Michel Séméniako

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Michel Séméniako (né en 1944 à Annecy) est un photographe plasticien français spécialiste du light painting. Il vit et travaille à Paris.

Il a été lauréat du Prix Nadar en 1993 pour son ouvrage Dieux de la Nuit.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à Grenoble, Michel Séméniako joue le rôle du révisionniste dans La Chinoise de Jean-Luc Godard (1967).

Dans les années 1970 et 80, il réalise de nombreux audiovisuels avant de revenir à la photographie.

Il est un adepte du light painting.

Il vit avec la photographe Marie-Jésus Diaz.

Collections, expositions[modifier | modifier le code]

  • 1969
  • 1981
    • Lapiaz, anatomie d'un paysage, CAC d'Annecy.
  • 1984
    • Exposition d’images négociées (Rome, Montréal).
  • 1986
    • Espace Canon (Paris).
    • La Chine, expositions aux RIP (Arles) et à la Fnac (Paris).
  • 1988
  • 1990
    • Gitanes, 50 photographes exposent au Palais de Chaillot (Paris), catalogue Nathan images 1990
  • 1991
    • Falaises, Galerie Praz Delavallade (Paris).
    • Nuit Blanche, CRP (Douchy).
    • Les Alpes Valaisannes, Musée de l’Élysée (Lausanne).
  • 1992
    • Rétrospective, Musée Nicéphore Niepce (Chalon-sur-Saône).
    • Dieux de la Nuit, Mois de la Photo, galerie Guillon-Laffaille (Paris).
  • 1993
  • 1994
    • Exposition itinérante et cycle de conférences (Sendai, Osaka, Kyoto, Yokohama) produit par l’AFAA, les Alliances Françaises, galerie BEEB de Sendai (Japon).
  • 1996
    • Le Domaine d’Abbadia, exposition itinérante, Conservatoire du Littoral.
  • 1997
    • Chemins de traverses, Festival Chroniques Nomades (Honfleur).
    • C’est Ainsi, Institut Français de Bratislava.
    • Nocturnes d’Asie, Galerie Photo & co (Turin).
  • 1998
    • Nocturnes Couleur, Musée de Rodez.
  • 1999
    • Insite/Outsite, Galerie Photo & co (Turin).
    • Identité/Activité, portraits négociés, RIP (Arles).
    • Nocturnes, exposition itinérante en Indonésie. Catalogue.
  • 2000
    • Identité/Activité, portraits négociés, Maison Robert Doisneau (Gentilly).
    • Images négociées, Centre Photographique de Normandie (Rouen).
    • Portraits d’objets mathématiques, Musée des Arts et Métiers (Paris).
  • 2001
    • Non-lieu, la base sous-marine de Lorient, Galerie du Faouëdic (Lorient). Catalogue.
    • Paysages, Manta production "Marcovaldo" (Caraglio, Italie).
  • 2002
    • Les demoiselles de Bourges, Images au Centre, Palais Jacques Cœur (Bourges).
  • 2003
    • Non-lieu, la Base sous-marine de Lorient, Musée Hack (Ludwigshafen, Allemagne).
  • 2004
    • Exil, Festival Images et Légendes, bibliothèque (Pantin).
    • Éclats de mémoire, Espace F. Mitterrand (Beauvais). Catalogue.
    • Arbres, Centre d’Art Contemporain C. Lambert (Juvisy). Catalogue.
  • 2005
    • Abbadia, Conservatoire du Littoral, hôtel Scribe (Paris).
    • Exil, Maison des Arts, Grand-Quevilly ; Scène Nationale (Niort), Festival Chroniques Nomades, Honfleur ; Espace Khiasma (Les Lilas)..
  • 2006
    • Nocturnes, rétrospective 1985-2005, La Passerelle (Gap).
  • 2008
  • 2009
    • Exil et images négociées, Galerie HorsChamp (Sivry-Courtry).
    • Les lucioles, Le Grenier du Chapitre, librairie Calligramme (Cahors).

Années 2010

  • 2011
    • Autoportraits, Médiathèque d'Ivry.
    • No Man's land, Grand Atelier du Génie (Paris)
    • Lettres d'amour des mouches de feu, Galerie Aldebaran (Castries).
    • Le 54, regards croisés sur le centre pénitentiaire (Château-Thierry).
    • Esprits des arbres, REV’arts (Bezons).
    • Nuits chromatiques, Chambre claire (Annecy).
    • Marcoussis, nuits chromatiques, Médiathèque Léo Ferré (Marcoussis). Catalogue.
  • 2015
    • Bressuire. Nuits chromatiques, chapelle Saint-Cyprien, Bressuire.

Livres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

CD-Rom[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1992, Prix Nadar pour le livre Dieux de la Nuit (éd. Marval).
  • 1991, Prix Villa Médicis Hors les Murs (projet « l’Inde et le Sacré »).

Liens externes[modifier | modifier le code]