Michel Giroud (artiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Michel Giroud.
Michel Giroud
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Nationalité
Activité

Michel Giroud (Gerwulf) est un artiste français, critique et théoricien d'art contemporain né dans les Alpes (In Alpina).

Parcours[modifier | modifier le code]

Michel Giroud se définit comme un peintre oral (oralien dans un monde électronique) et tailleur en tout genre (mot, son, geste, voix, écriture, dessin, schéma, objet : historique, théorique, théologique[1], patataphysique...) Il est historien et théoricien des avant-gardes (dada, fluxus et cie), auteur d’essais variables (Audiberti, Nougaro, Raul Hausmann, Bryen, Wolf Vostell, Filliou, Dufrêne, Artaud...), fondateur et directeur de Kanal, journal du Tour de France (des compagnes et des compagnons des arts intermedias et transmedias). Il est aussi journaliste (membre depuis 1975 de l'Association Internationale des Critiques d'Art - AICA France), organisateur de nombreuses expositions en France et en Europe et coureur de vitesse de fond (ski de randonnée, marche de montagne, course alpinique, cyclisme rando alpinien, kayaki), "respirateur" et fondateur et directeur de collections ("Projectoires" 1973-1981 aux ed. Champ Libre, "L'Œil absolu", 1974-1977 aux ed. du Chêne, "Trajectoires", 1977-1981 aux ed. Jean-Michel Place et "l'Ecart absolu" depuis 1999 aux presses du réel à Dijon.

Il est aussi l'inventeur du Club Invisible Externet (CIE) en France avec Joël Hubaut, Charles Dreyfus, Richard Piegza, Joachim Montessuis, Lionel Magal, Julien Blaine, Tibor Papp, Esther Ferrer, Yvan Étienne, Serge Pey, Jean-Paul Thibeau, Max Horde, Cyril Jarton...

Œuvre[modifier | modifier le code]

L'activité de Michel Giroud se manifeste souvent sous la forme apparente ("apparitions") de spontanéité pure : singulier/excentrique (interventions impromptues, performances) in situ[2], il se place dans l'héritage aussi bien de Dada que de Fluxus en cela proche de Ben Vautier et de Filliou[3]. Son activité dans l'art-action l'a amené à être invité dans des manifestations de poésie contemporaine et d'art contemporain en France, ainsi que dans de nombreux festivals internationaux; il a aussi inventé depuis 2008 à Bourogne, à l'espace multimédia gantner (Territoire de Belfort) des (re)visitations des avant-gardes du XXe siècle sous la forme de podcasts visibles sur le net.

Ses performances ont été mises en image (photo, vidéo, dvd) à de nombreuses reprises, notamment dans La danse des fous de Joachim Montessuis. De même, elles croisent souvent d'autres intervenants, que cela soit Joël Hubaut[4] ou bien Philippe Boisnard[5], Julien Blaine, Joachim Montessuis, Denis Colin, Lionel Magal (Fox Trot), Charles Dreyfus, Yvan Étienne, Marx Horde, Richard Piegza avec lesquels il réalise des pièces sonores, vocales, verbales, dansées, improvisées. (OAOA : OeuvrArchivOeuvrAction). Depuis 2008 (avec l'exposition "Traces du sacré" au Centre Georges Pompidou), il invente des résurrections ou révélations ou revisitations, réincarnations (Hugo Ball, René Daumal, Arthur Cravan, Raoul Hausmann, Kurt Schwitters, Theo Van Doesburg, Antonin Artaud...) sous la forme d'actions in life dans des soirées et en studio.

Le magazine Kanal[modifier | modifier le code]

En 1984, après sept ans de coordination et d'activité France avec le journal Canal (1977-1983), il fonde sa propre entreprise Kanal (sous la forme d'une SARL Coyote Production, puis sous la forme de la SA Kanal de 1984 à 1994). Véritable magazine consacré aux arts contemporains, aux singularités diverses. Kanal marquera autant par sa diffusion (3 000 exemplaires par numéro) que par sa qualité (50 correspondants en France). Par ci par là, il lance simultanément des Brûlots comme KAO, NON STOP, CARAMBA, LABOR MONDIAL ORCHESTRA (fin octobre 2011)....

Organisateur d'événements d'art de variétés[modifier | modifier le code]

Inventeur de cercles, de clubs, de bulletins et de festivals depuis 1964, comme le pin’s club, le K’S club, la S.A.S./secret art service/, AAA/art-action-attitude/, la P.T.T./poésie totalement totale, la S.D.F./ Sacrés Derviches Faucheurs, le journal KAO, le festival Mille voix/1000 voies, le bulletin NonStop, le brûlot Caramba... et des actions/interventions/rencontres (plus de 500). Dans les années 1990, Giroud, sous son ancien patronyme de Gerwulf (loup garou sorcier de la nuit) originaire de l’empire carolingien, fonde un ensemble d’entreprises (14) sous l’intitulé générique et fictif d’Imperium Asinum Magnificum (I.A.M.) : Le MMAM (le Musée des Muses Amusées), l’Institut International de Poésie Totalement Totale (P.T.T. institut de patataphysique), l’Université Nomade/La Nomadique Universitat (UN.NU), TKT (Taï Koyote Tchi), la TTT (Bureau de Tourisme Totalement Total), entreprises inscrites dans l’association Mille voix/1000 voies, située dans les Alpes (stages, rencontres, interventions, officialisées à partir de 2007. Contact: 1000voix(at)free.fr).

Rôle éditorial[modifier | modifier le code]

En "parallèle" et "simultanément" à son activité d'artiste en variété (hilarité, vive Saint Hilarius et son Fou-rire), il est aussi historien et théoricien des avant-gardes, directeur et fondateur de la collection l’Écart Absolu (Les presses du réel, Dijon, lespressesdureel.com)) qui publie progressivement, depuis 1999, ce qui semble construire la poésie totalement totale (de Fourier à Filliou en passant par Proudhon, Courbet, Brisset, Satie, Duchamp, Dada, Audiberti, Fluxus...). Partenaire d'une communauté invisible[6] solitaires / solidaires, il remet en lumière la force de la pensée des auteurs poëitiques du XIXe siècle et des siècles antérieurs, jusqu'à l'Os à Moelle, Diogène, Ouroboros et coyote (mythologie amérindienne).

Michel Giroud est membre du conseil international de la fondation Danae à Gijon, Asturies, Espagne et du Museo Vostell à Malpartida de Cácceres en Extramadura, Espagne.

Publications[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Le Musée des Muses Amusées (MMAM) Imperium Asinum Magnificum (IAM) selon la Poésie Totalement Totale (PTT), éditions Les presses du réel, Dijon, 2014
  • Paris, laboratoire des avant-gardes. Transformations / transformateurs, 1945-1965, éditions Les presses du réel, Dijon, 2008.
  • Désécritures – Poèmes, essais, inédits, entretiens Camille Bryen (œuvre complète publiée, Les presses du réel, 2007 : introduction de Michel Giroud)
  • Raoul Hausmann, je ne suis pas un photographe, éditions du Chêne, Paris, 1976
  • Claude Nougaro, éditions Seghers, Paris, 1974.
  • Jacques Audiberti, éditions Seghers - collection "Poètes d'aujourd'hui"- Paris, 1973.
  • Projectoires 1 : poèmes (pliés dépliés), sur presse à bras, tirage limité à 50 exemplaires, Paris, 1969
  • Audiberti, éditions universitaires, Paris, 1967

Préfaces et Essais in Catalogues[modifier | modifier le code]

  • The Arnti Museum', Walter Koenig , Cologne, 2017 *
  • The Archive as a Productive Space of Conflict, Sternberg Press, Berlin, 2016 *
  • Joël Hubaut, esthétique de la dispersion, avec des textes de Paul Ardenne, Christophe Domino, Jean-Marc Huitorel, Sylvie Zavatta. éditions Les presses du réel, 2006.
  • Les objets amusés de Michel Giroud, un dvd avec un livre d'artiste (Scénario-schémas-écritures-dessins) dvd coorganisé (scénario, sonorités et action par Michel Giroud et François Lagarde), 2006
  • "Daderidada, chanson" in Cabaret Voltaire. Der Zeltweg. Dada : Le cœur à barbe : 1916-1922, éditions Jean-Michel Place, Paris, 1997.
  • Knud Viktor au pied du Luberon le monde entier, éditions Images en manœuvres (Marseille) et Musée Gassendi (Digne), 1997.
  • Le mur du fond : écrits sur le cinéma, Jacques Aubiberti, éditions Cahiers du Cinéma Livres, Paris, 1996. (introduction et coordination)

Conférences et conférences-actions[modifier | modifier le code]

  • "Tout autour Tout autour de Bernard Heidsieck" : Poème-action del coyote avec Joachim Montessuis.

Capatation Radio France le 17 novembre 2011 lors de la soirée hommage à Bernard Heidsieck coordonnée par Jean-Jacques Lebel et le groupe Polyphonix au Palais de Tokyo. (en ligne)

  • Hommage à Stéphane Mallarmé : courte performance réalisée à l'occasion de la parution de l'ouvrage "Du LIVRE de Mallarmé au livre mal armé" de Franck Ancel aux éditions Gravitons, en 2010.

Captation effectuée le vendredi 17 décembre 2010 au Centre Pompidou : édition-installation-performance initiée par Franck Ancel avec 99 participations pour le salon ArtistBook International. (en ligne)

  • Participation à la Table ronde : " Actualité de la performance", Actualités critiques enregistrée au Musée des Abattoirs, à Toulouse, le 2 octobre 2010

(en ligne)

DVD / Podcasts[modifier | modifier le code]

  • Les promenades du Musée des Muses Amusées, écrit et réalisé avec Camille Trapier et Clément Vieille. À l'occasion de la sortie du livre Le Musée des Muses Amusées éditions Les presses du réel, Dijon, 2014
  • Maciunas & Fluxus, de Michel Giroud. À l'occasion du workshop à l'ENSBA Lyon, supplément du numéro 1 de la revue Initiales, coréalisé avec Émilie Parandeau, Camille Trapier et Clément Vieille. (2013)
  • Les objets amusés de Michel Giroud, film de François Lagarde, Une production Hors œil avec le soutien du musée de l’Objet de Blois. Montpellier, 2006. (32 vidéogagsactions de 2, 3 minutes avec un livret de 64 pages : schémas, poèmes et dessins), distribution Metamkine.
  • Transrituel 1 (Festival Fiac sur Tarn, 2007, édition Centre d'art contemporain, Les Abattoirs, Toulouse, 2008)
  • "DVD Archive" : 180 heures d'enregistrement des workshops réalisés à l'école nationale d'art de Lyon en octobre 2008, en octobre 2009, en mai 2011
  • Podcasts vidéo, Collection : "Avant-Garde et Transmedia", Production Conseil Général du Territoire de Belfort, espace multimédia gantner (90) : 30 réalisés, pour visionner cliquez sur la note 1 .[1] Revisitations par Michel Giroud, Vidéo-actions coréalisées avec Eric Bernaud.

no 1 : Filippo Marinetti no 2 : Laszlo Moholy-Nagy no 3 : Raoul Haussmann no 4 : Lugio Russolo no 5 : Erik Satie no 6 : Marcel Duchamp no 7 : El Lissitzky no 8 : Man Ray, no 9 : Jan Arp no 10 : Kasimir Malevitch no 11 : Edgar Varèse et d'autres à venir...

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. cf. sa fiche de présentation sur le site du CIPM
  2. Performance de Michel Giroud, festival Généalogi-Z 2 (Arras, 2006).
  3. . dialogue entre Ben et Michel Giroud à propos de Fluxus
  4. Performance de Michel Giroud avec Joël Hubaut lors de la manifestation Raoul Hausmann. Et après ? organisé par New Al dante (Limoges 2007)
  5. Performance sonore de Michel Giroud avec Philippe Boisnard lors du festival Muzzix#7 (janvier 2007)
  6. Entretien sur la communauté invisible, et sur Entretien à propos du continent invisible