Michel Louyot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michel Louyot
Alias
Louis Malroy
Naissance (83 ans)
Pont-à-Mousson, Drapeau de la France France
Activité principale
Écrivain
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • Lorraine
  • Un chouan lorrain
  • Olya

Michel Louyot, né le [1] à Pont-à-Mousson, est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Louyot commence sa carrière professionnelle comme professeur de lettres en Moselle et la poursuit durant plus de trente années en Europe centrale et orientale puis en Extrême-Orient sur l'île de Kyūshū en occupant diverses fonctions : lecteur, attaché et conseiller culturel. Il a reçu le le prix Erckmann-Chatrian, le « Goncourt lorrain »[2].

Famille[modifier | modifier le code]

Michel Louyot est le petit-neveu du peintre Edmond Louyot auquel il a consacré une monographie. Le père de Michel Louyot, Lucien Louyot, a reçu à titre posthume le titre de Juste parmi les nations. Michel Louyot est le père du poète Alcide Mara.

Œuvre[modifier | modifier le code]

L'identité « austrasienne » revendiquée par l'auteur, si elle est de fantaisie, comme l'est la Septimanie de Valery Larbaud, n'en est pas moins ancrée dans l'histoire à laquelle cet « homme de l'Est » reste attaché. La mémoire imaginante est en effet la définition que donne Michel Louyot de la fonction créatrice et ce, dans le sillage de Sohravardî, le mystique persan. Prose poétique, brefs romans initiatiques et récits imprégnés d'un humour léger caractérisent une œuvre qui se poursuit, en marge des modes, entre clair et obscur, vers une sorte de réalisme magique.

Les archives littéraires de l'auteur sont entrées en mars 2016 dans les collections de la Bibliothèque universitaire de Strasbourg et ses archives professionnelles sont déposées à la Bibliothèque de la Direction des Archives du ministère des Affaires étrangères à La Courneuve depuis le .

Publications[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • sous le nom de Louis Malroy[4], Chemin faisant, recueil de poèmes, Baslieux, éditions J. Vodaine, 1974, 26 f. - 5 f. de planches ill. par Jeannette Thiam.

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Berlin, un mur, une fugue, un arbre, farce composée d'amusettes, impression Gautheron, 1979.

Romans[modifier | modifier le code]

Livres pour la jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Le Noël de Petit Roux, avec des illustrations de Rémy Gastambide, éditions L'Harmattan, coll. « Jeunesse-L'Harmattan », 1994 (ISBN 2-7384-2880-0) - Les textes en français sont traduits en arabe par la journaliste Anissa Barrak.

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Récits[modifier | modifier le code]

Publications en revues[modifier | modifier le code]

Michel Louyot a apporté sa contribution aux revues : Les Cahiers de l'Est, La Revue lorraine populaire, La Règle du Jeu, Hauteurs, Les Voix (revue franco-japonaise), Les Cahiers de Corée, La Revue alsacienne de littérature, Inie Berega (revue moscovite), Carnets, Revista electronica de estudos franceses, Asaru, Revue algérienne de cinéma, Phoenix, Затесь (revue littéraire sibérienne).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La date exacte de naissance est fournie par la fiche d'auteur consacrée à Michel Louyot par le catalogue BN-Opale Plus de la Bibliothèque nationale de France.
  2. « Michel Louyot, prix Erckmann-Chatrian 2016 », sur francetvinfo.fr (consulté le ).
  3. La fiche consacrée à ce volume, dans le catalogue BN-Opale Plus de la Bibliothèque nationale de France, indique « 2005 » comme année de dépôt.
  4. Selon la fiche d'auteur consacrée à Michel Louyot par le catalogue BN-Opale Plus de la Bibliothèque nationale de France, le nom de plume de « Louis Malroy » serait « révélé par la bibliographie » de l'ouvrage Un peintre entre Allemagne et France : Edmond Louyot.
  5. La fiche consacrée à ce volume, dans le catalogue BN-Opale Plus de la Bibliothèque nationale de France, indique « 2001 » comme année de dépôt.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]