Micheline Dumont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dumont.
Micheline Dumont
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Autres informations
Membre de

Micheline Dumont (1935 -) est une historienne, une conférencière et une professeure québécoise. Elle est une spécialiste de l'histoire des femmes au Québec. Elle est notamment connue comme coauteure, avec Marie Lavigne, Jennifer Stoddart et Michèle Stanton, de L'Histoire des femmes au Québec depuis quatre siècles, première synthèse sur le sujet.

Née à Verdun, elle étudie chez les Sœurs de Sainte-Anne à Vaudreuil et à Lachine. Diplômée en lettres à l'Université de Montréal, elle obtient sa maîtrise en histoire à l'Université Laval. Après avoir enseigné dans plusieurs collèges montréalais, elle devient professeure au département d'histoire de l'Université de Sherbrooke en 1970.

Chercheuse pour la commission Bird sur la situation de la femme au Canada (1968), elle a publié plusieurs ouvrages et articles historiques sur les facettes de la condition féminine de la Nouvelle-France à l'époque contemporaine. Sa spécialisation pour l'histoire des femmes l'amène aussi à se perfectionner sur les enseignantes et sur les religieuses au Québec. Elle a soumis un mémoire sur les femmes québécoises et l'avenir constitutionnel à la commission Bélanger-Campeau.

Elle est invitée régulièrement dans différents médias pour des questions touchant l'histoire des femmes. Dumont a aussi été commentatrice pour la série Épopée en Amérique de Jacques Lacoursière et Gilles Carle, ainsi que pour le documentaire Traître ou patriote de Jacques Godbout et l'émission L'histoire à la une de Claude Charron. De plus, Micheline Dumont a notamment collaboré avec Nadia Fahmy-Eid et le collectif Clio. Elle a pris sa retraite en 1999, a été nommée professeure émérite.

Honneurs[modifier | modifier le code]

  • Le fonds Micheline-Dumont est conservé par l'Université de Sherbrooke et contient des documents relatifs à sa carrière.

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]

  • Laure Conan, Choix de textes choisis et présentés, 1960
  • Apôtres ou Agitateurs. La France Missionnaire en Acadie, 1970
  • L'Histoire apprivoisée, 1979
  • Histoire des femmes au Québec depuis quatre siècles, 1982 (avec le Collectif Clio)
  • Maîtresses de maison, maîtresses d'école. Femmes, Familles et Éducation dans l'histoire du Québec, 1983 (Avec Nadia Fahmy-Eid)
  • Les Couventines. L'Éducation des filles au Québec dans les congrégations religieuses enseignantes, 1840-1960, 1986 (avec Nadia Fahmy-Eid)
  • Quebec Women: A History, 1987 (avec le Collectif Clio)
  • Histoire des femmes au Québec depuis quatre siècles, 1992 (avec le Collectif Clio): (Seconde édition, revue, corrigée et augmentée)
  • Les religieuses sont-elles féministes?, 1995
  • Découvrir la mémoire des femmes : une historienne face à l'histoire des femmes, 2001
  • La pensée féministe au Québec : anthologie, 1900-1985, 2003 (avec Louise Toupin)
  • Brève histoire des institutrices au Québec de la Nouvelle-France à nos jours, 2004, (avec Andrée Dufour)
  • Le féminisme québécois raconté à Camille (2008)
  • Pas d'histoire, les femmes!:réflexions d'une historienne indignée (2013)

Préfaces signées[modifier | modifier le code]

  • Augustine Prévost, L'éducation, hier et aujourd'hui, 1850-1985, 1986
  • Huguette O'Neil, Yvette Rousseau : la réussite d'une vie, 2004
  • Mylène Bigaouette et Marie-Eve Surprenant (dir.), Les femmes changent la lutte : au cœur du printemps québécois, 2013
  • Daniel Raunet, Monique Bégin : entretiens, 2016

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « HEC Montréal | Prix | Fonds Gérard-Parizeau », sur www.hec.ca (consulté le 11 septembre 2016)