Michelle Tisseyre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tisseyre.

Michelle Tisseyre

Description de cette image, également commentée ci-après

Michelle Tisseyre en 1941

Nom de naissance Mary Jane Michelle Ahern
Naissance 13 mars 1918
Montréal
Décès 21 décembre 2014 (à 96 ans)
Montréal
Nationalité Drapeau du Canada Canadienne
Profession
Distinctions
Famille
  • Jacques de Brabant
    • Jean de Brabant (1938-)
  • Pierre Tisseyre (1909-1995)
    • Michelle Tisseyre (1947-)
    • Charles Tisseyre (1949-)
    • François Tisseyre (1954-1993)
    • Philippe Tisseyre (1958-2013)

Michelle Tisseyre (née Mary Jane Michelle Ahern[1] le 13 mars 1918 à Montréal et morte le 21 décembre 2014 à Montréal[2]) est l’une des personnalités canadiennes marquantes, de la radio et des débuts, bilingues puis français, de la télévision[3], aussi une journaliste, une traductrice littéraire, une commentatrice de mode[4] et une actrice, tout en élevant ses cinq enfants (nés entre 1938 et 1958)[5].

Biographie[modifier | modifier le code]

Michelle Ahern, mieux connue sous le nom de Michelle Tisseyre[3], est née à Montréal le 13 mars 1918, fille unique de John Gerald Ahern (1894-1978), avocat, bâtonnier (1955-1956) de la province de Québec, section de Montréal[6], originaire de Québec, et petite-fille de Michael Ahern (1844-1914), instituteur puis chirurgien, et professeur, doyen de la jeune Faculté de médecine de l'Université Laval de Québec[7]. Sa mère, Jeanne Marcil, était la fille de Charles Marcil (1860-1937), journaliste, président de la Chambre des Communes (de 1909 à 1911)[8] et député de la circonscription de Bonaventure, en Gaspésie, (de 1900 à 1937).

Formation[modifier | modifier le code]

Michelle Ahern fait ses études (en français) au Couvent du Sacré-Cœur de Sault-aux-Récollets (alors un pensionnat, devenu l'École secondaire Sophie-Barat), puis à l'Institut pédagogique de la Congrégation Notre-Dame[9], y recevant une formation collégiale et universitaire d'institutrice, et (en anglais) à l'Université McGill de Montréal.

Speakerine et journaliste à la radio[modifier | modifier le code]

Devenue par mariage, en 1937, Michelle Ahern-de Brabant (ou Michelle de Brabant), elle fait ses débuts à la Radio-Canada en 1941. Elle se distingue en 1944 en étant la première femme à interviewer le président du Mexique, Manuel Ávila Camacho. Elle passe ensuite deux ans au Service international de Radio-Canada, participant à l’émission La voix du Canada, avec René Garneau et René Lévesque.

Aussitôt devenue, par second mariage, Michelle Tisseyre, en 1947, elle quitte Radio-Canada, pour être pigiste. Elle travaille ensuite à la radio du poste CKAC, qui est alors associé au journal La Presse.

Pionnière de la télévision[modifier | modifier le code]

Puis, elle obtient sa propre émission de télévision au tout début de la télévision publique canadienne, Rendez-vous avec Michelle où, durant neuf ans, de 1953 à 1962[3] l'animatrice aborde une panoplie de sujets, allant du contrôle des naissances au judo, le tout, la première année, autant en anglais qu'en français, à partir de Montréal (encore, alors, « la métropole du Canada »), car il n'existe durant ce premier temps qu'une seule chaîne en opération pour tout le Canada[10].

De 1955 à 1960, elle anime aussi Music-Hall, première émission de variétés à grand déploiement, où elle fait découvrir de nombreux artistes devenus célèbres[3].

Vient ensuite l'émission quotidienne d'affaires publiques Aujourd'hui, qu'elle coanime de 1962 à 1970 avec Wilfrid Lemoine, principale tête d'affiche de l'époque au service d'information de la télévision de Radio-Canada.

Traductrice[modifier | modifier le code]

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

Elle participe activement à la campagne référendaire de 1980 au Québec (Camp du NON).

Mariages[modifier | modifier le code]

Fille unique, Michelle Ahern épouse à dix-neuf ans, en 1937, Jacques-Julien-Jean de Brabant (Jacques de Brabant[11]), qui retourne en Europe quand s'annonce la Seconde Guerre mondiale, puis qui déclare avoir décidé d'y vivre avec une autre femme.

Obtenant son divorce en 1946[1], elle épouse en 1947 Pierre Tisseyre (1909-1995), arrivé de France en 1945, qui est alors écrivain et journaliste, directeur du Cercle du livre de France (embryon de ce qui deviendra Les Éditions Pierre Tisseyre), fondé de pouvoir et représentant au Canada de la Société des gens de lettres et de la Société des auteurs dramatiques de France[3].

Enfants et descendance[modifier | modifier le code]

Elle sera devenue la mère de 5 enfants :

  • Jean de Brabant (1938-), avocat, consultant puis promoteur dans le domaine immobilier et auteur[12],
  • Michelle Tisseyre (1947-), militante, journaliste, mère de 7 enfants, romancière[13], dite Michelle Robinson lorsque traductrice (aux côtés de sa mère)[14],
  • François Tisseyre (1954-1993), avocat, éditeur, pilote d'avions (par loisir)[17],
  • Philippe Tisseyre (1958-2013)[18], cuisinier, traiteur, pianiste, compositeur et romancier[19],[20].

Parmi les vingt-et-un petits-enfants[21] de Michelle Tisseyre (l'aïeule), Magali Tisseyre (1981-), fille de feu François, s'illustre au triathlon[22],[23],[24]. À l'aïeule survivent aussi dix-neuf arrière-petits-enfants[21].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « VENDREDI, le 21 juin 1946.
    Le comite permanent des Divorces a 1 honneur de presenter son deux cent treizieme rapport comme suit:
    L Relativement a la petition de Mary Jane Michelle Ahern de Brabant, de la cite de Montreal, province de Quebec, radiodiffuseur, demandant 1 adoption d une loi qui dissolve son mariage avec Jacques-Julien-Jean de Brabant, le comite a constate que les prescriptions des regies du Senat ont etc observees a tons importants egards.
    A.D. 1946 25 JUIN 301
    2. Le comite recommande 1 adoption d une loi qui dissolve ledit mariage.
    Le tout respectueusement soumis.
    W. M. ASELTINE,
    President.
    […]
    LUNDI, le 24 juin 1946.
    Le comite permanent des Divorces a 1 honneur de presenter son deux cent vingt-quatrieme rapport comme suit:
    […]
    322 SENAT 10 GEORGE VI
    […]
    Bill (W-9), intitule: "Loi pour faire droit a Mary Jane Michelle Ahern de Brabant".
    Lesdits bills sont lus separement la premiere fois, sur division.
    Avec la permission du Senat, il est
    Ordonne: Qu ils soient inscrits a 1 Ordre du jour pour deuxieme lecture demain.
    […]
    328 SENAT 10 GEORGE VI
    PBIERES
    […]
    A.D. 1946 3 JUILLET 329
    […]
    Bill (W-9), intitule: "Loi pour faire droit a Mary Jane Michelle Ahern de Brabant".
    Ordonne: Que lesdits bills soient inscrits a 1 Ordre du jour pour troisieme lecture demain.
    Suivant 1 Ordre du jour, le Senat passe a la prise en consideration des rapports du comite permanent des Divorces portant les numeros deux cent quatorze a deux cent vingt-quatre, les deux precites inclusivement.
    Lesdits rapports sont adoptes separement, sur division
    […]
    A.D. 1946
    4 JUILLET
    341
    […]
    "Loi pour faire droit a Mary Jane Michelle Ahern
    (W-9), intitule
    Etant posee la question de savoir si ces bills doivent etre adoptes,
    Elle est resolue par 1 affirmative, sur division.
    Ordonne: Que le Greffier se rende a la Chambre des communes pour 1 informer que le Senat a adopte ces bills, auxquels il sollicite son agrement, et pour lui en communiquer, avec priere de les renvoyer au Senat, les temoignages rendus en 1 espece devant le comite permanent des Divorces, ainsi que les pieces justificatives deposees devant ledit comite.
    […]
    A.D. 1946 19 août 525
    […]
    526
    […]
    Bill (W-9), intitule: "Loi pour faire droit a Mary Jane Michelle Ahern de Brabant".
    […]
    La Chaml - communes, par son Greffier. transmet un message redige comme suit :
    VEXDREDI, le 16 août 1946.
    Resolu, Qu un message -"it transmis ati Senat pour remettre a cette Chambre les temoignages rendus et les pieces justificatives deposees devant le comite permanent des Divorces du Senat. auquel ont etc renvoyees les petitions de […]
    […]
    A.D. 1946 19 août 529
    […]
    […], Mary Jane Michelle Ahern de Brabant, […]
    […]
    A.D. 1946 INDEX 593
    D
    […]
    de Brabant, Mary Jane Michelle Ahern- (Divorce):
    Petition, 38. Rapport, 300. Adoption, 308.
    Bill (W-9) Ire, 322. 2e, 329. 3e, 341. Adoption par Corns., 526. Message 529. S.R., 571. Ch. 155. »
    — selon la numérisation (ici, sans modification, ajout, ni correction, sauf suppression des lignes blanches et de ce qui ne la concerne pas) de : « Journaux du Sénat du Canada, Volume 87, 1946 », sur www.archive.org (consulté le 25 avril 2011).
  2. « Michelle Tisseyre n'est plus », sur Radio-Canada, le 21 décembre 2014.
  3. a, b, c, d et e « Michelle Tisseyre [notice biographique] », Bibliothèque et Archives Canada (www.collectionscanada.gc.ca/publications),‎ 1997 (consulté le 25 avril 2011).
  4. « Michelle Tisseyre », dans L'Encyclopédie canadienne.
  5. « Michelle Tisseyre », sur bio.starquebec.net
  6. « Historique du Barreau de Montréal : Liste des bâtonniers (1849-) », Barreau du Québec (www.barreau.qc.ca) (consulté le 28 avril 2011).
  7. Jacques Bernier et François Rousseau, Ahern, Michael Joseph, vol. XIV (1911-1920), Toronto (University of Toronto) et Québec (Université Laval), Dictionnaire biographique du Canada,‎ 2000 (lire en ligne).
  8. « Les présidents de la Chambre des communes du Canada : L’honorable Charles Marcil, C.P. (1909-1911) », Le Parlement du Canada (www.parl.gc.ca) (consulté le 28 avril 2011).
  9. « Fonds Institut pédagogique de la Congrégation Notre-Dame : Histoire administrative », Université de Montréal, Division de la gestion de documents et des archives (www.archiv.umontreal.ca),‎ 23 juillet 2002 (consulté le 29 avril 2011).
  10. Guylaine Boucher, « Michelle Tisseyre : Madame Radio-Canada », Le Devoir (ledevoir.com),‎ 7 septembre 2002 (consulté le 25 avril 2011).
  11. « M. [Freddy Greban] de Saint-Germain sera, en mai 1940, avec M. Jacques de Brabant, autre collaborateur du baron Louis Empain, l'un des deux premiers officiers belges appelés à rejoindre leurs régiments dans leur pays natal. Le quotidien La Presse publiera les photos des deux officiers en uniforme dans son édition du 13 mai. Jacques de Brabant sera le premier mari de la très célèbre animatrice de télé canadienne Michelle Tyssère [sic]. » — dans la note no 9 (p. 27) de : Pierre Chartrand, « Un Oiseau blanc qui volait avec du plomb dans l’aile : le baron belge Louis Empain au Canada en 1936 », Histoire Québec, vol. 11, no 3, 2006, p. 20-27 (article retransmis par erudit.org) (consulté le 25 avril 2011). — Ce qui concerne Jacques de Brabant est, ici seulement, mis en évidence.
  12. « Jean de Brabant : biographie [auteur de Comment tripler sa mémoire après 50 ans; notice autobiographique] », sur mamemoire.ca,‎ 2009 (consulté le 25 avril 2011).
  13. Michelle Tisseyre, fille (1947-) est l'auteur de :
    Michelle Tisseyre, Une rose tardive : La passion de Jeanne, t. 1, Montréal / Paris, Les Éditions Pierre Tisseyre / Laffont,‎ novembre 2008 (1re éd. 1997), 368 p. (ISBN 978-2-8963-3116-1, présentation en ligne);
    Michelle Tisseyre, Avant Guernica : La passion de Jeanne, t. 2, Montréal / Paris, Les Éditions Pierre Tisseyre / Laffont,‎ novembre 2008, 496 p. (ISBN 978-2-8905-1930-5, présentation en ligne).
    — Voir aussi : « Michelle Tisseyre [fille] : un projet mûri longuement [la saga La Passion de Jeanne] », sur fr.canoe.ca,‎ 26 novembre 2008 (consulté le 25 avril 2011).
  14. Page 110 de : Agnès Withfield (dir.), Le métier du double : Portrait de traductrices et traducteurs littéraires, Montréal, Les Éditions Fides, coll. « Nouvelles études québécoises »,‎ novembre 2005, 385 p. (ISBN 978-2-7621-2665-5 et 2-7621-2665-7, lire en ligne), il est écrit que « Michelle Robinson, fille de Michelle et Pierre Tisseyre » participe sporadiquement à la traduction anglais-français pour la collection « Deux solitudes, jeunesse » fondée en 1979 par sa mère et Paule Daveluy, aussi traductrices pour cette collection.
  15. Richard Therrien, « Plus efficace que le bonhomme bleu », sur cyberpresse.ca,‎ 31 octobre 2008 (consulté le 25 avril 2011).
  16. « Historique de la maison et présentation de l'équipe (dont Charles Tisseyre est le président, succédant à son frère François, depuis 1993) », Éditions Pierre Tisseyre (www.tisseyre.ca),‎ 2011 (consulté le 25 avril 2011).
  17. Robert Soulières, « Hommage à François Tisseyre : un ami, un vrai », Lettres québécoises : la revue de l'actualité littéraire, no 71, 1993, p. 4 (article transmis en ligne par erudit.org) (consulté le 25 avril 2011).
  18. « Décès du pianiste Philippe Tisseyre »,‎ 22 février 2013 (consulté le 26 février 2013).
  19. « Philippe Tisseyre, en presque cinquante-trois années... », sur communicationsjulielamoureux.com,‎ 2011 (consulté le 25 avril 2011).
  20. « Philippe Tisseyre refait surface avec un nouvel album », La Presse canadienne, par cyberpresse (www.cyberpresse.ca),‎ 30 mars 2011 (consulté le 25 avril 2011).
  21. a et b « Tisseyre, Michelle (née Ahern) », sur necrologie.lapresse.ca, La Presse (Montréal),‎ 14 janvier 2015 (consulté le 15 janvier 2015).
  22. Simon Drouin, « Les grandes ambitions de Magali Tisseyre », La Presse (Montréal),‎ 13 novembre 2010 (consulté le 25 avril 2011).
  23. Simon Drouin, « Demi-Ironman: troisième place (bis) pour Magali Tisseyre », La Presse (Montréal),‎ 15 novembre 2010 (consulté le 25 avril 2011).
  24. (en) « Magali Tisseyre On Jumping Up To Ironman, 70.3 Worlds… / L’actualité de Magali Tisseyre : Interview (6 min 9 s) », TRIMES (www.trimes.org),‎ 29 janvier 2011 (consulté le 25 avril 2011).
  25. a et b « Michelle Ahern Tisseyre, O.C. », Ordre du Canada.
  26. « Michelle Tisseyre : Médaille du jubilé de la Reine Elizabeth », 2012.