Michel Dumas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dumas.
Ne doit pas être confondu avec Michel Dumas (hockey sur glace).
Michel Dumas
Self-Portrait-Michel Dumas MBA Lyon B383-IMG 0464.jpg
Autoportrait de Michel Dumas conservé au musée des beaux-arts de Lyon.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
LyonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Lieux de travail
Distinctions

Michel Dumas, né le à Lyon, et mort dans cette même ville le , est un artiste peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Dumas est l'élève de Claude Bonnefond (1796-1860), et Jean-Michel Grobon (1770-1853), à l'école des beaux-arts de Lyon. Il sera professeur de peinture dans ce même établissement quelques années plus tard[1]. En 1834, il s'installe à Paris où il entre dans l'atelier de Jean-Auguste-Dominique Ingres à l'École des beaux-arts. Après le départ d'Ingres à Rome, il devient l'assistant de Victor Orsel (1795-1850) et d'Alphonse Périn (1798-1874)[2] sur le chantier de l'église Notre-Dame-de-Lorette à Paris.

Michel Dumas rejoint son maître en Italie, où il va passer seize ans à Rome, avant de rentrer à Paris pour mener une brillante carrière de peintre d'art sacré. Il retourne dans sa ville natale pour y finir ses jours.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Salons[modifier | modifier le code]

  • 1841 : L'Ange gardien de la terre pleure sur sa planète au moment où elle va être abîmée par la main du Tout-Puissant, 1840, no 620, avec un long extrait du poème Le Dernier jour de Jean Reboul.
  • 1845 : Fra Giovanni Angelico de Fiesole, acquis par l'État pour le musée de Langres en 1850.

Élèves[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Charvet, « Les origines de l'enseignement public des arts et du dessin à Lyon », in Revue lyonnaise, tome XXXIII, p. 135, registre BB840, folio 48. Archives historiques et statistiques du Rhône, tome IV.
  2. « Notre-Dame de Lorette - Décor peint par Bruno Foucart », sur mairie9.paris.fr.
  3. « Portrait de l'auteur », notice no 000PE025909, base Joconde, ministère français de la Culture
  4. « Séparation de saint Pierre et de saint Paul allant au martyre », notice no 000PE001088, base Joconde, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]