Michel Lambert (écrivain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lambert.
Michel Lambert
Naissance
Aïcha, Drapeau du Congo belge Congo belge
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français

Œuvres principales

  • Une vie d'oiseau

Michel Lambert, né le à Aïcha au Congo belge, est un écrivain belge[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fondateur et organisateur avec Carlo Masoni du prix Renaissance de la nouvelle, prix franco-belge créé en 1991 et destiné à promouvoir la nouvelle de langue française[2]. Il vit à Ottignies-Louvain-la-Neuve, près de Bruxelles.

Licencié en administration des affaires de l'Université de Liège, il y sera aussi assistant. Il entame ensuite une carrière de journaliste.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • De très petites fêlures, nouvelles, L'Âge d'Homme, 1987. Prix de l'Union des éditeurs de langue française 1988, réédition poche La Renaissance du Livre, collection "Espace Nord".
  • Une vie d'oiseau, roman, éditions de Fallois / L'Âge d'Homme, 1988. Réédition poche Labor, collection "Espace Nord" 2006. Prix Victor-Rossel 1988
  • La Rue qui monte, roman, L'Âge d'Homme, 1988.
  • Les Préférés, nouvelles, Julliard, 1995. Prix de la nouvelle francophone de l'Académie royale de Belgique 1998
  • Soirées blanches, nouvelles, éditions du Rocher, 1998.
  • La Troisième Marche, récit, éditions du Rocher, 1999.
  • Fin de tournage, roman, éditions du Rocher, 2001.
  • La Maison de David, roman, éditions du Rocher, 2003. Prix triennal du roman 2006
  • Une touche de désastre, nouvelles, éditions du Rocher, 2006. Grand Prix de la nouvelle de la Société des gens de lettres 2006
  • Le Jour où le ciel a disparu, nouvelles, éditions du Rocher, 2008.
  • Dieu s'amuse, nouvelles, Pierre-Guillaume du Roux, 2011, prix Ozoir'Elles 2011[3].
  • Le Métier de la neige, nouvelles, Pierre-Guillaume de Roux, 2012
  • Quand nous reverrons-nous ?, nouvelles, Pierre-Guillaume de Roux, 2015

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Michel Lambert », sur Université de Liège (consulté le 20 juillet 2015)
  2. Catherine Moreau, « Le portrait: Michel Lambert, artisan de l'écriture e est un levier », sur Le Soir, (consulté le 1er octobre 2012)
  3. arine Landrot - Telerama n° 3312, « Dieu s'amuse », sur Télérama, (consulté le 20 juillet 2015)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]