Michel Graulich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Michel Graulich (né à Orroir le 26 décembre 1944 et mort à Evere le 10 février 2015)[1] est un chercheur en histoire de l'art et des religions de l'Amérique précolombienne et plus particulièrement de Mésoamérique.

Licencié en histoire (Université de Gent, 1966), licencié en histoire d'art (Université libre de Bruxelles, 1970) et docteur en histoire d'art (Université libre de Bruxelles, 1979), il a fait carrière à l'Université libre de Bruxelles, où il fut professeur titulaire au CIERL (Centre interdisciplinaire d'étude des religions et de la laïcité) de l'Université libre de Bruxelles. Il fut en plus directeur d'études à la Ve section des sciences religieuses de l'EPHE (École pratique des hautes études) de la Sorbonne.

Il a également participé au comité de rédaction de la revue de l'ENAH, Cuicuilco[2].

Travaux[modifier | modifier le code]

Controverses[modifier | modifier le code]

Dans son ouvrage Mythes et rituels du Mexique ancien préhispanique, Michel Graulich propose l'hypothèse polémique d'un retard volontaire du calendrier original des vingtaines, en constatant que le nom de ces dernières ne coïncident pas avec les dates pendant lesquelles sont pratiqués les rituels correspondants. Il propose notamment de rectifier la date originale du calendrier solaire et de la fixer à 682 après Jésus Christ.

En 1994, il publie une biographie du tlatoani Moctezuma II qui propose, à l'encontre de la tradition historiographique, que Moctezuma aurait cherché à lutter contre l'envahisseur espagnol. Cette hypothèse a provoqué des réactions très partagées dans la communauté mesoaméricaniste.

Publications[modifier | modifier le code]

Monographies[modifier | modifier le code]

  • Mythes et rituels du Mexique ancien préhispanique, Bruxelles, Académie Royale de Belgique, 1987 (2e édition en 2000) (ISBN 280310170X)
  • Quetzalcóatl y el espejismo de Tollan, Anvers, Instituut voor Amerikanistiek, 1988. Disponible en format pdf le 31/10/2011 sur : http://www.sup-infor.com/etudes/etudes.htm.
  • Mitos y ritos del México antiguo, Madrid, Istmo, 1990.
  • L'art précolombien. La Mésoamérique, Paris, Flammarion, 1992.
  • L'art précolombien. Les Andes, Paris, Flammarion, 1992.
  • Montezuma ou l'apogée et la chute de l'empire aztèque, Paris, Fayard, 1994.
  • Ritos aztecas: las fiestas de las veintenas, Mexico, Instituto Nacional Indigenista, 1999 (ISBN 9682959314)
  • Le sacrifice humain chez les Aztèques, Paris, Fayard, 2005, 415 p. (ISBN 2213622345)

Articles[modifier | modifier le code]

  • « The Metaphor of the Day in Ancient Mexican Myth and Ritual », Current Anthropology, 22,1, 1981, p. 45-60.
  • « Double Immolations in Aztec Sacrificial Ritual », History of Religions, 27, 4,1988, p. 393-404.
  • « Montézuma et le souvenir de Tollan, ou la remémoration inévitable », La commémoration. Colloque du Centenaire de la section des sciences religieuses de l'École Pratique des Hautes Études, Louvain-Paris 1988, p.287-98.
  • « Miccailhuitl: The Aztec Festivals of the Deceased », Numen, 36,1, 1989, pp. 43-71.
  • « L'arbre interdit du paradis aztèque », Revue de l'Histoire des Religions, 207,1, 1990, p.31-64.
  • « Sacrificial Stone of the Aztecs », The Symbolism in the Plastic and Pictorial Representations of Ancient Mexico, J. de Durand-Forest & M. Eisinger (éds.), Holos, Bonn, 1993 p. 185-201.
  • « Goblet d’Alviella et l’histoire comparée des religions », Eugène Goblet d’Alviella, historien et franc-maçon. Problèmes d’histoire des religions, éd. par A. Dierkens, Ed. de l’U.L.B., Bruxelles, 1995, p.61-71.
  • « 'La mera verdad resiste a mi rudeza': forgeries et mensonges ans l'Historia verdadera de la Conquista de la Nueva España de Bernal Díaz del Castillo », Journal de la Société des Américanistes, 82, Paris, 1996, p. 63-95.
  • « Jésus, Horus, Shiva et Quetzalcoatl. De quelques similitudes entre les mythes de l'Ancien et du Nouveau Monde », Académie Royale des Sciences d'Outre-Mer, Bulletin des Séances, 42, 3, 1996, p. 397-410.
  • « La matanza de Cholula », Memorias de la Academia Mexicana de la Historia, t.XL, Mexico, 1997, p. 5-27.
  • « La royauté sacrée chez les Aztèques de Mexico », Revista Española de Antropología Americana, 28, 1998, p.99-117.
  • « Aztec human sacrifice as expiation », History of Religions, 39,4, 2000, pp. 352-371.
  • « El simbolismo del Templo Mayor de México y sus relaciones con Cacaxtla y Teotihuacan », Anales del Instituto de Investigaciones Estéticas, 79, 2001, p. 5-28.
  • « Los reyes de Tollan », Revue Española de Antropología Americana, 32, Madrid, 2002, p. 87-114.
  • « El sacrificio humano en Mesoamérica », Arqueología Mexicana, XI, 63, Mexico, 2003, p. 16-21.
  • « Autosacrifice in Ancient Mexico », Estudios de Cultura Nahuatl, 36, Mexico, 2005, p. 301-329. Disponible en ligne en format pdf : http://www.historicas.unam.mx/publicaciones/revistas/nahuatl/pdf/ecn36/738.pdf.
  • « Los lugares, las piedras y los altares de sacrificio », El sacrificio humano en la tradición religiosa mesoamericana, L. López Luján & G. Olivier (coords.), Instituto Nacional de Antropología e historia - Universidad Nacional Autónoma de México, Mexico, 2010, p. 407-417. (ISBN 978-607-484-076-6)

Hommages[modifier | modifier le code]

En 2010, un ouvrage contenant des articles de plusieurs anciens élèves et anciens collaborateurs de Michel Graulich est publié en son honneur par l'École Pratiques des Hautes Études (vol.146), sous la direction de N. Ragot, S. Peperstraete et G. Olivier. Il est intitulé La quête du serpent à plumes. Arts et religions de l’Amérique précolombienne. Hommage à Michel Graulich.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Annonce nécrologique officielle.
  2. Fiche de Michel Graulich sur le site de l'ULB.

Liens externes[modifier | modifier le code]