Michel Yahiel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michel Yahiel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Inspecteur général des affaires sociales
depuis
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinction

Michel Yahiel, né en à Saint-Germain-en-Laye (Seine), est un haut fonctionnaire français. Il fut commissaire général de France Stratégie, le Commissariat général à la stratégie et à la prospective du au [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Henri Yahiel (DRH dans l'industrie pharmaceutique), il est père de trois enfants.

En , il sort diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris[2] puis de l'École nationale d'administration (promotion Henri-Francois d'Aguesseau -1982), membre de l'IGAS (Inspection générale des affaires sociales)

Inspecteur général des affaires sociales[modifier | modifier le code]

  • adjoint au chef de l'Inspection générale des affaires sociales (1982-1984)
  • conseiller technique auprès du ministre des Affaires sociales et de la Solidarité nationale, Madame Georgina Dufoix (1984-1986)
  • directeur du 'Fonds d'action sociale' (1986-1991)
  • directeur adjoint du cabinet de Jean-Louis Bianco, ministre des Affaires sociales et de l'Intégration (1991-1992)
  • directeur du cabinet de René Teulade, ministre des Affaires sociales et de l'Intégration (1992-1993)
  • inspecteur général à l'IGAS (1993-1996)
  • Un châtiment infligé en 1998 par la Cour de discipline budgétaire pour des irrégularités sur un marché public au Fonds d'action sociale, dont il était alors le directeur.
  • directeur général du cabinet de conseil Bernard Brunhes international (1996-1999), où il travaille entre autres à la modernisation des régimes sociaux à Moscou
  • rapporteur général de la commission pour les simplifications administratives, COSA (2000-2002)
  • directeur du développement économique et de l'emploi à la mairie de Paris (2002-2003)
  • directeur général des ressources humaines de la mairie de Paris (2003-2009)
  • vice-président de l'ANDRH, Association Nationale des DRH (jusqu'en 2009)
  • président de l'ANDRH, Association Nationale des DRH (2009-2010), premier Président issu du Secteur Public
  • délégué général de l'ARF, Association des Régions de France (-).
  • conseiller social, emploi et protection sociale à la Présidence de la République de François Hollande dont il est présenté comme l'un de ses proches[3] ([4]-), où il a travaillé sur tous les dossiers délicats du quinquennat[réf. nécessaire].
  • Commissaire général à la stratégie et à la prospective au sein de France stratégie (2017-2018)

Directeur des politiques sociales à la Caisse des Dépôts[modifier | modifier le code]

Il est nommé Directeur des politiques sociales (anciennement « retraites et solidarité ») de la Caisse des Dépôts et Consignations, membre du Comité de Direction et du Comex. à partir du

Décoration[modifier | modifier le code]

Le , il est nommé[5] au grade de chevalier dans l'ordre national de la Légion d'honneur puis officier le .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret du 12 janvier 2018 portant nomination d'un commissaire général - M. de MARGERIE (Gilles) JORF n°0010 du 13 janvier 2018 texte n° 35 NOR: PRMX1800767D
  2. Annuaire des Sciences-Po (répertoriant les anciens élèves et le diplôme obtenu), sur le site de l'Association des Sciences Po
  3. Un proche de Hollande recasé à la tête de France Stratégie pour pallier le départ de Pisani-Ferry chez Macron, lci.fr, 25 janvier 2017
  4. Arrêté du 17 mai 2012 portant nomination à la présidence de la République dans son Article 1 en tant que Conseiller travail, emploi et protection sociale le sujet
  5. Décret du 14 novembre 2001 portant promotion et nomination dans l'ordre national de la Légion d'honneur Au grade de chevalier le sujet

Liens externes[modifier | modifier le code]