapeau : Argentine Boca Juniors 
Drapeau : Colombie Deportivo Cali 

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (es) Roberto Castro, « Miguel Loayza: Al maestro con cariño », sur www.dechalaca.com, (consulté le 20 janvier 2016).
  2. a b et c (es) Carlos Tassara, « Miguel Loayza au Club Atlético Huracán », sur www.dechalaca.com, (consulté le 20 janvier 2016).
  3. a et b (es) « Miguel Ángel 'El Mago' Loayza », sur www.elpais.com.co, (consulté le 20 janvier 2016).
  4. (es) « Fallece Miguel Loayza, leyenda del fútbol peruano », sur www.libero.pe, (consulté le 20 octobre 2017).
  5. (en) Martín Tabeira, « Southamerican Championship 1959 (1st Tournament) », sur www.rsssf.com, (consulté le 20 janvier 2016).
  6. (es) « Pérou-Angleterre, feuille de match », sur www.dechalaca.com, (consulté le 20 janvier 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]