Midori (système d'exploitation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Microsoft Midori
Langues AnglaisVoir et modifier les données sur Wikidata
État du projet Abandonné
Plates-formes IA-32 (en), Intel Architecture, x86_64 et architecture ARMVoir et modifier les données sur Wikidata
Entreprise /
Développeur
Microsoft
États des sources Source fermée

Midori[1] était un nom de code d’un projet interne à Microsoft.

Description[modifier | modifier le code]

Midori sera probablement très différent des systèmes Windows actuels. Il devrait s’appuyer sur l’approche de Singularity, autre projet développé par Microsoft Research en code managé[2]. Toutefois, Microsoft souhaite faire en sorte que les applications Midori puissent coexister et interagir avec les applications Windows actuelles, dans l'optique d'amener le public à migrer vers ce nouveau système. Dès lors, ce système ne dépendrait que très peu de la configuration du PC. Contrairement à Windows, Midori disposera de deux noyaux : un micro-noyau, au plus bas niveau et composé de codes non gérés, qui contrôlera le matériel et l’environnement, et, à son niveau plus haut, un noyau de services managés qui fournira l’ensemble des fonctionnalités du système d’exploitation.

Avancement[modifier | modifier le code]

Le projet a peut-être été abandonné[3].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Midori » pourrait être inspiré du mot japonais Midori qui signifie vert (couleur) ou nature, ce qui peut être perçu comme une façon de surfer sur la vague écologique. « Midori » est aussi un prénom japonais féminin. Il s’agit par ailleurs du nom d’un navigateur web déjà existant et non affilié à Microsoft : Midori.
  2. Windows 7 en janvier 2010, et ensuite Midori ?, PC INpact, .
  3. Mary Jo Foley, « Whatever happened to Microsoft's Midori operating system project? | ZDNet », sur ZDNet (consulté le 10 janvier 2017)