Michelle Blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Michel Blanc.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blanc (homonymie) et Leblanc.
Michelle Blanc
Michelle Blanc.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Michelle Blanc (née Michel Leblanc en 1961[1]) est une femme d'affaires, conférencière et blogueuse québécoise. Titulaire d'une maîtrise en sciences et commerce électronique de l'Université de Montréal, elle a été impliquée dans des mandats d'analyse, de stratégie et de marketing web pour des entreprises. Elle anime un blogue d'affaires[2].

À titre de conférencière, elle a entamé son parcours au Council on e-business innovation du Conference Board of Canada et a par la suite fait des conférences, essentiellement au Québec. Elle a été chroniqueuse à l'émission Le lab, diffusée à VOX (réseau de télévision).

Michelle Blanc s’est d'abord fait connaître par son passage à l’émission Tout le monde en parle en novembre 2008[3]. Étant une femme trans, elle est parfois porte-parole de causes liées au transsexualisme. En février 2017, dans un entretien avec le journaliste français Samuel Degasne pour Brain magazine, Michelle Blanc compare même la situation des personnes trans avec celle « des Noirs dans les années 60 »[4].

À l'automne 2012, l'écrivain et éditeur Jacques Lanctôt publie la biographie de Michelle Blanc, intitulée Un genre à part[5].

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Récipiendaire du prix Webcom 2009 « Industrie numérique-soutenir l’excellence québécoise » Vision, dynamisme, compétence[6].
  • L’une des 15 femmes qui feront bouger le Québec (journal Les Affaires en 2009)[7]
  • La première Twittereuse du Québec (Radio-Canada en 2009)[8]
  • L’une des 100 femmes qui marquent le Québec « catégorie visionnaire » (Châtelaine en 2009)[9]
  • Présidente d’honneur des Célébrations de la fierté de Montréal
  • Elle a été nommée la personnalité Big Idea Chair de Yahoo-Canada
  • Elle a aussi été désignée la 3e femme la plus influente des médias sociaux canadiens
  • Surnommée « la Papesse » du Web, elle fait partie d'une liste « d'incontournables du Montréal 2.0 » le dans un article de La Presse [10]
  • Son blog, principalement dédié au Marketing Web et Médias Sociaux, est cité dans le comme étant un des plus influents de la francophonie et fait partie d'une liste des meilleurs blogs sur le Marketing au Canada [11]
  • Lauréate du prix de reconnaissance Iris-Média 2014 pour son « apport à la communauté LGBT » dans plusieurs médias traditionnels et sur le Web [12]
  • Elle fait partie d'une liste de dix « spécialistes des médias sociaux » dans un article du [13]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Auteure du livre Les Médias Sociaux 101 - Le réseau mondial des beaux-frères et des belles-sœurs, Les Éditions Logiques, 2010[14].
  • Coauteure du livre Pourquoi bloguer dans un contexte d'affaires, Isabelle Quentin éditeur.
  • Corédactrice d’une publication scientifique, Les Web Services et leur impact sur le commerce B2B, tirée de son mémoire de maîtrise Les Web Services : Définition, technologie, acteurs, impacts sur les entreprises et problèmes.
  • Auteure du livre Les Médias Sociaux 201 - Comment écouter, jaser et interagir sur les médias sociaux, Les Éditions Logiques, 2011[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]