Michi Gaigg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michi Gaigg
Naissance (60 ans)
Schörfling am Attersee
Drapeau de l'Autriche Autriche
Activité principale Violoniste
Activités annexes Chef d'orchestre
Lieux d'activité Linz
Années d'activité depuis 1983
Maîtres Ingrid Seifert, Sigiswald Kuijken
Site internet Michi Gaigg

Répertoire

Musique baroque, musique classique

Michi Gaigg, née le à Schörfling am Attersee[1],[2], est une violoniste et chef d'orchestre autrichienne.

Formation[modifier | modifier le code]

Michi Gaigg a été influencée par Nikolaus Harnoncourt durant ses études au Mozarteum de Salzbourg[3],[1].

Ell a ensuite continué sa formation au violon baroque auprès d'Ingrid Seifert et de Sigiswald Kuijken[3],[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Michi Gaigg a travaillé avec Frans Brüggen, Christopher Hogwood, René Jacobs, Ton Koopman et Hermann Max[3].

En 1983, elle fonde à Munich l'ensemble L'Arpa Festante dont elle assure la direction jusqu'en 1995, avant de retourner en Autriche où elle fonde L'Orfeo Barockorchester en 1996 avec l'hautboïste Carin van Heerden[3],[1]. L'Orfeo Barockorchester a compté initialement de 15 à 17 musiciens pour évoluer ensuite vers 25 musiciens[2].

Michi Gaigg enseigne depuis 1994 le violon baroque à l'Université privée de musique Anton Bruckner et dirige le festival de musique ancienne des Donaufestwochen dans la région du Strudengau[2],[1].

Répertoire[modifier | modifier le code]

Avec ses ensembles L'Arpa Festante et L'Orfeo Barockorchester, Michi Gaigg consacre une attention particulière aux compositions injustement oubliées des XVIIe et XVIIIe siècles[4],[5].

Elle met particulièrement l'accent sur la musique autrichienne et sur celle du sud de l'Allemagne[4] :

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec l'ensemble L'Arpa Festante[modifier | modifier le code]

Avec l'ensemble L'Orfeo Barockorchester[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (de) Michi Gaigg dans Oesterreichisches Musiklexikon online
  2. a, b et c (de) Stefan Ender, « Leichter Sinn, schweres Herz », Der Standard,
  3. a, b, c et d (en) Biographie de Michi Gaigg sur le site de l'ensemble L'Orfeo Barockorchester
  4. a et b Livret du CD CPO 999 778-2, Symphonies d'Anton Fils, L'Orfeo Barockorchester, dir. Michi Gaigg
  5. (en) Bach Cantatas

Liens externes[modifier | modifier le code]