Michel Didym

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michel Didym
Description de cette image, également commentée ci-après
Michel Didym lors de Moments d'invention à Nancy en 2013.

Naissance Nancy, France
Activité principale Metteur en scène
Comédien
Formation Théâtre national de Strasbourg
Maîtres Jean-Pierre Vincent
Alain Françon

Scènes principales

Michel Didym est un metteur en scène, comédien et directeur de théâtre né à Nancy.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Né à Nancy en 1958, il découvre, au théâtre de Poche à la MJC de Jarville, le plaisir de la scène sous la direction de Roger Müller. Il entre en 1980 à l'école du Théâtre national de Strasbourg — direction Jean-Pierre Vincent - et se forme ainsi auprès des metteurs en scène André Engel, Jorge Lavelli, Georges Lavaudant et Alain Françon.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1986, il est membre fondateur des APA (Acteurs Producteurs Associés) avec Charles Berling, André Wilms, Evelyne Didi, Anouk Grimberg, André Marcon, Sophie Loukachevsky, Anne Alvaro[1]...

En 1989, il est lauréat du prix Villa Médicis hors les murs. Il fonde, l'année suivante, la Compagnie "Boomerang".

Michel Didym fait également quelques incursions dans le monde du cinéma : il est notamment Jacques Devinais dans le Pas très catholique de Tonie Marshall, avec Anémone, en 1994.

En 1995, il crée "La Mousson d’été", rencontres internationales des écritures contemporaines dont il est le directeur artistique, afin de promouvoir les auteurs et textes contemporains. "La Mousson d’été" a lieu chaque année en août à l'abbaye des Prémontrés de Pont-à-Mousson. Il dirige par ailleurs une collection du même nom chez l’éditeur Solitaires Intempestifs.[2] En, 2014, lors de la publication d'un ouvrage récapitulant ses vingt années d'expérience, il écrit : « Le rayonnement extraordinaire des auteurs qui, pour certains, ont débuté ici, nous apporte avec le recul la confirmation qu’il était nécessaire d’engager notre action dans le temps. Dans le temps juste. Dans ce temps spécial et irrationnel du théâtre qui a la capacité de dérégler les chronomètres et de gripper ou huiler, selon les cas, les mécanismes les plus évidents[3]. »

En 2001, il fonde la M.E.E.C (Maison Européenne des Écritures Contemporaines) qui se donne pour mission de favoriser l’échange de textes, la traduction d’auteurs français et européens et leur création.

En , à la demande de Marcel Bozonnet, nouvel administrateur de la Comédie-Française, il crée Le Langue-à-Langue des chiens de roche de Daniel Danis au théâtre du Vieux-Colombier et en Lorraine.

De 2010 à 2020 - Directeur du théâtre de la Manufacture (CDN Nancy-Lorraine)[modifier | modifier le code]

En 2010, il est nommé directeur du théâtre de la Manufacture (CDN de Lorraine) à Nancy. Dans ce cadre, il met en place de nouveaux rendez-vous et événements liés au théâtre[4] :

  • le festival RING qui consiste en des rencontres internationales des nouvelles générations ;
  • une semaine de la dramaturgie allemande intitulée Neue Stücke ;
  • le Théâtre d’été, spectacle itinérant en région Lorraine, au Luxembourg et en Allemagne.

En 2013, il met en scène J’avais un beau ballon rouge, d'Angela Dematté, qui réunit Romane Bohringer et Richard Bohringer. Les deux comédiens reçoivent le prix « Coup de cœur du Théâtre public » pour leur interprétation lors du « Palmarès du Théâtre », prix qui a remplacé la Nuit des Molières pour une unique cérémonie en 2013.

Depuis janvier 2021 : accusation de viol[modifier | modifier le code]

Le , la presse révèle qu'une plainte pour viol a été déposée contre lui à Nancy, information confirmée par le procureur, et qu'une enquête a donc été ouverte[5]. En parallèle de cette plainte, le ministère de la Culture a effectué un signalement à la justice, au titre de l’article 40 du code de procédure pénale qui impose l’obligation, « pour toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire, dans l’exercice de leurs fonctions », de signaler des crimes ou délits dont il a connaissance[6]. La polémique suscitée par l'affaire est dénoncée par son avocat qui alerte sur le fait que les mouvements d'accusation relayés par les réseaux sociaux constituent une menace au principe juridique de la présomption d'innocence[7].

Le 14 octobre 2021, Le Théâtre des Célestins annonce reporter les représentations de son spectacle Habiter le temps, estimant que « le spectacle mis en scène par Michel Didym ne pouvait être accueilli aux Célestins tant que la procédure judiciaire n’était pas aboutie »[8].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Michel Didym • Nanterre-Amandiers », sur www.nanterre-amandiers.com (consulté le )
  2. Yves Tannier - tanlab.fr, « Éditions Les Solitaires Intempestifs », sur www.solitairesintempestifs.com (consulté le )
  3. Maïa Bouteillet et Michel Didym, La Mousson d’été 1995-2014 - 20 ans d’écritures contemporaines, Besançon, Les Solitaires Intempestifs, coll. « Mousson d'été », , 218 p. (ISBN 978-2-84681-427-0)
  4. « Michel Didym », sur La Manufacture CDN Nancy Lorraine (consulté le )
  5. « INFO F3. Nancy : l'ex-directeur du théâtre de la Manufacture Michel Didym visé par une plainte pour viol », sur France 3 Grand Est
  6. « Michel Didym visé par une plainte pour viol », sur Sceneweb
  7. « Questions à. Me Guillemard, avocat du metteur en scène Michel Didym : « Mon client est devenu un bouc émissaire » », sur www.estrepublicain.fr (consulté le )
  8. « Le théâtre des Célestins reporte le spectacle de Michel Didym, Habiter le temps », sur Sceneweb, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :