Michel de Poncins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poncins.
Michel de Poncins
Michel de Poncins.jpg

Michel de Poncins en 2016.

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (92 ans)
Nom de naissance
Michel de Montaigne de PoncinsVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Pierre Saint-CyrVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Essayiste, militant politiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Site web
Distinction

Michel de Poncins, né le , est un essayiste et militant politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien directeur de société, Michel de Montaigne de Poncins est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris[réf. souhaitée], et docteur en droit (1953)[1].

Il est le fondateur en 1981 (sous le pseudonyme de Pierre Saint-Cyr) du Parti capitaliste populaire[2], qui promeut l'idée d'un capitalisme populaire conçu comme « seule alternative au socialisme »[3].

Il est aussi le fondateur et président de Catholiques pour les libertés économiques (CLE).

En 1985, il participe à la rédaction du programme du FN en vue des élections législatives de l'année suivante, intitulé Pour la France[4],[5].

Il est administrateur du Cercle renaissance[6].

Dans ses livres, articles et conférences, il analyse principalement le dirigisme étatique qui est, à ses yeux, le phénomène économique le plus significatif de notre époque.

Radio[modifier | modifier le code]

Michel de Poncins est président de la station catholique Radio Silence sur Internet[7].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Tous capitalistes ou La Réponse au socialisme, Vouillé, Chiré, 1986.
  • La Démocratie ou Le Rêve en morceaux, Paris, Albatros, 1986.
  • Chômage, fils du socialisme : la vérité, les remèdes, Paris, chez l'auteur, 1991.
  • La République fromagère ou Comment les politiques font la fête avec l'argent des pauvres, Paris, Première Ligne, 1994.
  • Le Catéchisme de l'électeur trompé, 1995, Paris, Odilon Média, 1995.
  • Les Étranges Silences de la Cour des comptes, Paris, Odilon Média, 1996.
  • Si la France se mettait à rêver, ou Comment retrouver la prospérité, Paris, Odilon Média, 1998 (ISBN 2-8421-3028-6).
  • Thatcher à l'Élysée : le jour où elle est devenue président de la République, Paris, Odilon Média, 2001 (ISBN 2-8421-3030-8).
  • Parlottes et Fêtes : divertissements pour accompagner le désastre français, Paris, François-Xavier de Guibert, 2004.
  • La luxure régnait sur la ville et la ville était bleue, Paris, François-Xavier de Guibert, 2007 (ISBN 978-2-7554-0120-2).
  • 2089, ou le temps de la Grâce : une civilisation renaît de ses cendres, Paris, Godefroy de Bouillon, 2011 (ISBN 978-2841912544).

Prix[modifier | modifier le code]

  • Prix Renaissance de l'économie 1989 pour Tous capitalistes ou la réponse au socialisme.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.sudoc.fr/084410043.
  2. notice BnF no FRBNF12657681.
  3. Pierre-André Taguieff, « Un programme « révolutionnaire » ? », dans Nonna Mayer et Pascal Perrineau (dir.), Le Front national à découvert, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, coll. « Références », (ISBN 2-7246-0696-5, lire en ligne), p. 206.
  4. Brigitte Slee, Le Front national et le jeu parlementaire (thèse de doctorat en science politique), Loughborough, université de Lougborough, , 233 p. (lire en ligne), p. 44, n. 2.
  5. notice BnF no FRBNF34871898.
  6. [1]
  7. Site de Radio Silence.

Liens externes[modifier | modifier le code]