Michel Sauquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Michel Sauquet
Portrait de Michel Sauquet
Biographie
Naissance
à Paris
Nationalité Français
Thématique
Études Institut d'études politiques de Paris (Sciences Po) et université Paris Dauphine
Titres Docteur en économie appliquée
Profession Ecrivain, enseignant


Michel Sauquet est écrivain, enseignant spécialisé dans les questions interculturelles. Il est l'auteur d’une vingtaine de romans, recueils et essais, dont plusieurs ont été traduits et publiés à l’étranger.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Sauquet, né en 1946 à Paris, est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris (Sciences Po) et docteur en Économie appliquée (Dauphine). Il est ou a été impliqué dans trois types d'activités:

La recherche et la formation sur les questions interculturelles : depuis le début des années 2000, il enquête, publie et intervient sur ces questions lors de conférences ou de cycles de formation (ONG humanitaires, associations, collectivités territoriales, entreprises, églises). Il est actuellement Maître de conférences à Sciences Po (depuis 2003) et enseigne ou a enseigné, depuis 2009, à l'Université Paris-Dauphine, aux Langues O, à l’ENA, à l’École Centrale, aux PontsParistech et à l'EMLyon, toujours autour des questions de relations interculturelles. Il a également porté ces questions au sein de la plateforme française d'éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale (Educasol)[1] qu'il a présidé de 2013 à 2016, et les porte aujourd'hui au sein du Comité d’Éthique Inra-Cirad-Ifremer dont il est membre depuis 2016.

La coopération internationale : il a travaillé dans ce domaine pendant une quarantaine d'années dans diverses organisations en France ou à l’étranger, notamment en Afrique et en Amérique latine : INADES-Formation (Éthiopie, Côte d'Ivoire), Groupe de recherche et d'échanges technologiques (GRET, Paris), Bureau international du travail (Genève, Brasília), Fondation Charles Léopold Mayer (FPH, Paris, Lausanne)[2]. De 2006 à 2010, il a créé puis dirigé avec Martin Vielajus l’Institut de recherche et débat sur la gouvernance (IRG, Paris)[3].

L'édition et l'écriture. Il a créé en 1995 les éditions Charles Léopold Mayer (Paris) qu'il a dirigées pendant une dizaine d'années. Il a présidé de 2002 à 2007 l'Alliance internationale des éditeurs indépendants (AEI). De 1994 à 1997, il a dirigé la collection littéraire "Nervures" des Éditions Desclée de Brouwer (Paris). Parallèlement, il a mené un parcours littéraire à partir des années 1980 en tant que poète et romancier (cf. bibliographie) et a collaboré, dans les années 2000, aux hebdomadaires La Vie et Témoignage Chrétien.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Fiction et poésie
  • Cris étouffés de Tadjoura, roman, Paris, éd. Loris Talmart, 1987, sélectionné pour le Prix Médicis 1987.
  • Sauvegardes (Hommage à un train de banlieue – Voleurs de parenthèses – Le marchand de vergogne), Paris, Loris Talmart, 1988.
  • L’Oiseau carcasse, roman, Paris, éd. François Bourin/Julliard, 1991.
  • L’Escalier de Balthazar, roman, Paris, Julliard, 1994.
  • Une Goutte d’encre dans l’océan, roman, Paris, éd. Desclée de Brouwer, 1996 (traduit en espagnol aux éditions Trilce à Montevideo, en arabe chez Dar Al Farbi à Beyrouth et en tamoul chez Kayya Publishing house à Bangalore).
  • Pluie brûlée, poèmes des interstices I, Paris, éd. Loris Talmart, 1999.
  • La Nuit des princes, illustrations de Laurent Pflughaupt, éd. Alternatives (fonds Gallimard), 1999.
  • Un matin sur Babel, un soir à Manhattan, illustrations de Julien Chazal, Paris, Éditions Alternatives (fonds Gallimard), 2001 (traduit en arabe aux éditions du CCFC à Khartoum et dans la revue Les nouvelles littéraires au Caire).
  • Et fuguer à ta place, roman, Paris, éd. Le Félin, 2002.
  • Azuleijos, poèmes des interstices II, Paris, Loris Talmart, Paris 2004.
  • Le Chant des dunes, illustrations et calligraphies de Ghani Alani, Paris, éd. Alternatives (fonds Gallimard), 2004.
  • Passeport pour Brasilia - Jonas et l'oiseau du Cerrado, Bordeaux, éd. Elytis, 2012.
  • Le drapier d'Assise, roman, Paris, éd. Salvator, 2016.
Essais et documents
  • Le Voisin sait bien des choses, communication et participation en milieu rural : le cas du Brésil, Paris, éd. Syros, 1990.
  • Vivre ses tensions intérieures, Paris, éditions de l’Atelier, 2002.
  • La Passion, avec Ye Shuxian, Paris, éd. Desclée de Brouwer, 2003 (traduit en chinois aux Éditions artistiques et littéraires de Shanghai, et en italien aux éditions Servitium).
  • L’Idiot du village mondial – les citoyens de la planète face à l’explosion de la communication : subir ou maîtriser (sous la direction de), Paris, Éditions Charles Léopold Mayer & Bruxelles, éd. Luc Pire, 2004, (traduit en portugais aux éditions Vozes à Petrópolis, Brésil).
  • L'intelligence de l'autre - prendre en compte les différences culturelles dans un monde à gérer en commun, en coll. av. Martin Vielajus, Paris, Éditions Charles Léopold Mayer, 2007 (traduit en chinois aux Presses Universitaires de Pékin et en portugais aux éditions Ideaias & Letras, Sao Paulo).
  • L'Intelligence interculturelle - 15 thèmes à explorer pour travailler au contact d'autres cultures, avec Martin Vielajus, Éditions Charles Léopold Mayer, 2014.
  • Le passe-Muraille - François d'Assise: un héritage pour penser l'interculturel au XXIe siècle, Éditions franciscaines, 2015.
  • Le Culturoscope - 70 questions pour aborder l'interculturel, avec Martin Vielajus, Éditions Charles Léopold Mayer, 2016.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Documents disponibles en téléchargement[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]