Michel Gérard (1737-1815)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Révolution française
Cet article est une ébauche concernant la Révolution française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Michel Gérard
100Fi457 Père Gérard.jpg
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
Activité
J-L David, Le Serment du jeu de paume, détail, au centre Michel Gérard est représenté joignant les mains.

Michel Gérard dit « le père Gérard », né le à Rennes - Paroisse Saint-Martin-des-Vignes - et mort le à Montgermont, était un laboureur breton, réputé pour avoir été le seul paysan de France élu aux États généraux de 1789.

Biographie[modifier | modifier le code]

Laboureur, il fut élu en 1789 député du Tiers-état de la sénéchaussée de Rennes aux États généraux avec Jacques-Marie Glezen, Jean-Denis Lanjuinais, Étienne Huard, Mathurin Hardy de La Largère et Isaac Le Chapelier.

Figure pittoresque de la Révolution française, il se rendit à la convocation des États généraux de 1789 dans son habit de cultivateur, et devint une figure populaire de la Constituante. Lors de la procession d'ouverture des États à Versailles le 5 mai 1789, il est le seul député du Tiers-état à qui le Roi ait adressé personnellement la parole.

Il demanda la suppression des droits sur les alcools (décembre 1789) et des banalités (mars 1790) et plaida pour l'augmentation du salaire des curés de campagne.

Le , le président de la Constituante, Théodore Vernier, le nomme membre de la députation chargée de présenter, dans le jour et sans discours, la constitution à Louis XVI[1].

Après la Constituante, il se retire de toute vie politique.

Arts et lettres[modifier | modifier le code]

Jean-Marie Collot d'Herbois emprunta son nom pour créer L'Almanach du père Gérard.

Michel Gérard figure dans le tableau inachevé de Jacques-Louis David, Le Serment du Jeu de Paume, aux côtés de Mirabeau et de Barnave.

Une pièce de théâtre sur Le Retour du père Gérard à sa ferme fut représentée à Paris en octobre 1791.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des soixante membres de la députation, dans Archives parlementaires de 1787 à 1860, T. XXX : Du 28 août au 17 septembre 1791, p. 190.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]