Michel Wlassikoff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michel Wlassikoff
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (69 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Michel Wlassikoff est historien du graphisme et de la typographie, diplômé en Histoire de l'École des hautes études en sciences sociales (Ehess)[1]

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a dirigé la revue Signes, de 1991 à 1998. Il a par ailleurs donné de nombreuses contributions aux principales revues de graphisme en France (Etapes) en Europe et dans le monde. Il intervient aussi dans le cadre des Revues parlées consacrées au graphisme qui se tiennent au Centre Georges-Pompidou.

Il est un des fondateurs de l'association Signes avec notamment Bernard Baissait [2].

Il est responsable du site www.signes.org consacré à l'histoire du graphisme et de la typographie.

Livre[modifier | modifier le code]

Il a écrit des livres sur le graphisme notamment :

— Signes de la collaboration et de la résistance

  • Histoire du graphisme en France[3],
  • Futura : Une gloire typographique[4] co-écrit avec Alexandre Dumas de Rauly,
  • Mai 68 : L'affiche en héritage avec Marc Riboud.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Michel Wlassikoff | Centre national des arts plastiques », sur www.cnap.fr (consulté le 6 mars 2016)
  2. « A propos — signes », sur signes.org (consulté le 6 mars 2016)
  3. Michel Wlassikoff, Histoire du graphisme en France, Paris, Les Arts Décoratifs, 319 p. (ISBN 978-2-916914-08-4, lire en ligne)
  4. Alexandre Dumas de Rauly et Michel Wlassikoff, Futura : Une gloire typographique, Paris, Editions Norma, 191 p. (ISBN 978-2-915542-39-4, lire en ligne)