Michel Laguens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michel Laguens
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité

Michel Laguens est un photographe et illustrateur français, né en 1940 et mort à Paris le .

Il est surtout connu pour ses pochettes de disques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir suivi les cours de l’École de photographie de la rue de Vaugirard à Paris, il entre comme assistant chez le photographe Patrice Molinard.

Il fait son service militaire comme engagé volontaire (1958-1961), tout d'abord au fort d’Ivry au Service cinématographique des Armées, puis en Algérie. Au retour, il sera successivement photographe de plateau et photographe publicitaire, tout en commençant à créer.

Il constitue une collection de photographies sur le thème de la musique dès 1962 dans ses studios successifs à Paris, place Saint-Georges, rue de l'Abbé Grégoire et rue Falguière, et les propose aux différentes maisons de disques françaises. Son nom va être imprimé des centaines de fois au verso de pochettes 33T, 45T et cassettes d’illustration générale par Festival, Polydor, Philips, Vogue, Barclay, CBS, Decca, Vega, Sonopresse, Musidisc, Carrère, Music For Pleasure, Pathé Marconi, La Guilde du disque, Delphine, Les Tréteaux, etc.

À partir de 1964 Lucien Morisse patron de Disc’AZ lui confie les reportages de tous ses artistes, c’est ainsi que son nom est affiché sur les murs de Paris au-dessous de la photographie de 2 × 3 mètres de Michel Polnareff. RCA lui fait réaliser les coffrets français et étrangers d’Arthur Rubinstein, Polydor ceux de Marcel Pagnol et Les Compagnons de la chanson.

Il photographie des personnalités comme Georges Brassens, Jacques Brel, Brigitte Bardot, Salvador Dali, Jean-Paul Sartre, Orson Welles, Boby Lapointe, et a réalisé des reportages et pochettes avec plus d’une centaine d’artistes et tous les accordéonistes. Il illustre aussi des couvertures de livres.

En 1968, Michel Laguens participe au premier Midem à Cannes. Ses photographies connaissent le même succès international que celui qu’elles ont déjà en France. Les rencontres avec les producteurs étrangers l’incitent à monter en 1975 sa propre maison de production de disques.

Il crée alors pendant dix ans des produits personnalisés sous ses propres marques, Locomotive, French Line Music, Blue Vox, Bravo, des coffrets de cassettes et de disques 33T pour la grande distribution qu’il distribue d’abord chez RCA, CBS, AZ Discodis, puis, lui-même, exclusivement à partir de ses photographies et des musiques dont il achète les droits ou qu’il enregistre en studio avec des musiciens.

Homme cultivé, il édite par seul amour de l’art une dizaine d’affiches de peintres et un livre coffret, Poesias d’Antonio Machado illustré par Marcel Gili.

Il réalise des séances de plus en plus élaborées, danse, danses exotiques jusqu’en 1996.

Il est membre de la Société des auteurs dans les arts graphiques et plastiques (ADAGP).

Michel Laguens a vécu à Paris jusqu'à sa mort, le .

Style[modifier | modifier le code]

Michel Laguens travaille exclusivement en Kodak Ektachromes 6X6, principalement en studio. Cependant, il aime superposer des couchers de soleil sur les étangs et des personnages ou des instruments de musique.

Son style est reconnaissable à l’éclat des couleurs, au jeu des lumières, à la précision des contours, à la perfection des mannequins et des costumes ; la profondeur et le mystère des fonds sont inimitables[réf. nécessaire]. Il a le sens de la mise en scène et du cadrage de l’image. Suivant les modes, des portraits et des photographies de modèles féminins statiques des années 1960, il évolue à partir des années 1980 vers les « filles sexy », suggestives et en mouvement.

Liens externes[modifier | modifier le code]