Michel Laclotte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laclotte.
Michel Laclotte
Naissance (88 ans)
Nationalité Français
Pays de résidence France
Profession
Conservateur de musée
Activité principale
Conservateur des peintures du musée du Louvre (1966-1987)
Conservateur en chef du musée d'Orsay (jusqu'en 1986)
Directeur du musée du Louvre (1987-1995)
Formation

Michel Laclotte, né le , est un historien d'art et conservateur de musées français, spécialiste de la peinture française et italienne des XIVe siècle et XVe siècle. Il a dirigé l'équipe de préfiguration du musée d'Orsay jusqu'à son ouverture (1986), et a été directeur du musée du Louvre (1987-1995).

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Laclotte entre à l'École du Louvre après avoir suivi la classe préparatoire à l'École des chartes au lycée Henri-IV (Paris). Il suit les cours de peinture étrangère et de peinture française. En 1955, il soutient sa thèse autour des tableaux toscans des musées français hors du musée du Louvre et du musée Jacquemart-André. Après avoir réussi le concours des Musées de France, il est nommé conservateur à l'Inspection générale des Musées de Province. En 1956, il organise avec Jean Vergnet-Ruiz une exposition au musée de l'Orangerie autour des tableaux des primitifs italiens conservés dans les musées de provinces français. Dans les années qui suivent, il organise d'autres expositions autour des tableaux conservés dans les musées de provinces : en 1958, à Londres, autour du XVIIe siècle français puis en 1963 à Paris autour de la peinture espagnole et enfin en 1965 au Petit Palais autour du XVIe siècle européen.

En 1966, Michel Laclotte succède à Germain Bazin à la tête du département des peintures du musée du Louvre. Il réorganise alors le département à la demande d'André Malraux, ministre de la culture. À cette époque, l'aile de Flore alors occupée par la Loterie nationale est rattachée au musée du Louvre et occupée par le département des peintures. À partir de 1972, il défend l'idée de transformer la gare d'Orsay en musée, il en sera le conservateur en chef jusqu’à son ouverture en 1986. Il est l'un des acteurs essentiels du projet de Grand Louvre lancé par François Mitterrand, il en devient le premier directeur entre 1987 et 1995.

Il préside la mission de préfiguration chargée de créer l'Institut national d'histoire de l'art entre 1995 et 2000. Il en est ensuite le vice-président scientifique. Parallèlement à sa carrière de conservateur, il enseigne à l'École du Louvre.

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Exposition de peinture hollandaise provenant ... du Musée du Louvre (exposition, musée de Tourcoing, décembre 1953), Tourcoing : Musée, 1953
  • De Giotto à Bellini : les primitifs italiens dans les musées de France (exposition, Paris, musée de l'Orangerie, 1956), Paris : Éditions des Musées nationaux, 1956
  • (avec Ch. Sterling, O. Raggio, S. Béguin) Exposition de la collection Robert Lehman (Paris, musée de l'Orangerie, 1957), Paris : Éd. des musées nationaux, 1957
  • (préface de A. Blunt) The Age of Louis XIV (exposition, Londres, Royal Academy of arts, 1958), London : Royal Academy of arts, 1958
  • Le XVIIe siècle français. Chefs-d'œuvre des musées de province, Paris : Les Presses artistiques, 1958
  • L'Ecole d'Avignon : la peinture en Provence aux XIVe et XVe siècles, Paris : Gonthier-Seghers, 1960
  • Trésors de la peinture espagnole : églises et musées de France (exposition, Paris, musée des Arts décoratifs, janv.-avr. 1963), Paris : Ministère d'État Affaires culturelles, 1963
  • Primitifs français, Paris : Hachette [1966]
  • Ingres (exposition, Paris, musée du Petit Palais, 27 octobre 1967-29 janvier 1968), Paris : Réunion des musées nationaux, 1967
  • Musée du Louvre. Peintures, Paris : Flammarion, 1969
  • (dir.) Dictionnaire des grands peintres, Paris : Larousse, 1970. Rééd. 1983, 1989, 1991.
  • Avignon, Musée du Petit Palais : peinture italienne, Paris : Éditions des Musées nationaux, 1976
  • (avec S. Béguin et C. Ressort) Retables italiens du XIIIe au XVe siècle (exposition, Paris, Musée national du Louvre, 14 octobre 1977-15 janvier 1978), Paris : Réunion des musées nationaux, 1978
  • (avec J.-P. Cuzin) Petit Larousse de la peinture, Paris : Larousse, 1979
  • (avec J.-P. Cuzin) Le Louvre : la peinture européenne, Paris : Éditions Scala, 1982
  • (avec D. Thiébaut) L'École d'Avignon, Paris : Flammarion, 1983
  • (collectif) Dictionnaire de la peinture, Paris : Larousse, 1987. Rééd. 1989, 1993, 1996, 1999, 2003
  • (avec J.-P. Cuzin et S. Ottani Cavina), Mélanges en hommage à Pierre Rosenberg : peintures et dessins en France et en Italie, XVIIe-XVIIIe siècles, Paris : Réunion des Musées Nationaux, 2001
  • (avec M. Phéline) L'art et l'esprit de Paris, Paris : Seuil, 2003
  • Histoires de musées : Souvenirs d'un conservateur, Paris : Scala, 2003
  • Mantegna à Mantoue, Paris : Gallimard, coll. « Découvertes Gallimard Hors série », 2008
  • (collectif) Figures de la réalité : caravagesques français, Georges de La Tour, les frères Le Nain..., Paris : Hazan-INHA, 2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Michel Laclotte se met à (re)table... », Louvr'Boîte, no 7,‎ , p. 12-18 (ISSN 1969-9611, lire en ligne) ;

Liens externes[modifier | modifier le code]