Mickey Finn (guitariste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mickey Finn.
Mickey Finn
Description de cette image, également commentée ci-après

Mickey Waller, 1974

Informations générales
Nom de naissance Michael Finn Waller
Naissance
Londres
Décès (à 65 ans)
Paris
Activité principale Guitariste, musicien
Genre musical Rhythm and blues, heavy metal
Instruments Guitare
Années actives 1961 - 2013

Mickey Finn, ou Micky Finn, de son véritable nom Michael Finn Waller (né le à Londres - mort le à Paris[1]) est un guitariste irlandais, dont le surnom, homonyme de son cousin éloigné, feu Mickey Finn, lui a maintes fois valu d'être confondu avec ce dernier, percussionniste de T. Rex. Il a joué avec Jimmy Page, Murray Head, Nino Ferrer et Jacques Higelin.

Période anglaise[modifier | modifier le code]

  • 1963 - Mickey Waller commence sa carrière dans Mickey Finn and the Blue Men. Mickey est à la guitare, Alan Mark au chant, John Cooke dit Fluff à l’orgue et John Burkitt à la basse.
  • 1965 - Mickey Finn & the Blue Men est devenu Mickey Finn tout court, le groupe est managé par Shel Talmy.
  • 1967 - Le groupe enregistre le single "In the Garden of my Mind" qu'on retrouve notamment sur les compilations Chocolate Soup For Diabetics volume 5 et Nuggets II.
  • 1971 - Le groupe s'étant séparé, Mickey rejoint The Heavy Metal Kids (en), un groupe plutôt glam rock de Londres, mené par Gary Holton (en) (chant) et apprécié d'un bon nombre de futurs punks de la première heure. Il cosigne un bon nombre des titres de leur premier album éponyme. Lorsqu'il accompagnera Nino Ferrer, la plupart des membres des Heavy Metal Kids joueront avec lui sous le nom de "Leggs".

Période française[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Elles sont îles (FOROYAR): Il participe au premier album (Foroyar) solo de Philippe Amirault (actuel leader du groupe Guma Guma / Album "Love Circus") en illustrant admirablement la plage no 9 "SKARVUR". Précédemment, à la fin des années 80, son chemin s'était croisé avec celui de Barbara Lezmy, à l'époque, chanteuse d'Arkham, aujourd'hui chanteuse des Guma Guma. Cette dernière assurera, à plusieurs reprises, des chœurs tout en peaufinant son approche du rock aux côtés d'un Mickey dont les ivresses étaient à la mesure de son talent.
  • 2002 - Mickey décide de reformer Mickey Finn & The Blue Men avec des musiciens français (Alain Gouillard à la batterie et Laurent Saligault au chant et à la basse), ils enregistrent sur le label Ten Minutes Productions le 4 titres Go Clean. Parallèlement et avec ces derniers, il participe à la reformation des Catholic Boys, avec Olli Barbé (chant, guitare) et Michel Pourcelot (guitare), deux des membres fondateurs de ce groupe de rock parisien fondé fin 1986.
  • 2003 - Mickey Finn rencontre Jo alias Delphine Gavinet et se lance dans une formation blues-rock, Mickey Finn & Jo', où le chant féminin de Jo' (également bassiste dans la formation) accompagne Mickey.
  • 2009 - Sortie de "seconde nature", iojik!, sur le label Motus.
  • 2010 - toujours avec Jo, pour Ten Minutes Productions, Mickey Finn & Delphine Gavinet, l'album Lucky Like That.

Avec Jacques Higelin[modifier | modifier le code]

Mickey Finn accompagne Jacques Higelin sur scène de 1977 à 1983. On peut l'entendre sur l’enregistrement Higelin à Mogador datant de 1981.

Sur l'album Higelin à Mogador, dans la chanson "Je veux cette fille" on entend Jacques Higelin dire "t'énerve pas, allez vas-y Micky explique lui" avant un solo de guitare.

Il figure également sur deux albums en studio d'Higelin : Champagne pour tout le monde Caviar pour les autres... (1979) et Higelin '82 (1982). Il a également composé les musiques de trois chansons de Jacques Higelin.

Avec Nino Ferrer[modifier | modifier le code]

Mickey Finn a participé à plusieurs albums de Nino Ferrer dont, notamment, La Désabusion, sorti en 1993. Le dernier morceau de cet album, L'Année Mozart, adaptation de La Marche Turque de Mozart, donne l'occasion à Nino Ferrer de citer son guitariste dans l'un des couplets[2] :

« Si Mozart avait connu Micky,
ils auraient bu beaucoup de whisky,
moi j'aurais conduit l'automobile,
car je suis le seul qui a son permis. »

puis, lors du final au piano, d'échanger avec lui les paroles suivantes[2], et de donner un aperçu de la complicité unissant l'auteur-compositeur-interprète à son guitariste :

Nino Ferrer : « Tu viens Micky ? »
Mickey Finn : « Où ça ? »
Nino Ferrer : « Dans un bar ! »
Mickey Finn : « D'accord ! »
Nino Ferrer : « D'accord ? »
Mickey Finn : « D'accord... »
Nino Ferrer : « D'accord, d'accord, d'accord, d'accord, d'accord, d'accord. Bonsoir. »

Déjà en 1982, sur l'album Ex Libris, Nino Ferrer caricature amicalement Mickey Finn dans la chanson Micky Micky. Extrait :

« Higelin a dit: “Micky, répétition ce soir
Il est très important que tu ne sois pas en retard”
Micky a dit: “D'accow mon pote, je sewai là”
Et puis il est parti trois semaines au Canada. »

Apparition au cinéma[modifier | modifier le code]

Mickey Finn fait une courte apparition dans le film Feux Rouges (2004) réalisé par Cédric Kahn.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Né à Londres le 3 mars 1947, il est le dernier fils d'une fratrie composée de deux grandes sœurs, Pamela et Maureen. Son oncle, propriétaire d'un pub, lui permet de monter très tôt sur scène, dès l'âge de 14 ans, et lui ouvre les portes d'autres lieux célèbres comme le Marquee Club.

Malgré ses nombreuses conquêtes, il n'a eu qu'une seule fille, Tara Beuzen-Waller (née en 1989, avec une française, Véronique Beuzen).

Décès[modifier | modifier le code]

Mickey Finn meurt le 1er février 2013. Il était atteint d'un cancer de la gorge. Il repose aujourd'hui au cimetière du Père Lachaise à Paris.

Discographie[modifier | modifier le code]

Mickey Finn and the Blue Men[modifier | modifier le code]

  • Tom Hark / Please Love Me (Blue Beat 203, janvier 1964)
  • Pills / Hush Your Mouth (Oriole CB 1927, mars 1964)
  • Reelin' And A Rockin' / I Still Want You (Oriole CB 1940, juin 1964)
  • God Bless The Child / Ain't Necessarily So (NB3 enregistré en 1965) (édité en 1995)

The Mickey Finn[modifier | modifier le code]

  • The Sporting Life / Night Comes Down (as Mickey Finn) (Columbia DB 7510, mars 1965)
  • I Do Love You / If I Had You Baby (Polydor 56719, juillet 1966)
  • Garden of My Mind / Time To Start Loving You (Direction 58-3086, décembre 1967)
  • Garden Of My Mind, The Complete Recordings 1964-1967 (RPM Retro 972, 2015)

The Heavy Metal Kids[modifier | modifier le code]

  • The Heavy Metal Kids LP (Atlantic 1974)

Phil May and Fallen Angels[modifier | modifier le code]

  • Phil May & Fallen Angels LP (Philips 6410 969, 1978)

The Mickey Finn[modifier | modifier le code]

  • Ain't Necessarily So / God Bless The Child (Noiseburger, April 1995)(enregistré en 1965)

Mickey Finn and the Blue Men[modifier | modifier le code]

  • Black Hole LP (Ten Minutes Productions, 1999)
  • Go Clean EP (Ten Minutes Productions, June 2004

Mickey Finn and Jo[modifier | modifier le code]

  • Lucky Like That LP (Ten Minutes Productions, 2010)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « HEAVY METAL KIDS founding member Mickey Waller loses battle with cancer »
  2. a et b Source : chanson L'Année Mozart (La Marche Turque) (durée 5' 08", sur l'album La Désabusion, de Nino Ferrer, sorti en 1993

Liens externes[modifier | modifier le code]