Michel de Bennetot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Michel Marie Cotton de Bennetot né le à Bordeaux, mort le à Biarritz, (Pyrénées-Atlantiques), est un ingénieur de l’École navale, docteur ès sciences physiques et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après ses études au lycée Pasteur à Neuilly-sur-Seine, au lycée Saint-Louis et à la faculté des sciences de Paris, il devient officier de marine (1946-1952), et successivement ingénieur à la Compagnie générale de la télégraphie sans fil (CSF) (1952-1957), chargé de travaux relatifs à la production en France d’uranium enrichi (1955-1957), et fondateur et président-directeur général (1958-1993) de la société Le Matériel Magnétique à Paris, décentralisée à Brest (1963).

Mandats nationaux[modifier | modifier le code]

Il est élu député du Finistère (deuxième circonscription du Finistère à Brest) (4e législature : 30-06-1968 au 01-04-1973 et 5e législature : 11-03-1973 au 02-04-1978), inscrit à l’Assemblée nationale au groupe du Union pour la défense de la République, et vice-président de la commission de la défense nationale et des forces armées (1969-1978).

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Il a été conseiller général du canton de Brest 3 (1970-1988), et conseiller régional de Bretagne (1974-1978 et 1979-1985).

Œuvres et travaux[modifier | modifier le code]

Diverses publications sur l'électronique et le magnétisme ; travaux sur le déchiffrement de l'écriture ibérique levantine et recherches sur les langues anciennes de l'Espagne et du Portugal avant l'occupation romaine.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]