Michel Gallimard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Michel Gallimard, né le 18 février 1917 à Paris (9è) du premier mariage de Raymond GALLIMARD et de Yvonne DORIGNY est l'époux en premières noces de Anne KEEBLE -mariage en date du 28 novembre 1941- et en secondes noces de Jeanne Renée THOMASSET - mariage en date du 21-10-1946-

Il meurt accidentellement le 9 janvier 1960[1],


Michel GALLIMARD est un éditeur français ; il est le neveu de Gaston Gallimard qui le considère comme son fils spirituel, il est également très proche de l'écrivain Albert Camus qui décédera dans l'accident de voiture survenu le 4 janvier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1946, Michel Gallimard fait la rencontre d'Albert Camus alors que celui-ci achève la rédaction de son roman La Peste. Quatre ans plus tard, il se lie d'amitié avec Boris Vian au cours d'une soirée organisée chez Gaston Gallimard[2]. En septembre 1951, il est chargé de négocier le rachat des Éditions Denoël[3] et se voit également confier la gestion de la bibliothèque de la Pléiade par son oncle dont il est très proche[4]. Parallèlement, une guerre de succession éclate entre Michel Gallimard et son cousin germain Claude, fils de Gaston Gallimard[5].

Accident du 4 janvier 1960[modifier | modifier le code]

Le matin du 4 janvier 1960, Michel Gallimard prend le volant de sa Facel Vega FV3B en direction de Paris.

Albert Camus, qui vient de passer, avec les siens, quelques jours chez ce dernier dans le Lubéron à l'occasion des fêtes de fin d'année, monte à ses côtés. Janine et Jeanne Gallimard (respectivement épouse et fille de Michel Gallimard), prennent place à l'arrière du véhicule. Vers 13h55, peu après avoir franchi Pont-sur-Yonne, la voiture dérape et heurte violemment un platane. Dans la voiture disloquée, Albert Camus, passager du siège avant, meurt sur le coup. Michel Gallimard, grièvement blessé, décède cinq jours plus tard, le 9 janvier 1960, à l'âge de 42 ans. Janine et Jeanne Renée THOMASSET, fille et épouse, sont sauves[6].

Michel Gallimard a été inhumé à Sorel-Moussel en Eure-et-Loir[7].

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. « Généalogie de Michel GALLIMARD », sur Geneanet (consulté le 13 avril 2018)
  2. « Chronologie: Michel Gallimard Biographie », sur www.kronobase.org (consulté le 13 avril 2018)
  3. « Chronologie Robert Denoël - année 1960 », sur www.thyssens.com (consulté le 13 avril 2018)
  4. « Gallimard, la maison aux cent ans de création », LExpress.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 13 avril 2018)
  5. Bibliothèque nationale de France, « BnF - Gallimard, 1911-2011 : un siècle d'édition », sur www.bnf.fr (consulté le 13 avril 2018)
  6. « Retour sur le dernier jour d'Albert Camus », LExpress.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 13 avril 2018)
  7. Collectif Sarka-SPIP, « SOREL-MOUSSEL (28) : cimetière - Cimetières de France et d'ailleurs », sur www.landrucimetieres.fr (consulté le 13 avril 2018)