Migdal HaEmek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Migdal HaEmek
(he) מִגְדַּל הָעֶמֶק
Blason de Migdal HaEmek
Héraldique
Administration
Pays Drapeau d’Israël Israël
District District nord
Région historique Galilée
Maire Elyahu Barda
Démographie
Population 24 800 hab. (2007)
Densité 3 247 hab./km2
Géographie
Coordonnées 32° 40′ 17″ nord, 35° 14′ 26″ est
Superficie 763,7 ha = 7,637 km2
Divers
Date de création 1950
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Israël

Voir la carte administrative d'Israël
City locator 14.svg
Migdal HaEmek

Géolocalisation sur la carte : Israël

Voir la carte topographique d'Israël
City locator 14.svg
Migdal HaEmek

Migdal HaEmek (en hébreu : מִגְדַּל הָעֶמֶק) est une ville du district nord d'Israël dans la vallée de Jezreel. Fondée en 1950, en 2007, elle compte une population de 24 800 habitants.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue de Migdal HaEmek en 2010.
Migdal HaEmek en 1958.

Migdal HaEmek est construit sur le site de ce qui était avant 1948 le village palestinien d'Al-Mujaydil.

Un camp de transit israélien, en hébreu ma'abarah, accueillant des réfugiés juifs, a été établi à l'ouest du site actuel de Migdal HaEmek, proche de la colline de Chimron.

Migdal HaEmek est devenu une ville de développement ; sa construction a débuté en 1953.

En 1959, peuplé pour une grande part de juifs d'origine nord-africaine, Migdal HaEmek a connu des épisodes de troubles ou de révoltes en écho à la révolte de Wadi Salib (à Haïfa) des Juifs Mizrahim qui demandaient plus de justice sociale ; ce mouvement avait touché alors d'autres villes comme Tiberiade, et Beer-Sheva[1]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2001, la composition ethnique de la ville était juive et d'autres non-musulmans, sans population musulmane importante.

En 2001 il y avait 11 900 hommes et 12 200 femmes. La population de la ville est de 36,3 % de 19 ans ou moins, 15,6 % entre 20 et 29 ans, 18,1 % entre 30 et 44 ans, 15,8 % de 45 à 59, 3,4 % de 60 à 64 ans, et 10,7 % 65 ans ou plus. Le taux de croissance de la population en 2001 était de 0,9 %. Plus récemment, l'Agence Juive estime la population de Migdal HaEmek à 28 000, dont presque la moitié sont nés à l'étranger. Les résidents, les Israéliens nés à l'étranger et autochtones, sont principalement originaires de Russie, du Caucase, d'Éthiopie, du Maroc, d'Irak et un petit groupe d'Amérique du Sud.

Économie[modifier | modifier le code]

En 2000, dans la ville il y avait 8 379 salariés et 418 sont des travailleurs indépendants. En 2000, le salaire mensuel moyen pour un salarié de la ville est de 4351 ILS. Les hommes salariés ont un salaire mensuel moyen de 5570 ILS par rapport à 3144 ILS pour les femmes. Le revenu moyen des travailleurs indépendants est 5938 ILS. Il y a 646 personnes qui reçoivent des prestations de chômage et 2.814 personnes qui bénéficient d'une garantie de revenu.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Ma'abarot

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "l’Union des Nords-africains led by David Ben Haroush, organised a large-scale procession walking towards the nice suburbs of Haifa creating little damages but a great fear within the population. This small incident was taken as an occasion to express the social malaise of the different Oriental communities in Israel and riots spread quickly to other parts of the country; mostly in towns with a high percentage of the population having North African origins like in Tiberias, in Beer-Sheva, in Migdal-Haemek.", Jeremy Allouche,The Oriental Communities in Israel, 1948-2003, lire en ligne, p.35

Sur les autres projets Wikimedia :