Michel Kokoreff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michel Kokoreff
Michel Kokoreff.jpg

Michel Kokoreff, sociologue français

Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Michel Kokoreff est un sociologue français né le [1]. Il est professeur à l'université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis.

Spécialiste des banlieues, de l'usage et du trafic des drogues et des formes de militantisme dans les quartiers populaires[2], il s'intéresse à la sociologie urbaine, la sociologie de la déviance, mais aussi à l'analyse des politiques publiques et des mutations sociales.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il dirige la composante Genre, Travail, Mobilités (GTM)[3] du CRESPPA[4]. Depuis 2013, il est membre du conseil scientifique du LIA (Laboratoire International Associé sino-français de l'INSHS/CNRS)[5].

Il fut coanimateur du Réseau Thématique no 9 « Sociologie de l'urbain et des territoires » de l'Association française de sociologie de 2004 à 2011, membre du comité de rédaction de la revue Déviance et société[6] de 2002 à 2007 et également membre du comité de rédaction de Mouvements[7] de 2004 à 2009.

Il a régulièrement contribué à la revue La vie des idées[8],[9],[10] éditée par le groupe de réflexion La République des idées.

Il soutient et participe au travail de l'association Rezus (Réseau d'énergie des zones urbaines sensibles) qui défend l'idée que les habitants des quartiers populaires ne sont ni entendus, ni représentés politiquement et qui cherche à faire entendre leur voix[11]. Bien que n'habitant pas en banlieue mais à Paris[12], il n'en est pas moins un observateur attentif[13],[14],[15] depuis son premier livre (2000) de la vie sociale dans les quartiers à travers des enquêtes sur différents terrains[16],[17].

Il participe aux journées et aux ateliers de la Fédération Addiction[18] et défend l'idée que la drogue est la seule marchandise où l'on disjoint l'offre et la demande[19]. Il questionne également le statut social de l’usager qui donne à penser que le choix d’exister socialement lui a été refusé "par la loi"[20].


Son livre intitulé Refaire la cité, coécrit avec Didier Lapeyronnie en 2013 a été remarqué par la presse[21],[22]. Partant de l'observation du « faible impact des politiques publiques sur la vie collective »[23], l'ouvrage préconise au gouvernement socialiste en place trois mesures immédiates pour refonder les rapports entre l’Etat et les populations des banlieues : « interdire le contrôle au faciès, accorder le droit de vote aux étrangers et dépénaliser le cannabis »[24]. Il est remarqué en particulier par le Ministre délégué à la ville, François Lamy[25],[26],[27],[28], qui a repris dans ses discours l’essentiel du diagnostic et des propositions des auteurs (à l’exception de celle relative à la loi de 1970 sur les drogues)[29],[30].

Il est régulièrement invité en tant qu'expert dans les medias (radio, TV, journaux) comme Rue89[31], C dans l'air[32], France 5[33], BFM TV[34], France Inter[35], France Culture[36], Télérama[37], La Croix[38], L'Obs[39],[40],[41], Libération[42], L'Humanité[13], etc.

Distinction[modifier | modifier le code]

Il est chevalier de la Légion d’Honneur depuis 2013[43].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Refaire la cité (avec Didier Lapeyronnie), Paris, Editions du Seuil, collection “La République des idées”, 2013.
  • Une France en mutation. Globalisation, classes sociales, individus (avec Jacques Rodriguez), Petite Bibliothèque Payot, 2012.
  • La drogue est-elle un problème ? Usages, trafics et politiques publiques, Paris, Petite Bibliothèque Payot, 2010.
  • Sociologie des émeutes, Paris, Payot, 2008.
  • La force des quartiers : De la délinquance à l'engagement politique, Payot, 2003.
  • Les mondes de la drogue (avec Dominique Duprez), Editions Odile Jacob, 2000.

Articles (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Faire de la politique dans les quartiers pauvres. Enquête ethnographique sur les élections cantonales de 2011, Nouvelle Revue de psychosociologie n°12, Erès, décembre 2011, p. 99-112.
  • L’invisibilité politique des minorités. Effets de domination ou stratégie infrapolitique ? in Esther Benbassa (dir.), Les minorités visibles en politique, Paris, Ed du CNRS, 2011, p. 85-108.
  • Ghettos et marginalité urbaine. Lecture croisée de Didier Lapeyronnie et Loïc Wacquant, Revue française de sociologie, 3/2009, p. 553-572.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kokoreff, Michel (1959-....), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 22 septembre 2016)
  2. Page de Michel Kokoreff aux Editions du Seuil.
  3. Page de la composante GTM (Genre, Travail, Mobilités) du laboratoire CRESPPA.
  4. Page du CRESPPA (Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris), Unité mixte de recherche 7217.
  5. Liste de l'équipe scientifique du LIA.
  6. Page de Michel Kokoreff sur le site de France Inter.
  7. Page officielle de la revue Mouvements.
  8. Page de l'article Sur les traces des pauvres sur le site de la revue.
  9. Page de l'article Pour une sociologie des bandes sur le site de la revue.
  10. Page de l'article Quartiers et différences culturelles sur le site de la revue.
  11. Article sur le site Militant Vibes où l'on évoque le premier reportage du réseau Rezus sur l'éducation populaire.
  12. 3e Café Citoyen d’Aulnay-sous-Bois : Réactions face à Michel Kokoreff, aulnaycap.com
  13. a et b Le calme règne-t-il dans les quartiers populaires ?, entretien avec Michel Kokoreff, L'Humanité du 21 mars 2009.
  14. Recension de l'ouvrage Refaire la cité. L’avenir des banlieues de Renaud Epstein qui relate les longues années de recherches de terrain des auteurs, Métropoles, 13 | 2013.
  15. Recension de l'ouvrage Les mondes de la drogue de Patrice Pinell qui relate les enquêtes de terrain approfondies effectuées dans différents quartiers de localités de la région parisienne et du nord de la France, Sciences sociales et santé, 2001;19(3):115-117.
  16. « L’Economie des liens dans les cités », Actes de la 13e conférence-débat « La proximité à l’épreuve de l’économie de la débrouille » organisée à Marseille le 11 décembre 2007.
  17. Compte-rendu de lecture sur le livre La drogue est-elle un problème ? Usages, trafics et politiques publiques de M. Kokoreff par Thomas Bujon, no 12, automne 2011 : Varia.
  18. Site officiel de la Fédération Addiction.
  19. Vidéo de l'atelier Villes, drogues et précarités des Journées nationales de la Fédération Addiction, 7-8 juin 2012.
  20. Conférence Déviance et conformité sociale : le poids des entrepreneurs de morale des Journées nationales de la Fédération Addiction, 4-5 juin 2015.
  21. “Refaire la cité” : et si on politisait les habitants des banlieues?, Inrocks, 18 mars 2013.
  22. Banlieues : le livre qui relance le débat, entretien, lepoint.fr au sujet du livre Refaire la cité.
  23. Lapeyronnie-Kokoreff « Réintégrer les banlieues dans l’espace commun », entretien, humanite.fr, 21 janvier 2013.
  24. Michel Kokoreff et Didier Lapeyronnie proposent des mesures d’urgence pour la banlieue, Sylvain Bourmeau, liberation.fr, 8 janvier 2013.
  25. Page du ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports sur le livre Refaire la cité.
  26. François Lamy défend le droit de vote des étrangers, Parisien, 9 janvier 2013.
  27. Lien d'une émission sur BFM TVFrançois Lamy qualifie "d'inutile" le placement de la ville de Marseille en zone de sécurité prioritaire et où il déplore le manque d'efficacité des politiques de la ville, 1er août 2013.
  28. Lettre d'information du ministère délégué à la Ville aux Services de l'Etat qui relate le livre Refaire la cité dans les « ressources ».
  29. Michel Kokoreff, Didier Lapeyronnie, Refaire la cité. L’avenir des banlieues Hélène Chéronnet, sejed.revues.org, n°13, Printemps 2012, Varia.
  30. Lien vers le site du collectif Stop Contrôle au Faciès qui relate le soutien public de ministres, comme François Lamy.
  31. Les banlieues et la politique : un sociologue contre 5 idées reçues, Chloé Leprince, Rue89, 26 mars 2011.
  32. Intervention de Michel Kokoreff dans C dans l'air, 2008.
  33. Un soir avec... Génération Scarface, Documentaire diffusé le 3 mars 2011, sur France 5, avec, entre autres, Michel Kokoreff.
  34. Emission 7 jours BFM du 23 mai 2015 (14h-14h30), présentée par Pauline Revenaz, avec Michel Kokoreff comme invité pour réagir sur le reportage intitulé Saint-Ouen: le trafic de drogues s'intensifie.
  35. Emission Banlieues Blues, 30 avril 2013.
  36. Quatre émissions sur France Culture entre 2007 et 2013 : Le bien commun, Du grain à moudre, Contre-expertise et La suite dans les idées.
  37. Les derniers des grands frères, Télérama, 23 mars 2007.
  38. Michel Kokoreff : « Notre démocratie n’est pas représentative », entretien, La Croix, 24 janvier 2013.
  39. Et si demain, on refaisait les cités !, entretien, L'Obs, 10 janvier 2013.
  40. Lien vers un article du L'Obs du 20 février 2013.
  41. "Parler d'apartheid est un abus de langage, mais...", entretien, L'Obs, 26 janvier 2015.
  42. Michel Kokoreff : «Le traitement différentiel constitue l’arrière-plan des récentes mobilisations», entretien, Libération, 29 août 2014.
  43. Page officielle du JORF n°0001 du 1 janvier 2013 page 55 texte n°10, Décret du 31 décembre 2012 portant promotion et nomination.