Michel Morin (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Michel Morin et Morin.
Michel Morin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Député de l'Assemblée nationale du Québec
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (69 ans)
Nationalité
Activité

Michel Morin (27 mars 1948 à Saint-Célestin - ) est un homme politique québécois et est l'ancien député péquiste de la circonscription de Nicolet-Yamaska. Il a occupé, lors de la 37e législature du Québec le poste de whip en chef de l'Opposition officielle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Détenteur d'un baccalauréat en histoire à l'Université du Québec à Trois-Rivières (1973), il a complété un maîtrise dans la même discipline à l'Université de Sherbrooke en 1975. Il a exercé sa profession dans le domaine de l'enseignement jusqu'en 1994 au Collège Notre-Dame de L'Assomption.

Jusque vers la fin des années 1980, il a milité pour le Parti progressiste-conservateur du Canada où il a occupé quelques postes dont celui d'adjoint-exécutif du député Louis Plamondon, aujourd'hui député pour le Bloc québécois. Michel Morin s'est toujours impliqué dans le cap nationaliste aux trois référendums sur l'avenir constitutionnel du Québec (voir: Histoire du mouvement indépendantiste québécois).

Vie politique[modifier | modifier le code]

Michel Morin a été élu pour la première fois à l'Assemblée nationale du Québec à l'élection de 1994 dans la circonscription de Nicolet-Yamaska où il a défait par 907 voix, le député libéral sortant Maurice Richard[1]. Morin a occupé ce poste jusqu'en 2007. Il a été réélu aux élections 1998 et de 2003.

Durant ses trois mandats, il a notamment occupé les postes d'adjoint parlementaire à la Sécurité publique (1999 à 2001) et de whip en chef du gouvernement de 2001 à 2003. Il a conservé ce rôle, mais dans l'opposition, à la suite de la défaire du Parti québécois en 2003.

Il ne s'est pas représenté aux élections de 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Assemblée nationale du Québec. 2005. Informations historiques. Les résultats électoraux depuis 1867. En ligne (page consultée le 16 mars 2007). [lire en ligne]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]