Michel Virlogeux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Virlogeux.
Michel Virlogeux
Description de cette image, également commentée ci-après

Michel Virlogeux pendant son intervention en faveur de la sauvegarde de la Halle Freyssinet

Naissance
La Flèche, Sarthe
Nationalité Drapeau : France Française
Profession
Ingénieur-conseil
Activité principale
Autres activités
Professeur d'analyse structurale à l'École des ponts et chaussées
Formation
Distinctions
Chevalier de la Légion d'honneur
HonRDI
prix d'IABSE
International Award of Merit in Structural Engineering
prix Albert-Caquot

Michel Virlogeux, HonRDI, né en à La Flèche (Sarthe)[1], est un ingénieur-constructeur structurel français de ponts et viaducs.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né d'un père qui enseigne la géographie au Prytanée national militaire de La Flèche[1], Michel Virlogeux, après avoir effectué l'ensemble de ses études dans ce même établissement, est diplômé de l'École polytechnique en 1967 et de l'École nationale des ponts et chaussées en 1970[1]. De 1970 à 1973 il se rend en Tunisie pour participer à la construction du réseau routier. En janvier 1974, il entre au département du service technique d'études des routes et autoroutes (SETRA), dans la direction de conception des ponts en béton[1].

En 1980, il devient chef de division responsable des ponts et en 1987 de la Division des ponts en acier et béton. Pendant vingt ans, il concevra plus de 100 ponts, y compris le pont de Normandie, dont les travaux dureront quatre années. En 1995, il quitte l'administration française et assure les fonctions d'ingénieur conseil indépendant. Dans ses réalisations principales, on doit noter sa participation à la construction de « la seconde traversée du Tage » à Lisbonne, avec Norman Foster la conception du viaduc de Millau en France, et son travail sur le double Viaduc TGV d'Avignon. De nombreux ouvrages auxquels il a collaboré ont reçu des récompenses françaises ou internationales.

Virlogeux était professeur à temps partiel d'analyse structurale à l'École nationale des ponts et chaussées de 1977 à 1995. Il est également très actif et engagé dans des associations techniques telles que l'Association française du génie civil (AFGC), 1974 - 1995 ; la « fédération internationale de la précontrainte » (FIP) dont il sera président en 1996 ; « fédération internationale du béton » (FIB) dont il sera président en 1998 et en 2000, après la fusion de la FIP et du « Comité européen du béton » (CEB).

Vie privée[modifier | modifier le code]

Marié, il est père de deux enfants[1].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Membre d'IABSE (International Association for Bridge and Structural Engineering) depuis 1974, Michel Virlogeux reçoit le prix d'IABSE en 1983, à Venise.

Il reçoit l'International Award of Merit in Structural Engineering (Le Prix d'excellence international en ingénierie structurelle), en 2003, pour « ses contributions principales ayant permis des progrès très significatifs dans le domaine du génie civil, en particulier par le développement de la précontrainte extérieure, des ponts à haubans et des structures composées ». La remise du Prix a eu lieu pendant l'ouverture du colloque d'IABSE « structures pour le transport ferroviaire à grande vitesse », Anvers, Belgique le 27 août 2003. La présentation a été faite par Dr Manabu Ito, président d'IABSE (International Association for Bridge and Structural Engineering).

Il recevra beaucoup d'autres récompenses internationales, parmi lesquelles « l'excellence des nouvelles technologies » (1995), la « médaille d'or de l'établissement des ingénieurs structuraux » (1979), la « médaille d'or Gustave Magnel  » (1999) et le « prix de Fritz Leonhardt » la même année pour sa première attribution. Il est aussi membre de l'académie des technologies.

En 2006, il reçoit la plus haute récompense française dans le domaine de la construction: le prix Albert-Caquot, remis par l'Association Française de Génie Civil.

Décorations[modifier | modifier le code]

Quelques ouvrages[modifier | modifier le code]

Comme concepteur[modifier | modifier le code]

Comme consultant[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Sibylle Vincendon, « Michel Virlogeux, il suffit de tracer le pont » sur Libération, 18 avril 2016
  2. François « Hollande inaugure le pont Jacques-Chaban-Delmas à Bordeaux » dans Libération du 16 mars 2013.
  3. « BOSPHORE – La construction du pont “Yavuz Sultan Selim” officiellement lancée », sur Lepetitjournal.com,‎  : « la construction du troisième pont sur le Bosphore »

Publications[modifier | modifier le code]

  • Michel Virlogeux, « Structure et architecture des ponts », Culture Technique, Centre de recherche sur la culture technique, no 26,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]