Microcitrus australasica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Citron caviar

Microcitrus australasica, communément appelé « citron caviar », est un buisson épineux de la famille des Rutaceae qu'on trouve en plaine, dans les sous-bois des forêts humides de l'est de l'Australie.

Il n'est pas certain que le fruit ait été consommé par les aborigènes mais il l'a été par les premiers colons européens ; d'abord commercialisé comme fruit local, on en utilise comme garniture ou ajout à de nombreuses recettes, ou pour faire des confitures ou des pickles.

L'arbre est cultivé depuis peu[Depuis quand ?] pour répondre à la demande du marché du bushfood (en) en Australie et des sélections génétiques commencent à être faites. Il est utilisé dans des programmes d'hybridation en vue de transférer à des variétés commerciales de Citrus des gènes de résistance à certaines maladies.[réf. nécessaire][2]

Description[modifier | modifier le code]

La plante atteint de 2 à 7 m de hauteur. Les feuilles, glabres, mesurent 1 à 6 cm de long pour 3 à 25 mm de large. Les fleurs ont des pétales blancs de 6 à 9 mm de long.

Les fruits sont cylindriques de 4 à 8 cm de long. La peau des fruits à maturité peut être de couleurs variées, vert, jaune, orange, rouge, pourpre, marron, noir mais ils proviennent toujours d'une même espèce[Quoi ?]. Il contient de petites vésicules, ressemblant à des perles de caviar, d'où son nom[3], qui se détachent naturellement les unes des autres dégageant leur acidité lorsqu'elles sont mâchées.

Il faut compter environ 100 euros, en Europe, pour un kilo de citron caviar. En Australie, il se vend à environ 55 dollars australiens ( ≈ 36 euros)[4]

Il était utilisé à l'origine par les aborigènes pour se désaltérer[5].

Variétés et hybrides[modifier | modifier le code]

  • Rain forest pearl sélection de M. australasica var. sanguinea : peau de couleur variable verte à violette et pulpe verte à rose.
  • Limeburst groupe de 5 cultivars à la pulpe blanche, verte, rose, rouge ou jaune.

Nom usuel[modifier | modifier le code]

Les petites vésicules détachables du fruit sont à l'origine de son nom « citron caviar ».

Le nom de « citron digité » (fingerlime) est parfois utilisé, mais il fait également référence au cédrat « main de bouddha » (Citrus medica var. sarcodactylis) et peut donc prêter à confusion.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le fruit de Microcitrus australasica est apprécié par les chefs cuisiniers tant pour le goût acidulé qu'il produit que pour son aspect original[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Citrus australasica sur The Plant List
  2. « Citron caviar », sur Jardinage.ooreka.fr, (consulté le 12 septembre 2018)
  3. a et b « Citron caviar (Citrus australasica) : culture, plantation, entretien », sur Binette & Jardin (consulté le 23 avril 2019)
  4. « Australie : le citron caviar nouvelle star des tables », sur ladepeche.fr (consulté le 23 avril 2019)
  5. « Gastronomie : le citron caviar, la perle des cuisiniers », sur Franceinfo, (consulté le 7 mai 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]