Miguel Ángel López (cyclisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Miguel Ángel López, Miguel López et López.
Miguel Ángel López
Miguel Ángel López en el podio del Tour de Suiza 2016.jpg
Miguel Ángel López lors du Tour de Suisse 2016
Informations
Nom de naissance
Miguel Ángel López MorenoVoir et modifier les données sur Wikidata
Surnom
Superman[1]
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (24 ans)
PescaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
2014Lotería de Boyacá-Indeportes Boyacá
Équipes professionnelles
2015-Astana
Principales victoires

2 courses par étapes
Tour de l'Avenir 2014
Tour de Suisse 2016

2 classements annexes de grand tour
Meilleur jeune du Tour d'Espagne 2017
Leader du classement du meilleur jeune Meilleur jeune du Tour d'Italie 2018
2 étapes de grands tours
Tour d'Espagne (2 étapes)

Miguel Ángel López Moreno, né le à Pesca, est un coureur cycliste colombien, membre de l'équipe Astana. Il a notamment remporté le Tour de Suisse 2016 ainsi que deux étapes et le classement du meilleur jeune du Tour d'Espagne 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Pesca dans le Boyacá, López, fils de paysans défavorisés, commence le cyclisme en compétition en 2011. Son entraîneur depuis ses débuts est Rafael Acevedo[2]. Sur le Tour de l'Avenir 2014, il détient le maillot jaune pendant plusieurs étapes[3],[4] avant de remporter la sixième étape puis le classement général. Après cette victoire, il est recruté par l'équipe kazakhe Astana.

En 2015, il commence la saison en finissant huitième du championnat de Colombie sur route. Il se distingue par la suite en finissant deuxième d'une des deux arrivées en altitude du Tour de Turquie. Il termine ce dernier à la quinzième position au classement général. Il prend par la suite part à sa seconde épreuve World Tour, le Tour de Suisse, qu'il termine à la septième place. En août, il gagne une étape du Tour de Burgos. En fin de saison, il est pour la première fois sélectionné en équipe nationale élite pour les championnats du monde sur route.

En 2016, il commence sa saison en Argentine au Tour de San Luis, dont il gagne une étape et prend la quatrième place du classement général. Le mois suivant, il est troisième du Tour de Langkawi, dont il gagne également une étape. Au Tour de Suisse, il finit quatrième de l'étape reine qui arrive au sommet du Sölden/Rettenbachgletscher en étant meilleur que son leader Jakob Fuglsang et s'impose au classement général en gardant le maillot de leader dans la dernière étape. Dans la foulée, la durée de son contrat est étendue de deux saisons[5]. En août, après avoir participé à la course sur route des Jeux olympiques, il est au départ du Tour d'Espagne, son premier grand tour. Il abandonne lors de la sixième étape, une chute trois jours auparavant lui ayant fait perdre trois dents. En fin de saison, il s'impose lors de Milan-Turin.

En novembre, Miguel Ángel López se fracture un tibia en tombant à l'entraînement[6]. Il revient en compétition en juin 2017, au Grand Prix d'Argovie, puis fait bonne impression au Tour de Suisse. Une chute lors de cette course lui cause notamment une fracture au pouce[7]. Alors dixième du classement général, il doit abandonner et renoncer à disputer son premier Tour de France en juillet[7]. Durant ce mois, il prend part au Tour d'Autriche, dont il remporte l'étape reine au Kitzbüheler Horn pour finir troisième du classement général. En août, il s'impose aux lacs de Neila durant le Tour de Burgos, où il est quatrième du classement général. Il est ensuite aligné au Tour d'Espagne en tant qu'équipier de Fabio Aru[7]. Il y brille en montagne, remportant deux étapes, au Calar Alto et sur la Sierra Nevada[8], et, pour la première fois, termine un grand tour. Huitième du classement général, il remporte le classement du meilleur jeune et prend la deuxième place du classement de la montagne. Après cette Vuelta, il met fin à sa « saison courte mais très intense »[9], durant laquelle il a, selon le manager d'Astana Alexandre Vinokourov, montré qu'il était capable de gagner un grand tour un jour[10]. En décembre 2017, il s'engage jusqu'en 2020 avec Astana[11]. Fabio Aru quittant cette équipe, il en devient un des leaders, avec Jakob Fuglsang[10].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2014 2015 2016 2017
UCI World Tour 102e[12] 45e[13] 78e[14]
UCI America Tour 57e[15]
UCI Europe Tour 219e[16] 180e[17]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Qui est Miguel Angel Lopez ? », sur velochrono.fr, (consulté le 1er septembre 2014)
  2. « Colombie : Un « Superman » qui domine les cols et les voyous », sur directvelo.com, (consulté le 1er septembre 2014)
  3. (es) « El colombiano Miguel Ángel López es nuevo líder del Tour de l'Avenir », sur eltiempo.com, .
  4. Dan Perez, « Lopez en Jaune, Latour en forme », L'Équipe, .
  5. « Miguel Angel Lopez deux ans de plus chez Astana », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  6. « Astana : Miguel Angel Lopez victime d'une fracture du tibia et absent quatre mois », sur lequipe.fr, (consulté le 6 novembre 2016)
  7. a, b et c (en) « Lopez: For now I'm riding for Aru at the Vuelta », sur cyclingnews.com, (consulté le 30 janvier 2018)
  8. (en) « Lopez secures second mountaintop win at Vuelta a Espana », sur cyclingnews.com, (consulté le 30 janvier 2018)
  9. (en) « Lopez calls an end to short, intense season - News Shorts », sur cyclingnews.com, (consulté le 30 janvier 2018)
  10. a et b (en) « Lopez will be a team leader at Astana in 2018, says Vinokourov », sur cyclingnews.com, (consulté le 30 janvier 2018)
  11. « Miguel Angel Lopez prolonge chez Astana jusqu'en 2020 », sur lequipe.fr, (consulté le 30 janvier 2018)
  12. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  13. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  14. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)
  15. (en) « UCI America Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  16. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  17. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :