Michel Liebgott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Liebgott.

Michel Liebgott
Fonctions
Député de la 8e circonscription de la Moselle

(20 ans et 8 jours)
Élection 1er juin 1997
Réélection 16 juin 2002
17 juin 2007
17 juin 2012
Législature XIe, XIIe, XIIIe et XIVe
Prédécesseur Alphonse Bourgasser
Successeur Brahim Hammouche
Maire de Fameck
En fonction depuis le
(30 ans, 1 mois et 28 jours)
Élection 20 mars 1989
Prédécesseur Roger Claude
Conseiller général du canton de Fameck

(10 ans, 3 mois et 12 jours)
Prédécesseur Marcel Wendling (RPR)
Successeur Gérard Lamm (PS)
Biographie
Date de naissance (61 ans)
Lieu de naissance Algrange (Moselle)
Nationalité française
Parti politique PS
Diplômé de Sciences Po Strasbourg
Institut régional d'administration de Metz
École nationale de la santé publique de Rennes

Michel Liebgott est un homme politique français né le à Algrange (Moselle).

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Liebgott a étudié à l'Institut d'études politiques de Strasbourg, puis à l'Institut régional d'administration de Metz et à l'École nationale de la santé publique de Rennes[réf. nécessaire]

Il est inspecteur des affaires sanitaires et sociales à partir de 1979. Il est député de la 8e circonscription de la Moselle du au .

Disposant d'une permanence parlementaire, il s'est versé un loyer de 700 euros jusqu'à la fin de son mandat avec son indemnité de frais de mandat. À ce sujet, Michel Liebgott déclare que le déontologue de l'Assemblée nationale lui aurait dit : « Vous pouvez tout à fait vous verser un loyer »[1],[2],[3].

En 2017, il décide de ne pas se représenter pour une nouvelle législature en raison de la loi du non-cumul, choisissant de rester maire de Fameck[4].

Mandats politiques[modifier | modifier le code]

Fonctions à l'Assemblée Nationale[modifier | modifier le code]

  • Membre de la Commission des Affaires Sociales.
  • Président de groupe d'études sidérurgie et fonderie
  • Président du Groupe d'Amitié France Luxembourg.
  • Vice-président de la Commission d'enquête parlementaire sur la situation de la sidérurgie et de la métallurgie françaises et européennes dans la crise économique et financière et sur les conditions de leur sauvegarde et de leur développement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Yann Thompson et Thomas Baïetto, « Les bonnes affaires d'anciens députés qui ont acheté leur permanence avec des fonds publics », francetvinfo.fr, 23 novembre 2017.
  2. « Des députés épinglés pour être devenus propriétaires grâce à de l’argent public », Capital.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 4 décembre 2017)
  3. « Quand d'anciens députés achètent leur permanence avec des fonds publics », RTL.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 4 décembre 2017)
  4. « Législatives en Moselle : le député PS Michel Liebgott passe la main », France Bleu,‎ (lire en ligne, consulté le 3 décembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]