Michel Fize

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michel Fize
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Michel Fize, né le à Levallois-Perret (92), est un sociologue français retraité du CNRS depuis 2016.  Il y a consacré sa carrière aux sujets touchant à la jeunesse, l’adolescence et la famille. Il est régulièrement invité dans les médias pour parler de ces sujets, soit de sujets plus généraux comme les phénomènes de violences juvéniles et urbaines, le mouvement des gilets jaunes. Depuis plus de trente ans, il intervient dans la presse[1] . Il est un ardent défenseur de la cause animale[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Spécialiste de l'adolescence, de la jeunesse et de la famille, Michel Fize est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages.

En 1992, il obtient la Médaille de la Jeunesse et des Sports[3].

Entre 1995 et 2001, il a été adjoint-jeunesse au maire de Michery, dans l’Yonne. Proche de l’ancien président du PCF Robert Hue, il s’est engagé à ses côtés dans le Mouvement unitaire progressiste (MUP) en 2009, qu'il a quitté en 2016 pour désaccords profonds sur la ligne pro-hollandaise suivie à partir de 2012.

Après avoir candidaté à Paris, en 2012, pour les Législatives et en 2014 pour les Municipales, il a été élu conseiller régional d’Île-de-France pour ce parti[4] en 2014 et 2015. Le lundi , il annonce sa candidature à l'élection présidentielle de 2017, dans le journal Le Parisien, principalement au nom de la cause animale[1]. Interrogé par Estelle Schmitt sur France Inter, il explique qu'il n'espère pas être élu.

Analyses dans les medias[modifier | modifier le code]

Depuis sa première intervention radio en 1985 (France Inter, débat sur les événements du Heyzel avec Jean-Michel Larqué, débat animé par Jacques Vendroux), il apparaît régulièrement dans la presse écrite et audio-télévisuelle.

Entre 2018 et 2021, il a donné des analyses régulières sur le mouvement des gilets jaunes[2].sur la chaîne RT FRANCE, d'abord comme invité (2018-2021) puis comme éditorialiste (septembre 2021-février 2022).


Participation à des consultations et commissions diverses[modifier | modifier le code]

En mars 1994, il est appelé par Edouard Balladur, Premier ministre, pour intégrer le Comité indépendant pour la Consultation nationale des Jeunes.

En 1995, sous l'égide du Secrétariat général de la Défense nationale, il participe, aux côtés de la sociologue Dominique Schnapper et du philosophe Philippe Reynaud, à une réflexion sur le sens du service national.

En 1997-1998, il devient conseiller technique-jeunesse de Marie-Georges Buffet, ministre de la Jeunesse et des Sports.

Publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]