Michel Soulé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michel Soulé
Portrait de Michel Soulé
Biographie
Naissance XXe siècleVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession Psychiatre, pédopsychiatre (d) et psychanalysteVoir et modifier les données sur Wikidata

Michel Soulé est psychanalyste et professeur honoraire de pédopsychiatrie, décédé le 30 janvier 2012. Dès 1950, il est - avec notamment Serge Lebovici - un des pionniers de la "psychanalyse précoce" et de psychiatrie néonatale.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'abord pédiatre dans les services du Prof. Marcel Lelong puis interne en psychiatrie, il se tourne ensuite vers la psychiatrie infantile. Après l'exercice de fonctions hospitalières de pédiatrie (internat puis clinicat), Michel Soulé se dirige vers la psychiatrie infantile et la psychanalyse. Avec Léon Kreisler, il ouvre en 1955 la consultation de pédopsychiatrie de l'Hôpital Saint-Vincent-de-Paul à Paris. Il se consacre entre autres aux questions d'adoption, de filiation, de placement, de périnatalité. Inspiré par les thèses de René Spitz sur l'hospitalisme il se heurte à des pédiatres qui y voient le résultat d'un "hématome sous-dural"[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Entretien avec Michel Soué de Patrick Conrath: "Ce que le bébé nous apprend", in Journal des psychologues, n0 296, avril 2012 p. 33

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]