Michel Desvigne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Desvignes.

Michel Desvigne est un paysagiste français né à Montbéliard le (59 ans).

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Desvigne obtient un diplôme de botanique et de géologie à l'université des sciences de Lyon-II en 1979, avant de poursuivre ses études à l’École nationale supérieure du paysage de Versailles, où il obtient son diplôme de paysagiste DPLG en 1984.

De 1983 à 1986, Michel Desvigne mène divers projets et réalisations, seul ou en collaboration avec les paysagistes Christine Dalnoky, Michel Corajoud et Alexandre Chemetoff.

Lauréat en 1986 du concours de l’Académie de France à Rome section architecture, Michel Desvigne est pensionnaire de la Villa Médicis de 1986 à 1987. Une aide du FIACRE (le fonds d'incitation à la création d'entreprise français du ministère de la Culture) lui permet à son retour de poursuivre ses recherches.

En 1988, il s'associe st se marie avec Christine Dalnoky et crée l'agence Desvigne & Dalnoky. Un an plus tard, il réalise avec elle le jardin de l’opération de logements de Renzo Piano à Paris, rue de Meaux. Suivent des espaces publics à Lyon, l’entrée de ville de Montpellier, les abords des gares du TGV, et en 1999 les aménagements paysagers de l'espace public autour de la Bibliothèque François-Mitterrand à Paris.

En 2000, Desvigne et Dalnoky reçoivent la médaille de l’Académie d'architecture.

Nommé au Grand Prix de l'urbanisme en 2003, Michel Desvigne est de plus en plus sollicité par des architectes pour collaborer sur leurs projets. Il réalise ainsi l’immense parc de Greenwich à Londres avec Richard Rogers, les jardins d’un musée de Minneapolis avec Herzog et De Meuron, la place centrale d’Almere aux Pays-Bas avec Rem Koolhaas, et travaille avec Norman Foster pour le viaduc de Millau. Au Japon, en 2004, Michel Desvigne conçoit un jardin sur le toit d’un nouveau bâtiment de la Keio University de Tokyo

En France, Michel Desvigne participe au projet de Lyon Confluence, en 2004 il propose une charte d'aménagement paysager des berges de la Garonne à Bordeaux rive droite, et dessine le jardin du ministère de la Culture, à Paris avec l'architecte Francis Soler et le botaniste Patrick Blanc.

Dans son travail, Michel Desvigne revendique souvent une certaine naturalité dans ses interventions, un goût de la géographie plus que de l'histoire, une certaine idée de la fluidité et en même temps de la lisibilité des paysages.

Son activité se partage entre la réalisation de projets et d'études :

  • pour des organismes privés : il a travaillé à la création d'espace vert pour de grosses sociétés comme les Aéroports de Paris, AXA, EDF, SNCF et dernièrement la RATP, il est l'un des principaux aménageur de la ligne de tramway qui traverse Paris, engazonnée sur les deux tiers du tracé ce «boulevard jardiné» est conçu comme une vaste promenade planté d'arbres.

Michel Desvigne enseigne en France et à l’étranger, chevalier des Arts et Lettres depuis 2003, ses recherches et réalisations ont fait l’objet de nombreuses expositions et publications.

Deux prix internationaux lui ont été décernés pour la réalisation qu’il a conduite dans la péninsule de Greenwich.

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

Principaux projets en cours[modifier | modifier le code]

Principaux projets réalisés[modifier | modifier le code]

Principales expositions[modifier | modifier le code]

  • Jardins élémentaires, Villa Médicis, Rome, septembre 1987.
  • Terrae incognitae. Utopies 89, L’Europe des Créateurs, Grand-Palais, Paris, décembre 1989.
  • Places de Lyon 24 projets, Hôtel de ville de Lyon, août 1990.
  • Jardin éphémère, Festival des Jardins de Chaumont-sur-Loire, 1992 et 1993.
  • Architecture et Paysage, Maison de l’Architecture, Paris, juin 1993.
  • The landscape, Four international Landscape designers, Fondation Desingel, Anvers, mars 1995.
  • Michel Desvigne, L. Benech, J.-M. Duthilleul, H. Gaudin, S. Marot, Architectes et paysagistes, deux professions qui cohabitent?, Cycle Jardins et paysages, Centre Georges-Pompidou, janvier 1997.
  • Exposition Export, donner à voir l’architecture que la France exporte, I.F.A., Paris, février 1997.
  • Paris, la ville et ses projets : ZAC Seine Rive-Gauche, Pavillon de l’Arsenal, Paris, décembre 1997.
  • Territories : Contemporary European Landscape Design, Harvard Design School, Department of Landscape Architecture, Boston USA, April 2001.
  • European Biennal of Landscape Exhibition, Barcelone, avril 2001.
  • Territoires partagés, l’Archipel métropolitain, Pavillon de l’Arsenal, Paris, septembre 2002.
  • Groundswell : Constructing the Contemporary Landscape, MoMA New-York, 25 février/16 mai 2005.
  • Biennale Internationale d’Architecture de Rotterdam, 26 mai/26 juin 2005.
  • Natures Intermédiaires, Centre d’architecture Arc-en-Rêve à Bordeaux, 3 juin/30 octobre 2005.
  • La ville mobile, Biennale Internationale Design 2010, Saint-Etienne, France, novembre-décembre 2010.
  • 12 campus du 21ème siècle, Cité de l’architecture et du patrimoine, 28 octobre – 6 décembre 2010.
  • La ville fertile, Cité de l’architecture & du patrimoine, Paris France, mars - juillet 2011.
  • RE-cycle. Strategies for architecture, city and planet, MAXXI – National Museum of XXI Century Arts, Rome, Italie, novembre 2011- avril 2012.
  • European Biennal of Landscape Architecture, Barcelone, septembre 2012.
  • EuropaCity,  Maison de l’Architecture, Paris France, septembre - octobre 2012.
  • Making City, the International Architecture Biennale Rotterdam (IABR), 2012.
  • Vues d’en haut, Centre Pompidou-Metz, du 14 mai au 7 octobre 2013.
  • Marseille Vieux Port, Prix Européen de l’espace public urbain, Centre de Cultura Contemporània de Barcelona, mai - juin 2014.
  • Paris-Saclay, le futur en chantier(s), Maison de l’architecture, du 28 novembre au 20 décembre 2014.
  • Michel Desvigne, Centre Georges Pompidou, Paris, exposition 2014[2].
  • Design after design, XXIème triennale de Milan, Pirelli HangarBicocca, Milan, 2 avril - 12 septembre 2016. 

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Médaille de l'Académie d'architecture en 2000
  • « Diploma com a Finalista » décerné en janvier 2002 par le jury international du prix européen du paysage Rosa Barba, pour la réalisation de la péninsule de Greenwich
  • « Civic Trust Award » décerné en septembre 2002, pour la réalisation de la péninsule de Greenwich
  • Chevalier des Arts et Lettres, 2003
  • nommé pour le Grand Prix de l'urbanisme, 2003
  • Lauréat du Grand Prix de l'urbanisme, 2011[3].
  • Prix de l’aménagement urbain, Groupe Moniteur, 2013, Catégorie Territoires métropolitains pour l’aménagement du Vieux-Port de Marseille, France[4].
  • Prix Européen de l’Aménagement de l’Espace Public Urbain 2014, pour la requalification du Vieux-Port de Marseille.
  • Prix « Les Défis Urbains » 2016, pour le projet des Marches de St Pierre, Toulouse, France[5].

Enseignement[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sylvain Allemand, « Regard d’un paysagiste sur le Plateau de Saclay. Rencontre avec Michel Desvigne », sur media-paris-saclay.fr, (consulté le 19 août 2012).
  2. « Michel Desvigne », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  3. « Grand prix de l'urbanisme », sur le site du ministère chargé du logement.
  4. « Le Vieux-Port de Marseille remporte le prix européen de l’aménagement de l’espace public urbain - Réalisations », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne)
  5. Super User, « Lauréats - Les Défis Urbains - traits urbains - urbapress informations - Groupe Ficade », sur www.defisurbains.com (consulté le 18 mai 2017)
  6. (en) « Michel Desvigne - Harvard Graduate School of Design », sur www.gsd.harvard.edu (consulté le 18 mai 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]