Michigamie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Michigamie ou Michigamea étaient une tribu amérindienne de la confédération des Illiniwek. Leur origine, incertaine, était probablement le Lac Michigan et la région de Chicago.

Mitchie Precinct, Comté de Monroe (Illinois) dans l'Illinois du sud-ouest prend son nom de leur présence temporaire, au nord du Fort de Chartres, un fort français, le long du Mississippi[1]. Un de leurs villages, habité de 1730 à 1752, est un des premiers sites archéologiques de la région, connu comme le site Kolmer (en)[2]

Ils quittèrent l'Arkansas, peut-être sous la pression des Iroquois. Leur chef était le chef Chicagou. En 1673, Jacques Marquette et Louis Jolliet ont eu besoin d'un traducteur de la langue des Miami-illinois pour comprendre les Michigamie ; la plupart de leurs échanges de faisaient dans la langue des Plaines (en). Le linguiste John E. Koontz, analysant les deux seules phrases recueillies de leur langue a supposé qu'elles indiquent que la langue des Michigamie était une langue siouane de la branche du Mississippi[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Combined History of Randolph, Monroe and Perry Counties, Illinois, J. L. McDonough and Co., Philadelphie, 1883, p. 395
  2. Brown, Margaret Kimball, National Register of Historic Places Inventory/Nomination: Kolmer Site, National Park Service, n.d., 3.
  3. Robbie Ethridge, From Chicaza to Chickasaw: The European Invasion and the Transformation of the Mississippian World, 1540-1715, Univ of North Carolina Press, 2010, p. 278

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]