Michel Septfontaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Michel Septfontaine, né en 1944 à Genève, est un géologue et écrivain vaudois.

L'auteur à -30°, mont Blanc de Cheilon en 1978

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Septfontaine fait des études de géologie dans sa ville natale et obtient son doctorat (sous la direction du Prof. Paul Brönnimann) en sciences de la Terre, mention paléontologie, en 1971. Engagé par la compagnie pétrolière Shell, il passe un an et demi à la Haye pour perfectionner sa formation.

 modèles palinspastiques
Blocs diagrammes et profils palinspastiques des Préalpes (Briançonnais s.l.) au Jurassique moyen.

De retour en Suisse, il est envoyé par un bureau de consultants en Algérie où il travaille sur le projet de développement d'une cimenterie en Oranie. Il effectue en 1974 un raid saharien de six semaines en 3 CV. Entre-temps, il a rejoint l'Université de Genève comme chargé de recherches, de 1973 à 1980. Après sept ans de recherches géologiques et micropaléontologiques dans les Préalpes suisses et françaises, il publie un mémoire sur la paléogéographie et la paléotectonique du Jurassique des Préalpes (Briançonnais s.l., en 1984) qui sera complété et modifié par un article synthétique en 1995 paru aux Eclogae, avec un nouveau profil palinspastique à travers les Préalpes médianes (fig. ci-contre).

Parallèlement à ses travaux de géologie préalpine, il se consacre à l'étude micropaléontologique (foraminifères) des terrains jurassiques carbonatés des pourtours de la Méditerranée occidentale (Sud de la France, Sardaigne, Hautes Alpes, etc.). Ses recherches sur le terrain conduisent à une première synthèse stratigraphique et taxonomique de ce groupe de microrganismes et à la publication d'un ouvrage didactique pour aider à la détermination des foraminifères dans le cadre de la recherche pétrolière (Revue de Micropal. 1981). La même année, il est engagé au Service de la carte géologique du Maroc, où il séjourne cinq ans. Il effectue, avec ses collègues de la coopération suisse (DDA), de nombreuses missions dans le Haut Atlas et la chaîne du Rif, en pays berbère. Ses travaux scientifiques concernent l'étude des dépôts tertiaires rifains, à l'aide de la micropaléontologie des foraminifères planctoniques, et de la sédimentologie des dépôts profonds ("deep sea fans" et chenaux) dans le but de compléter la carte géologique de cette chaîne établie par G.Suter et ses collaborateurs. Il propose une stratigraphie nouvelle de certaines unités tectoniques (Jbel Binet) et la révision du "timing" de la genèse du Rif externe, au nord de Taza (Eclogae, 1983 et C.R.Somm.Soc.Géol France,1984 avec D.Leblanc).

Entre-temps, il mène une étude systématique, micropal. et sédimentologique des dépôts carbonatés jurassiques (surtout liasiques, en compagnie de J. Jenny, J.-A. Jossen) du Haut et du Moyen Atlas, qui fait le sujet d'un article synthétique publié à la Revue de Micropal. en 1985. Une biostratigraphie détaillée du Lias, publiée en 1984, est utilisée avec succès au Maroc et au-delà, jusqu'en Oman (voir plus bas). De retour en Suisse, Michel Septfontaine participe au Congrès Benthos 86 à Genève, où il présente une synthèse phylogénétique des grands foraminifères Jurassiques et Crétacé, débouchant sur une proposition de nouvelle classification de ces microfossiles essentiels pour la stratigraphie et l'interprétation des environnements anciens des dépôts carbonatés peu profonds dans le domaine circum-méditerranéen.

En 1986, il travaille une courte période dans le cadre d'un projet de recherche à l'Université de Fribourg. Il est ensuite nommé Conservateur, de 1987 à 2001, au Musée de géologie de Lausanne et effectue des missions de terrain et de formation (Yougoslavie, Turquie, Oman, etc.) pendant lesquelles il continue ses investigations micropaléontologiques et sédimentologiques sur les cycles de comblement des lagons côtiers jurassiques. Il est par ailleurs à l'origine de la définition de nombreux genres nouveaux de foraminifères (liste sur le site www.palgeo.ch). Ses travaux seront repris dans l'ouvrage synthétique de Carriou et al. coord, 1997, article Bassoullet publié par Elf Aquitaine, et dans l'ouvrage de synthèse de Bou Dagher-Fadel (2008), article Jurassique, Developments in Paleontology & Stratigraphy (Elsevier publ.).

Actuellement, il se consacre à l'écriture (5 romans parus), dans le but de faire mieux connaître le peuple berbère tout en prenant position sur des problèmes d'actualité, au Maroc et en Europe.

Galerie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L'Impasse, 2007, éd. Thélès
  • La Scierie - le forestier de la cathédrale, éd. Thélès, 2008
  • le Soleil pourpre : chronique d'un marginal, éd. Sisyphes, 2010
  • La Loge, éd. Sisyphes, 2011

L'Imposture , éd. Sisyphes, 2012

Profil de Mort - Dans la maison vide, éd. L'Harmattan/Amarante, Paris, 2013. Commentaire de Blaise Calame, L'Illustré du 7 octobre 2013 "Et de six pour l'écrivain vaudois Septfontaine"

"Sa description fait mouche. On accroche, captivé et ravi de retrouver chez un auteur suisse le souffle d'un écrivain installé comme le Chilien Luis Sepulveda, un maître de la description"

Le Soleil Pourpre - Chronique d'un Marginal

(Sur la page "erreur" taper le prénom et le nom de l'auteur, en haut à gauche; trouver ensuite les titres disponibles librement en pdf (cliquer sur la loupe)

http://www.archive.org

  • Septfontaine, M. (1984): Le Dogger des Préalpes médianes suisses et françaises - stratigraphie, évolution paléogéographique et paléotectonique.- Mém. Soc. Helv. Sci. Nat.,97, Birkhäuser éd.,121p.
  • Septfontaine, M. (1985): Milieux de dépôts et foraminifères (Lituolidae) de la plate-forme carbonatée du Lias moyen au Maroc.- Rev. de Micropaléont., 28/4, 265-289.
  • Septfontaine, M. (1995): Large scale progressive unconformities in Jurassic strata of the Prealps South of lake Geneva; interpretation as synsedimentary inversion structures. Paleotectonic implications.- Eclogae geol. Helv.,88/3,553-576.

www.Academia.edu