Michel Miaille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Michel Miaille (né en 1941 à Sète[1]) est professeur émérite de droit et de sciences politiques de l'Université Montpellier 1, ancien directeur de l'UFR AES (Administration économique et sociale) (1990-1995), auteur de livres sur le droit et la laïcité.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Miaille fait des études parallèles de droit et de sociologie, avant de faire une thèse sur la planification française (1969). Agrégé des Facultés de droit (1969), il est nommé professeur à la Faculté de droit d'Alger de 1970 à 1974. Nommé ensuite à l'Université Montpellier 1, il enseigne le droit public, l'histoire des idées politiques et l'épistémologie. Il préside le Département de Science politique, dirige le DEA et le 3e cycle de science politique ainsi que le Centre d'étude et de recherche sur la théorie de l'État (CERTE), consacré à la théorie du droit.

Il fut directeur de l'UFR AES (Administration économique et sociale) de 1990 à 1995.

Parmi ses anciens élèves, on compte notamment Paul-Henri Antonmattéi, ancien directeur de l'UFR droit, Jean-Louis Autin et Laurence Weil, professeurs.

Michel Miaille a été grand maître de la Grande Loge mixte universelle de 2004 à 2006[2].

Il donne des conférences sur la laïcité[3],[4] et est l'auteur d'un livre à ce sujet [5].

Michel Mialle est chevalier dans l'Ordre national de la Légion d'honneur[6], officier dans l'ordre des Palmes académiques[7].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Contributions à des ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

Quelques articles[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]