Michel Gauthier (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Michel Gauthier
Illustration.
Michel Gauthier en 2018.
Fonctions
Chef de l'opposition officielle du Canada
Prédécesseur Gilles Duceppe
Successeur Gilles Duceppe
3e Chef du Bloc québécois
Prédécesseur Gilles Duceppe
Successeur Gilles Duceppe
Député de Roberval—Lac-Saint-Jean à la Chambre des communes du Canada
Prédécesseur Benoît Bouchard
Successeur Denis Lebel
Député de Roberval à l'Assemblée nationale du Québec
Prédécesseur Robert Lamontagne
Successeur Gaston Blackburn
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Québec
Date de décès (à 70 ans)
Nature du décès Cancer du poumon
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Parti politique Bloc québécois,
Parti québécois
Père Joseph-Georges Gauthier
Diplômé de Université du Québec à Chicoutimi
Profession Enseignant

Michel Gauthier, né le à Québec et mort le , est un homme politique canadien québécois.

Il a été chef du Bloc québécois pendant un an (1996 à 1997), ainsi que chef de l'opposition durant cette même période. Il est leader parlementaire en chambre de 1997 à 2007. Il quitte la vie politique en 2007 et devient animateur d'une émission d'affaires publiques au réseau TQS.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Michel Gauthier, fils de Joseph-Georges Gauthier, est titulaire d'un baccalauréat en enseignement élémentaire à l'Université du Québec à Chicoutimi.

Carrière[modifier | modifier le code]

De 1970 à 1981 et de nouveau à partir de 1988, Michel Gauthier occupe divers postes à la Commission scolaire de Roberval.

En 1981, il est élu député de Roberval à l'Assemblée nationale du Québec sous la bannière du Parti québécois. Durant son premier mandat, il exerce la fonction d'adjoint parlementaire du ministre des Finances. Il occupe le poste de député jusqu'à sa démission le [1], soit seulement 2 semaines après que Parizeau eut annoncé qu'il briguerait la chefferie [2].

En 1993, il se présente pour le Bloc québécois à la Chambre des communes du Canada. Il est élu dans la circonscription de Roberval. Jusqu'à ce que le chef du parti, Lucien Bouchard, démissionne en 1996, il exerce la fonction de leader parlementaire de l'Opposition officielle. Il est élu par ses pairs comme chef du parti, le , mais ne reste en poste que jusqu'au .

À la suite de la nomination de son successeur (Gilles Duceppe), il redevient leader parlementaire du Bloc québécois jusqu'à son retrait de la vie politique en 2007.

Démission et travail dans les médias[modifier | modifier le code]

Le , Michel Gauthier annonce aux médias son retrait de la vie politique en évoquant des problèmes de santé[3].

Le , le Bloc québécois annonce que Michel Gauthier cédera sa tâche de leader parlementaire à M. Pierre Paquette, député dans le comté de Joliette.

Le , Michel Gauthier anime sa première émission sur les ondes de TQS. Michel Gauthier collabore également au Grand journal animé par Jean-Luc Mongrain.

Au Parti conservateur du Canada[modifier | modifier le code]

Le , Michel Gauthier annonce qu'il joint le Parti conservateur du Canada. Il consacrera ses efforts à l'élection de députés québécois au sein de la formation politique fédérale : « J'ai décidé, pour la deuxième partie de mon engagement politique, que je mettrais autant d'énergie que je le pourrais pour faire en sorte que la participation du Québec à un gouvernement conservateur soit significative et qu'elle soit positive ». Quant au parti dont il a été le chef, il affirme : « Le Bloc, son avenir est derrière lui »[1].

Mort[modifier | modifier le code]

Atteint d'un cancer du poumon, Michel Gauthier meurt le [4],[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Un ancien chef du Bloc rallie les conservateurs », sur LaPresse.ca, (consulté le 12 mai 2018)
  2. (en-CA) « History Through Our Eyes: Jan. 17, 1988, Jacques Parizeau », sur Montreal Gazette, (consulté le 1er juin 2020)
  3. Nouvelle de Radio-Canada Radio-Canada.ca - Michel Gauthier quitte la vie politique
  4. La Presse canadienne, « Décès de l’ancien chef du Bloc québécois Michel Gauthier », sur Le Devoir, (consulté le 30 mai 2020)
  5. T. V. A. Nouvelles, « Décès de Michel Gauthier », sur Le Journal de Montréal (consulté le 30 mai 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]