Michel Demaret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michel Demaret
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Bourgmestre de Bruxelles
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
NamurVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique

Michel Demaret , né le et décédé le , est un homme politique belge, membre du PSC. Il a été bourgmestre faisant fonction de Bruxelles, de septembre à et de à , en remplacement d'Hervé Brouhon[1], puis Bourgmestre nommé de juillet 1993 à mars 1994. Il s'est fait remarquer au début des années 1970 dans deux téléfilms de Jean-Jacques Péché et Pierre Manuel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est découvert en 1971 dans un téléfilm documentaire de Jean-Jacques Péché et Pierre Manuel sur les fonctionnaires de la Tour des pensions[2], puis dans Weekend, fiction expérimentale organisée à la mer du Nord dirigée en par les deux mêmes réalisateurs de la RTB[3]. En 1989, elle sera détournée par les Snuls lors de leur séquence La Maxime du Week-end ou Le Belge est philosophe.

Ces deux numéros de la série Faits Divers serviront de détonateur à sa carrière politique.

Michel Demaret a marqué l'esprit de nombreux Belges, notamment lors de ses interventions dans le magazine Strip-tease, où il avoue publiquement être largement payé pour faire le Zwanze au parlement. On doit à Michel Demaret une citation dans Strip-tease qui a suscité un vif émoi : « À la Ville de Bruxelles il y a 1800 policiers, on ne peut pas demander à tous d'être intelligents ».

Le nom de Michel Demaret fut toutefois cité dans des affaires de détournements de fonds. Ce qui lui valut le sobriquet de « Monsieur 10 % ».

Sa biographie est sortie en été 2008 aux éditions de l'Arbre - Jourdan éditeur. Rédigée par le journaliste Julien Semninckx, elle s'intitule Michel Demaret, un « drol » de bourgmestre.

Références[modifier | modifier le code]