Michel Kilo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michel Kilo
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Association des écrivains syriens (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Michel Kilo, est un écrivain et dissident syrien né en 1940 à Lattaquié, de confession chrétienne[1],[2],[3],[4]. En 1999, il crée les Comités de la société civile en compagnie d'autres militants syriens, comme Mechaal Tamo et Mohammad Abdallah[5]. Le , il est libéré de prison après avoir été arrêté en mai 2006. Il avait été condamné en à trois ans de prison après avoir signé une déclaration appelant à la normalisation des relations entre la Syrie et le Liban. Il avait été accusé d'« avoir affaibli le sentiment national » et « porté atteinte à la crédibilité de l'État ». Cette déclaration signée avec plus de 300 intellectuels syriens et libanais, la « déclaration Beyrouth-Damas, Damas-Beyrouth », appelait la Syrie à reconnaître le Liban et à établir des relations diplomatiques entre les deux pays[6].

Le , il lance au Caire son propre mouvement politique, le Forum démocratique, avec des personnalités de la société civile de l'intérieur de la Syrie, comme Samir Aaita[7], Aref Dalila et Fayez Sara[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]