Michel Monbaron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant suisse image illustrant un zoologiste, un botaniste ou un mycologue
Cet article est une ébauche concernant une personnalité suisse et un zoologiste, un botaniste ou un mycologue.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Michel Monbaron
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (74 ans)
Nationalité
Activité

Michel Monbaron, né le à Reconvilier en Suisse, est un géologue suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Monbaron a suivi des études d’instituteur à l’École normale de Porrentruy. Après quelques années d’enseignement, il entreprend des études de géologie à l’université de Neuchâtel. Il obtient en 1972 une licence ès sciences, orientation géologie. En 1975, il est fait docteur ès sciences de l'université de Neuchâtel pour une thèse intitulée Contribution à l'étude des cluses du Jura septentrional.

Après quelques années consacrées à la recherche pétrolière en Suisse, Michel Monbaron participe à un programme de coopération géologique avec le Maroc visant à établir une carte géologique du Haut Atlas. En 1979, durant ces travaux, il découvre les restes du dinosaure Atlasaurus. En 1987, Michel Monbaron est nommé professeur associé en géographie physique à l’université de Fribourg. En 1995, il obtient le prix scientifique Jules Thurmann. En 2002, avec une équipe internationale de chercheurs, il découvre la mâchoire d'une espèce inconnue, celle du plus vieux sauropode au monde, l’ancêtre de l’Atlasaurus[réf. nécessaire].