Michel Sappin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Michel Sapin

Michel Sappin, né le à Paris, est un ancien haut fonctionnaire français qui termina sa carrière comme chef de service de l'inspection générale de l'administration (IGA).

Biographie[1][modifier | modifier le code]

Après une licence d'histoire-géographie[2], il entre en 1972 dans l'administration, d'abord comme attaché contractuel à la Préfecture des Hauts-de-Seine, puis après sa réussite au concours d'attaché d'administration centrale, au Ministère de l'Equipement et du Logement.. Huit ans après, il intègre l'ENA (Promotion Henri François d'Aguesseau).

Après 4 ans au ministère de l'Éducation nationale comme chef de bureau de la gestion des personnels,et un an et demi comme directeur de cabinet du président du Conseil général des Hauts-de-Seine, Paul Graziani, il part en mobilité dans le corps préfectoral comme sous-préfet de l'arrondissement de Vendôme. Il est ensuite en 1989 nommé responsable d'une sous-direction au ministère de l'Éducation nationale, à la Direction des Lycées et Collèges.En 1991, il rejoint définitivement le Ministère de l'Intérieur comme sous-préfet de l'arrondissement d'Orléans auprès du préfet de la région Centre, puis en 1993, secrétaire général de la préfecture du Calvados.

En janvier 1994, il devient conseiller technique au cabinet du ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire, Charles Pasqua, dont il devient quelques mois plus tard chef de cabinet puis directeur adjoint.

En juin 1995, il est nommé préfet délégué délégué pour la sécurité et la défense auprès du préfet de la zone de défense sud, préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, et chargé de l'action de la police sur les Bouches-du-Rhône..

En 1996, il est titularisé préfet et devient en août 1998 préfet du Lot.

En décembre 1999, il est nommé directeur de la défense et de la sécurité civile au ministère de l'intérieur. Il aura dans cette fonction à gérer entre autres crises les grandes tempêtes de 2000, le naufrage du pétrolier Erika, l'affaire des munitions chimiques de Vimy (Pas de Calais), l'explosion d'AZF. Il aura également la charge de préparer la grande Loi sur la sécurité civile et sur les services d'incendie et de secours qui sera votée en 2004.

En décembre 2002, il retourne en administration territoriale en tant que préfet de la Seine-Saint-Denis, puis il est nommé en décembre 2004, préfet de la région Picardie, préfet de la Somme, avant d'être nommé préfet de la zone de défense Sud, préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, préfet des Bouches-du-Rhône en juin 2007.

Le 6 octobre 2010, il est nommé en Conseil des Ministres[3] chef de service de l'inspection générale de l'administration. Le 20 décembre 2012, il est nommé préfet hors-cadre et chargé de missions sur les associations de sécurité civile auprès du ministre de l'intérieur. Il est admis à la retraite en avril 2014.

En avril 2015, il rejoint Christian Estrosi député-maire de Nice, comme directeur du projet pour les élections régionales en PACA.

Il est nommé en avril 2016 Médiateur de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, devenant le second Médiateur régional, après celui de la Région Ile-de- France, doté des compétences larges lui permettant d'adhérer aux principes et à la pratique définis par la Charte des Médiateurs des services aux publics.

Il fut membre du Haut Conseil à l'intégration[4].

Affectation et diplômes[1][modifier | modifier le code]

  • 1972 : attaché de préfecture contractuel.
  • 1973 : attaché puis attaché principal d'administration centrale au ministère de l'équipement.
  • 01/01/1980 : élève de l'ENA (promotion Henri François d'Aguesseau)
  • 01/06/1982 : administrateur civil de 2e classe affecté au ministère de l'Éducation nationale, chef du bureau des personnels de centrale.
  • 01/1986 : détaché directeur du cabinet du président du Conseil général des Hauts-de-Seine.
  • 20/07/1987 : sous-préfet, commissaire adjoint de la République de l'arrondissement de Vendôme.
  • 04/08/1988 : administrateur civil hors classe.
  • 01/02/1989 : administrateur civil affecté au ministère de l'éducation nat nale, de la jeunesse et des sports, chargé de sous-direction.
  • 23/12/1991 : sous-préfet de 1re classe, chargé de mission auprès du préfet de la région Centre, préfet du Loiret et secrétaire général de la zone de défense Centre-Ouest.
  • 01/01/1993 : sous-préfet hors classe.
  • 03/07/1993 : secrétaire général de la préfecture du Calvados (1re catégorie).
  • 17/01/1994 : conseiller technique au cabinet du ministre d'Etat, ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire.
  • 26/05/1994 : chef de cabinet du ministre d'État, ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire.
  • 06/09/1994 : directeur adjoint de cabinet du ministre d'Etat, ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire.
  • 06/06/1995 : préfet délégué pour la sécurité et la défense auprès du préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, préfet de la zone de défense sud, préfet des Bouches-du-Rhône.
  • 06/06/1996 : titularisé préfet.
  • 31/08/1998 : préfet du Lot.
  • 01/12/1999 : préfet détaché directeur de la défense et de la sécurité civiles, haut fonctionnaire de défense au ministre de l'intérieur.
  • 18/12/2002 : préfet de la Seine-Saint-Denis
  • 20/11/2004 : préfet de la région Picardie, préfet de la Somme
  • 20/06/2007 : préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, préfet de la zone de défense Sud, préfet des Bouches-du-Rhône.
  • 06/10/2010 : chef de service de l'inspection générale de l'administration
  • 20/12/2012 : préfet hors cadre, chargé de mission auprès du ministre de l'intérieur
  • 08/04/2014 : admis à la retraite, et préfet honoraire.

Décorations[modifier | modifier le code]

  • Officier de la Légion d'honneur (JO du 1er janvier 2009).
  • Officier de l'Ordre national du Mérite.
  • Chevalier du Mérite Agricole
  • Chevalier des Palmes Académiques
  • Caporal d'Honneur des Sapeurs Pompiers
  • Médaille du Ministère des Affaires Étrangères.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Fiche de Michel Sappin sur le site du ministère de l'Intérieur
  2. Fiche de Michel Sappin sur le site de la préfecture PACA [1]
  3. site du Premier Ministre [2]
  4. site du Haut conseil à l'intégration [3]